Halacha pour jeudi 6 Tishrei 5781 24 septembre 2020

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon
Pour la guérison totale de Ethan Chlomo Ben Yoni  parmi tous les malades d'Israël Amen
Pour l'élévation de l'âme de Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Pour la guérison totale et rapide de Jacky Yaakov Ben Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

La sortie de Yom Kippour

Augmenter le temps réel de la journée de Yom Kippour (ajouter du ‘Hol sur le Kodech)
Il faut retarder la fin de la fête à la sortie de Yom Kippour, en augmentant le temps Kodesh. Cela signifie qu’il ne faut pas faire sortir cette sainte journée à l’heure exacte de la sortie des étoiles, mais attendre quelques minutes.

Par conséquent, il est interdit de manger ou d’effectuer un travail immédiatement à la sortie des étoiles à la sortie de Yom Kippour, il faut attendre un peu, et il est souhaitable que chaque personne s’impose la rigueur de ne manger ou de n’effectuer un travail à la sortie de Yom Kippour, que seulement lorsque s’est écoulé le temps de 72mn (en heures saisonnières) depuis le coucher du soleil, conformément à l’opinion de Rabbenou Tam, et de la majorité de nos maitres les décisionnaires médiévaux, comme nous l’avons longuement expliqué dans une Halacha particulière.

Cependant, une personne malade qui souffre beaucoup du jeûne, ou bien des femmes enceintes ou qui allaitent, qui souffrent beaucoup du jeûne, sont autorisées à manger quelques temps après la sortie des étoiles.

La Havdala sur le verre de vin
Il faut procéder à la Havdala sur un verre de vin à la sortie de Yom Kippour, comme nous le faisons à la sortie de Chabbat et à la sortie de Yom Tov.

La bénédiction sur les flammes
Dans la Havdala de la sortie de Yom Kippour, il faut réciter la bénédiction de Boré Méoré HaEch sur une flamme comme nous le faisons dans la Havdala de la sortie de Chabbat. La raison pour laquelle nous récitons cette bénédiction sur les flammes à chaque sortie de Chabbat réside dans le fait que c’est le samedi soir après la Création du Monde qu’Hachem donna la sagesse à Adam le 1er homme, pour créer le feu en frottant 2 pierres l’une contre l’autre, comme expliqué dans la Guémara Péssa’him (54a).

Mais à la sortie d’un Yom Kippour qui n’est pas la sortie de Chabbat, cette raison n’est pas appropriée. Malgré tout, il faut réciter la bénédiction des flammes à la sortie de Yom Kippour car durant toute la journée il était interdit d’allumer un feu, et dès la sortie de cette journée, la permission entre de nouveau en vigueur. C’est pourquoi nous récitons cette bénédiction pour le renouvellement de cette autorisation.

Par conséquent, il faut veiller à réciter cette bénédiction à la sortie de Yom Kippour uniquement sur une flamme qui a été allumée depuis la veille de Yom Kippour, ou sur une flamme allumée elle-même à partir d’une flamme allumée depuis la veille de Yom Kippour.

Si l’on ne possède pas de telles flammes, selon l’opinion de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, on ne récite absolument pas la bénédiction de Boré Méoré HaEch sur une flamme allumée seulement à la sortie de Yom Kippour, lorsqu’il s’agit d’un Yom Kippour tombant un jour de semaine (Chou’t Yé’havé Da’at vol.1 chap.63 ; ‘Hazon Ovadia-Yamim Noraïm page 383).

La bénédiction sur les parfums
Dans la Havdala de Yom Kippour, nous ne récitons pas la bénédiction sur les parfums.

« De niveau en niveau »
Il est une Mitsva de manger et de boire dans la joie à la sortie de Yom Kippour.
Il est enseigné dans le Midrach qu’à la sortie de Yom Kippour, une voix céleste retentie et dit : « Va manger ton pain dans la joie et va boire ton vin dans la bonne humeur, car Hachem a déjà accepté tes actes. » (Kohelet 9)

Les gens méticuleux dans les Mitsvot entament la construction de la Soukka immédiatement à la sortie de Yom Kippour, afin de sortir d’une Mitsva vers une autre Mitsva, et sur un tel comportement, il a été dit : « Ils iront de niveau en niveau… ».

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le Seder de Roch Ha-Chana – « Réjouissez-vous en tremblant »

Pendant les 2 soirs de Roch Ha-Chana, nous avons la tradition de consommer certains aliments en guise de bon signe pour toute l’année. C’est pour cela que nous mangeons ces soirs-là, des haricots (Roubya en araméen ou Loubya en arabe), de la courge (Kr’a), du ......

Lire la Halacha

La bénédiction sur les éclairs et le tonnerre

Lorsque l’on voit un éclair, on doit réciter la bénédiction suivante: Barouh’ Ata A-D-O-N-A-Ï Elohénou Mélèh’ Ha’olam ‘Ossé Ma’assé Béréshit. Lorsque l’on entend le tonn......

Lire la Halacha

« Machiv Ha-Rouah’ Ou-Morid Ha-Guechem »

On commence à mentionner la formule de « Machiv HaRouah’ » « Machiv HaRouah’ OuMorid HaGuechem » (« qui fait souffler le vent et descendre la pluie ») est une formule de louange à Hachem que l’on dit durant......

Lire la Halacha

Combien de fois par jour pouvons nous réciter la bénédiction sur les éclairs et le tonnerre ?

Deux questions: Lorsqu’on entend le son du tonnerre en dormant, est-il permis de réciter la bénédiction sur le tonnerre sans procéder à la Nétilat Yadaïm (ablution des mains) ? Doit-on réciter la bénédiction systém......

Lire la Halacha


Lé’hem Michné – Réciter le Motsi sur 2 pains lors des repas de Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué la règle de la Sé’ouda Chélichitt, et nous voulons à présent également expliquer la règle pour les femmes concernant la Sé’ouda Chélichitt, mais ce point es......

Lire la Halacha

Question - Est-il permis de parler entre Mayim Ah’aronim (l’ablution des mains en fin de repas) et le Birkat Hamazon ?

Réponse Nous avons déjà expliqué qu’il est une totale obligation pour toute personne qui a consommé un repas accompagné de pain, de se laver les mains avec un peu d’eau avant de réciter le Birkat Hamazon (dans la Halah’a au sujet de......

Lire la Halacha

Utiliser un pain congelé pour Leh’em Michné (Double pain lors du Motsi de Chabbat)

Nous avons déjà expliqué la Mitsva de réciter la bénédiction de Motsi sur 2 pains (Leh’em Michné) lors des repas de Chabbat. Il arrive fréquemment de ne pas avoir 2 pains pour le Léh’em Michné, et l’on envisage ......

Lire la Halacha

L’obligation de manger dans la Souccah – Le Corona

Un repas régulier Pendant les jours de la fêtes de Souccot – aussi bien la journée que la nuit – il est interdit de consommer un « repas régulier » (Se’oudat Kéva’) en dehors de la Souccah. La mesure d’un « repas r&e......

Lire la Halacha