Halacha pour jeudi 4 Elul 5781 12 août 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Messa’ouda Bat ‘Aïsha (STEBOUN) de Lyon

Pour la guérison totale et rapide de:
Charles Chalom Ben Sultana
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Le désespoir de se repentir

Le Roi Salomon écrit dans son livre Kohelett (chap.11-9):
« Réjouis-toi, jeune homme, dans ton jeune âge; que ton cœur soit en fête au temps de ton adolescence. Suis librement les tendances de ton esprit et ce qui charme tes yeux: sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. »
La Guémara Chabbat (63b) cite l’explication de Rav Houna sur ce verset:
Rav Houna dit : C’est ici que s’achèvent les propos du Yétser Hara’ (mauvais penchant). Rav Houna veut nous enseigner que tout le verset dans lequel il est dit « Réjouis-toi, jeune homme, dans ton jeune âge … », jusqu’à la fin où il est dit « … sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. », tous ces propos ne sont que ceux du Yétser Hara’.

Mais cela peut sembler incompréhensible, car le début du verset « Réjouis-toi, jeune homme, dans ton jeune âge … Suis librement les tendances de ton esprit et ce qui charme tes yeux … » correspond effectivement au Yétser Hara’, mais la fin du verset « … sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. » correspond plutôt au Yétser Hatov (bon penchant) et non au Yétser Hara’!

Dans son livre Kol Ya’akov (sur le livre de Kohelett), le Maguid de Douvna explique que le Yétser Hara’ séduit l’individu dès le début de sa vie pour l’inciter et le pousser à se délecter dans ce monde-ci, et délaisser ainsi la Torah et les Mitsvott. Lorsque l’individu commence à mûrir et à comprendre le sens de sa vie, en particulier lorsqu’il se rend compte que la vieillesse approche à grands pas, il regrette ses actes et ses négligences, et il désire se repentir et se procurer des « provisions » pour la route vers le Monde Futur, à travers la Torah, les Mitsvott et les bonnes actions.

C’est à ce moment que vient le Yétser Hara’ en abordant l’individu comme le ferait le Yétser Hatov, et l’effraie en lui montrant le grand châtiment qui le guète dans le Monde Futur, comme le dit le verset « … sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. ». Cela signifie que le Yétser Hara’ dit à l’individu : « Regarde ! Tu as déjà gaspillé tes meilleurs jours dans le néant, et tes fautes depuis ta jeunesse sont très nombreuses, tu ne réussiras jamais à te repentir suffisamment et sincèrement et à réparer tout ce que tu as détérioré ! »

C’est pour cela que le Yétser Hara’ poursuit et dit : Si tu n’as aucune chance de gagner le Monde Futur, la moindre des choses est que tu profite de ce monde-ci et que tu ne sois pas lésé des deux côtés.

C’est donc bien le Yétser Hara’ qui est l’auteur de l’intégralité de ce verset.
Il commence par dire à l’individu « Réjouis-toi, jeune homme, dans ton jeune âge … », puis il lui dit « … que ton cœur soit en fête au temps de ton adolescence… », et ensuite il l’incite à se démotiver et à ne pas se repentir car « … sache seulement que Hachem t'appellera en jugement pour tout cela. », tu n’as donc aucune chance de sortir innocent du jugement devant Hachem, et par conséquent, continue au moins à profiter de ce monde.

C’est pour cela que le Roi Salomon met en garde et dit que même si le Yétser Hara’ viendrait séduire l’individu avec ce type d’arguments, il ne doit pas le croire.
Comme nos maitres l’enseignent dans le Talmud Yérouchalmi (Haguiga chap.2) sur un verset des Téhilim « Tu ramène l’homme jusqu’à la poussière … » - tu accepte le repentir de l’homme même lorsqu’il est presque devenu de la poussière, car les portes du repentir restent toujours largement ouvertes.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Se couper les cheveux et se raser pendant le ‘Omer

Ne pas se couper les cheveux pendant les jours du ‘Omer La tradition est répandue de ne pas se couper les cheveux pendant le ‘Omer. Selon la tradition Ashkénaze, jusqu’au 33ème jour du ‘Omer, mais selon la tradition Séfarade, jusqu’au 34&eg......

Lire la Halacha

Taper des mains ou taper sur une table pendant Chabbat et Yom Tov

Il est enseigné dans la Guémara Bétsa (30a): Pendant Chabbat, on ne tape pas des mains et on ne danse pas … Par crainte d’en arriver à réparer un instrument de musique (ibid.36b). Comme nous l’avons expliqué dans les préc&eacut......

Lire la Halacha

Jouets émettant des sons – Jouets fonctionnant avec un ressort

Question: Est-il permis de laisser des enfants jouer pendant Chabbat avec des jouets émettant des sons, comme une poupée qui produit un bruit lorsqu’on la secoue, ou autre? Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il est int......

Lire la Halacha

Emettre un son et siffler pendant Chabbat

Dans la Guémara ‘Erouvin (104a), on explique le décret de nos maîtres selon lequel il est interdit d’émettre un son pendant Chabbat et les jours de Yom Tov. Par exemple, il est interdit un jour de Chabbat ou de Yom Tov de jouer d’un instrument de musiqu......

Lire la Halacha


Prier en pyjama

Question: Est-il permis de prier en pyjama? Réponse: Il y a environ une semaine, nous avons expliqué que celui qui prie doit au préalable prévoir un endroit digne pour sa prière. Il doit aussi s’apprêter correctement au niveau de sa tenue vestimentai......

Lire la Halacha

Le « ’Erouv Tavchiline » - 7ème jour de Pessa’h 5782

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5782), le 7ème jour de Pessa’h tombera un vendredi veille de Chabbat. Nous savons que pendant chaque Yom Tov (jour de fête comme Chavou’ot, Pessa’h, Soukkot, Shémini ‘Atseret Roch Ha-Cha......

Lire la Halacha

Se couper les cheveux la nuit du 34ème jour du ‘Omer cette année (5782)

Ce jeudi (depuis mercredi soir) tombe le 33ème jour du ‘Omer (Lag Baomer), et le lendemain vendredi, tombe le 34ème jour du ‘Omer. Jusqu’à quand dure l’interdit de se couper les cheveux? Nous avons déjà expliqué qu’il est i......

Lire la Halacha

Le H’amets pendant Pessah’ – année 5782 – L’institution de notre maitre le Rav z.ts.

Nos maitres enseignent dans la Tossefta (Pessa’him chap.3): « On questionne et on enseigne les règles relatives à Pessa’h 30 jours avant Pessa’h. » En se basant sur cet enseignement, les Rabbanim du peuple d’Israël ont toujours eu l’usag......

Lire la Halacha