Halacha pour mercredi 8 Sivan 5781 19 mai 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Jacqueline Fortunée Bat Nina (Pitoun, de Netanya, et anciennement de Sarcelles)

Pour la guérison totale et rapide de:
L’enfant Ma’yan ‘Hava Bat ‘Aicha

Nétilat Yadaïm – Ablution des mains, le matin

Lorsqu’on se lève le matin, on doit se laver les mains et réciter la bénédiction suivante:
Barou’h Ata A-D-O-N-A-Ï Elohenou Mele’h Ha’olam Asher Kiddeshanou Bemitsvotav Vetsivanou ‘Al Netilat Yadaïm.
[Traduction: Tu es Bénis Hashem (Tu es la source de la Bénédiction) Notre
Dieu, Roi du Monde, qui nous sanctifié par ses commandements et nous a ordonné de procéder à l’ablution des mains]
Ce Din prend sa source dans la Gmara Bra’hot (60b)

Nous devons procéder à cette ablution de la manière suivante:
Saisir le Kéli (l’ustensile) avec la main droite, le remplir d’eau et le passer à la main gauche.
Avec le Keli dans la main gauche, verser 1 fois sur la main droite, puis, avec le Keli dans la main droite, verser 1 fois sur la main gauche. Il faut exécuter cet ordre 3 fois, en alternant la droite et la gauche.
Avant de sécher les mains, on récite la bénédiction de ‘Al Netilat Yadaïm.

Plusieurs raisons ont été données pour cette ablution:
La 1ère raison est celle donnée par la Guémara Chabbat (108b) selon laquelle pendant la nuit, un esprit mauvais règne sur le corps de l’homme. Cet esprit se retire au matin, mais il reste accroché aux mains, et ne s’en va définitivement que lorsqu’on verse de l’eau 3 fois sur les mains. Selon cette explication, l’obligation de Nétilat Yadaïm n’est pas liée au fait de dormir, mais uniquement à la notion de nuit.

La 2ème raison est celle donnée par le Zohar Hakadoch (Parasha de Vayechev) selon qui lorsqu’on dort, la Néchama quitte le corps (d’une certaine manière), et l’individu goutte au goût de la mort. De ce fait, l’impureté s’empare de son corps, et lorsque la Néchama revient au matin, cette impureté « s’agrippe » aux mains, et ne les quitte que lorsqu’on verse de l’eau 3 fois sur les mains. Selon cette explication, l’obligation de Nétilat Yadaïm n’est pas liée à la nuit, mais uniquement au sommeil.

La 3ème raison est celle donnée par le ROCH qui explique dans ses décisions Hala’hic (sur Guémara Bérachot, chap.9 section 23), que les mains humaines sont des éléments actifs, et il est plus que probable que même durant le sommeil, les mains soient entré en contact avec des parties intimes du corps. Or, il est interdit de dire le Chéma et de prier la ‘Amida (ou simplement de mentionner le Nom d’Hachem) avec des mains « probablement » sales.

La 4ème raison est celle donnée par le RACHBA qui explique dans une Responsa (chap.191), que le matin, l’homme est une nouvelle créature d’Hachem, comme il est dit: « Des nouveautés, tous les matins… » (Ei’ha chap.3). C’est pour cela que nous devons remercier Hachem de nous avoir créer en Son honneur, pour le servir et bénir Son Nom.

La 5ème raison est celle donnée par Rabbi David ABOUDARHEM (le RADA) qui écrit qu’au même titre que les Cohanim avaient l’obligation de se laver les mains avant d’entamer leur service dans le Beit Hamikdach, nous devons nous aussi sanctifier nos mains lorsqu’on se lève du sommeil, avant de débuter notre service d’Hachem, afin de Le servir avec des mains propres.

