Halacha pour lundi 8 Tishrei 5779 17 septembre 2018

Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est dédiée à l'élévation de la Néchama de notre ami

Richard Michaël Ben Chélomo Checkroun z’’l, décédé brutalement

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de

Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

La sortie de Yom Kippour

Augmenter le temps réel de la journée de Yom Kippour (ajouter du ‘Hol sur le Kodech)
Il faut retarder la fin de la fête à la sortie de Yom Kippour, en augmentant le temps Kodesh. Cela signifie qu’il ne faut pas faire sortir cette sainte journée à l’heure exacte de la sortie des étoiles, mais attendre quelques minutes.

Par conséquent, il est interdit de manger ou d’effectuer un travail immédiatement à la sortie des étoiles à la sortie de Yom Kippour, il faut attendre un peu, et il est souhaitable que chaque personne s’impose la rigueur de ne manger ou de n’effectuer un travail à la sortie de Yom Kippour, que seulement lorsque s’est écoulé le temps de 72mn (en heures saisonnières) depuis le coucher du soleil, conformément à l’opinion de Rabbenou Tam, et de la majorité de nos maitres les décisionnaires médiévaux, comme nous l’avons longuement expliqué dans une Halacha particulière.

Cependant, une personne malade qui souffre beaucoup du jeûne, ou bien des femmes enceintes ou qui allaitent, qui souffrent beaucoup du jeûne, sont autorisées à manger quelques temps après la sortie des étoiles.

La Havdala sur le verre de vin
Il faut procéder à la Havdala sur un verre de vin à la sortie de Yom Kippour, comme nous le faisons à la sortie de Chabbat et à la sortie de Yom Tov.

La bénédiction sur les flammes
Dans la Havdala de la sortie de Yom Kippour, il faut réciter la bénédiction de Boré Méoré HaEch sur une flamme comme nous le faisons dans la Havdala de la sortie de Chabbat. La raison pour laquelle nous récitons cette bénédiction sur les flammes à chaque sortie de Chabbat réside dans le fait que c’est le samedi soir après la Création du Monde qu’Hachem donna la sagesse à Adam le 1er homme, pour créer le feu en frottant 2 pierres l’une contre l’autre, comme expliqué dans la Guémara Péssa’him (54a).

Mais à la sortie d’un Yom Kippour qui n’est pas la sortie de Chabbat, cette raison n’est pas appropriée. Malgré tout, il faut réciter la bénédiction des flammes à la sortie de Yom Kippour car durant toute la journée il était interdit d’allumer un feu, et dès la sortie de cette journée, la permission entre de nouveau en vigueur. C’est pourquoi nous récitons cette bénédiction pour le renouvellement de cette autorisation.

Par conséquent, il faut veiller à réciter cette bénédiction à la sortie de Yom Kippour uniquement sur une flamme qui a été allumée depuis la veille de Yom Kippour, ou sur une flamme allumée elle-même à partir d’une flamme allumée depuis la veille de Yom Kippour.

Si l’on ne possède pas de telles flammes, selon l’opinion de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, on ne récite absolument pas la bénédiction de Boré Méoré HaEch sur une flamme allumée seulement à la sortie de Yom Kippour, lorsqu’il s’agit d’un Yom Kippour tombant un jour de semaine (Chou’t Yé’havé Da’at vol.1 chap.63 ; ‘Hazon Ovadia-Yamim Noraïm page 383).

La bénédiction sur les parfums
Dans la Havdala de Yom Kippour, nous ne récitons pas la bénédiction sur les parfums.

« De niveau en niveau »
Il est une Mitsva de manger et de boire dans la joie à la sortie de Yom Kippour.
Il est enseigné dans le Midrach qu’à la sortie de Yom Kippour, une voix céleste retentie et dit : « Va manger ton pain dans la joie et va boire ton vin dans la bonne humeur, car Hachem a déjà accepté tes actes. » (Kohelet 9)

Les gens méticuleux dans les Mitsvot entament la construction de la Soukka immédiatement à la sortie de Yom Kippour, afin de sortir d’une Mitsva vers une autre Mitsva, et sur un tel comportement, il a été dit : « Ils iront de niveau en niveau… ».

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Lorsqu’on a le doute si l’on a dit Barèh’ ‘Alénou dans la prière

Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué le Din selon lequel nous devons demander la pluie dans la prière, dans la Birkat Ha-Chanim (Barèh’ ‘Alénou). Nous avons également fait mention dans nos propos du cas de la personne......

Lire la Halacha

Donner un surnom humiliant à une personne

Nous avons expliqué dans les précédentes Halachot, qu’il y a une interdiction d’offenser quelqu’un par la parole. Il est enseigné dans la Guémara Bava Métsi’a (58b): Rabbi H’anina dit : Toutes les personnes qui descende......

Lire la Halacha

Lorsqu’on oublie de dire Barèh’ ‘Alénou

Dans la une précédente Halacha, nous avons expliqué de façon générale le Din selon lequel nos maîtres ont instauré de demander les pluies dans la bénédiction de Birkatt Ha-Chanim de la prière quotidienne, depuis le 7 Mar- H&......

Lire la Halacha

La demande des pluies (Barèh’ ‘Alénou) – La pluie inclue tous les domaines matériels  

Ce lundi 7 novembre au soir (soir du 7 H’echvan) – nous commencerons (en Erets Israël) à demander les pluies dans ‘Amida de ‘Arvit. De ce fait, nous allons revenir sur les règles relatives à ce point, avec quelques ajouts.  L’institutio......

Lire la Halacha


L’interdiction de maudire un juif

Il est écrit dans notre Sainte Torah (Chémott 22 – 27) : « Tu ne maudiras pas Elokim (D.) » Le Targoum Onkeloss (traduction araméenne de la Torah) traduit : « Tu ne maudiras pas le Dayann (le juge rabbinique) ». La ......

Lire la Halacha

Règles relatives à l’interdiction d’offenser par la parole

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué l’interdiction d’offenser par la parole une personne ou même sa propre épouse, et nous allons détailler plus loin différents cas pratiques sur ce sujet, tel que les a tranché MARAN dans......

Lire la Halacha

L’offense par la parole

Il est enseigné dans une Michna du traité Bava Métsi’a (58b): L’offense et la supercherie peuvent s’exprimer autant dans le domaine du commerce que dans la parole. (Ce qui signifie qu’au même titre qu’il est interdit d’escroquer et de t......

Lire la Halacha

Les cas pratiques de « Chénaïm Mikra Vé-Eh’ad Targoum »

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué l’essentiel du Din de la lecture de la Paracha chaque semaine, deux fois chaque verset et une fois sa traduction araméenne. Ce qui signifie qu’il incombe chaque juif l’obligation de lire la Paracha de......

Lire la Halacha