Du point de vue de la Halacha, il est certain qu’il y a de nombreuses incidences pratiques selon l’une ou l’autres de ces 5 explications.
Par exemple, quelqu’un qui a passé toute la nuit éveillé, selon l’explication de la Guémara (explication n°1), cette personne doit se laver les mains au matin, puisque selon la Guémara, l’obligation est liée au fait d’avoir passer la nuit (endormi ou éveillé). Alors que pour le Zohar Hakadoch (explication n°2), ou pour le ROCH (explication n°3), cette personne n’est pas tenue de se laver les mains, puisque selon le Zohar Hakadoch, comme selon le ROCH, l’obligation est liée au fait de dormir.
Nous pouvons aussi débattre du cas de la personne qui fait une sieste en journée.
Selon le ROCH, cette personne est tenue de se laver les mains à son réveil, alors que pour la Guémara, cette personne n’est pas tenue de se laver les mains.
Pour le Zohar Hakadoch, MARAN s’interroge si cette personne qui fait une sieste en journée doit se laver les mains à son réveil. (Voir Beit Yossef Ora’h ‘Haïm chap.64).

En conclusion: Une personne qui est restée éveillée toute la nuit, ou une personne qui dort en journée (la sieste), se lave les mains le matin (Netilat Yadaïm), ou au réveil de la sieste en journée, par doute, mais ne récite pas la bénédiction de ‘Al Netilat Yadaïm, car nous avons un grand principe:
SAFEK BERA’HOT LEHAKEL = Lorsqu’il y a un doute (divergence d’opinion Halachique) sur la récitation d’une bénédiction, nous allons à la souplesse et nous ne la récitons pas.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Nérott de Chabbat et Nérott de H’anouka : ordre d’allumage

Nos maitres les Richonim (décisionnaires médiévaux) débattent afin de définir quel ordre devons-nous respecter au sujet de l’allumage des Nérott de H’anouka et des Nérott de Chabbat. Selon l’opinion du Ba’al Halah’ott ......

Lire la Halacha

L’allumage des Nerot de H’anouka

Le devoir de l’allumage Durant les 8 jours de ‘Hanouka – qui tombera à partir de dimanche soir de la semaine prochaine - il est un devoir d’allumer les Nérot de ‘Hanouka. Les Séfaradim ont l’usage d’allumer une seule ‘Hanoukiya po......

Lire la Halacha

Lois relatives au voyageur et à l’invité pendant H’anouka, ainsi qu’aux soldats juifs de Tsahal

Question: Comment doit agir une personne qui est invitée ou qui est à l’armée pendant H’anoukka? Réponse: Ce cas mérite d’en débattre car il existe une différence sur ce point entre une personne qui voyage seule mais dont les memb......

Lire la Halacha

Un invité qui rentre chez lui le samedi soir

Question: Un fils marié invité avec son épouse et ses enfants à passer le Chabbat de ‘Hanouka chez ses parents ou chez ses beaux-parents on père, où doit-il allumer le samedi soir lorsqu’il rentre chez lui? Réponse: Lorsqu’un fils......

Lire la Halacha


H’anouka chez les parents ou les beaux parents, ou à l’hôtel

Dans l’une des précédentes Halah'otes, nous avons abordé le cas de celui qui est hébergé chez un ami durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume pour lui à son foyer, par exemple, lorsqu’il n’a pas de famille, ou que sa ......

Lire la Halacha

« ‘Al Ha-Nissim »

L’obligation de mentionner le passage de « ‘Al Ha-Nissim » Lors de la prière de ‘Arvit du soir de H’anouka (cette année 5782, à partir de ce soir dimanche 28 novembre), on dit le passage de « ‘Al Ha-Nissim » dans la ‘A......

Lire la Halacha

Les femmes et le Hallel pendant H’anouka

Question: Si les femmes sont soumises à l’obligation de l’allumage des Nérott de ‘Hanouka, sont-elles aussi soumises au devoir de réciter le Hallel chaque matin de H’anouka? Réponse: Les femmes sont exemptes de toute obligation positive li&eacut......

Lire la Halacha

Comment faire le Kiddouch sur le vin?

Lorsqu’on récite le Kiddouch sur le vin, il faut prendre un verre capable de contenir la quantité d’un Révi’it de vin (81 g ou 8.1 cl). Le verre doit être rincé à l’intérieur comme à l’extérieur. Ensuite, on ......

Lire la Halacha