Halacha pour mercredi 22 Tevet 5781 6 janvier 2021

Pour la guérison totale de Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN) parmi tous les malades d'Israël

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

Pour la guérison totale et rapide de:
Ethan Chlomo Ben Yoni parmi tous les malades d'Israël Amen
Jacques Jacky Yaakov Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

Nettoyer un vêtement de la poussière pendant Chabbat

Question: Est-il permis de nettoyer pendant Chabbat un vêtement qui s’est sali par de la poussière, ou bien brosser un chapeau en feutre?

Réponse: Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (147a):
« Celui qui secoue son vêtement pendant Chabbat est condamnable d’un sacrifice expiatoire (Korbann ‘Hattatt). »
Cela signifier que lorsqu’on secoue un vêtement pendant Chabbat lorsqu’il s’est sali de manière quelconque, on est passible d’apporter un sacrifice expiatoire, car le fait de secouer le vêtement de la saleté, représente son lavage, et laver fait partie des interdictions de Chabbat.

Nos maitres les décisionnaires médiévaux débattent sur l’explication des propos de cet enseignement de la Guémara.
Selon Rachi, il s’agit de secouer un vêtement sali par de la terre. Celui qui le secoue pendant Chabbat transgresse l’interdit de « Mélabenn » (laver). Nous en déduisons que selon Rachi, il est interdit de secouer un vêtement de couleur noire pendant Chabbat lorsqu’il est sali avec de la poussière ou de la terre, à titre de l’interdit de « Mélabenn ».
Le Ben Ich ‘Haï (Vay’hi) tranche selon l’opinion de Rachi, en se référant aux propos du RAMA (chap.302) selon lesquels il est bon de prendre en considération les propos de Rachi sur ce point.

Cependant, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que selon l’opinion de la majorité de nos maitres les décisionnaires médiévaux, l’explication de cet enseignement de la Guémara ne va pas selon l’opinion de Rachi.
Ils expliquent qu’il s’agit plutôt de secouer un vêtement qui s’est sali par la pluie ou autre liquide, et en le secouant on enfreint l’interdit de « Mélabenn ».
Mais lorsqu’il s’agit d’une matière totalement sèche comme de la poussière, il n’y a absolument pas d’interdiction à le secouer pendant Chabbat.
C’est ainsi que tranche MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h, conformément à l’opinion de Rabbénou ‘Hanan’el et d’autres de nos grands maitres les décisionnaires médiévaux qui tranchent cette autorisation même s’il s’agit d’un vêtement noir et neuf.

Par conséquent, il est permis de secouer pendant Chabbat un vêtement de sa poussière, et cela ne représente pas un interdit selon l’opinion de MARAN l’auteur du Choul’han ‘Arou’h.

Nous ne pouvons pas expliquer tous les détails de ces règles dans le cadre de cette rubrique, mais nous précisons seulement que même selon l’opinion des décisionnaires qui interdisent, cela ne concerne qu’un vêtement de couleur noire et neuf, sur lequel on a l’exigence de ne pas le porter lorsqu’il est sali par de la poussière. Mais lorsqu’on n’a pas d’exigence sur ce point, il n’y a pas d’interdit de secouer le vêtement de la poussière qui s’y trouve, selon tous les avis.

Concernant le fait de nettoyer pendant Chabbat un chapeau en feutre ou un vêtement au moyen d’une brosse destinée à cela, le Gaon auteur du Tif’érett Israël écrit que l’on a l’usage de s’imposer la rigueur sur ce point, à titre de « ‘Ovadinn Dé-‘Hol » (activités qui ne sont pas en elles-mêmes des interdits, mais qui ressemblent à celles que l’on a l’usage de pratiquer les jours de semaine).
Cependant, même sur ce point notre grand maitre le Rav z.ts.l écrit que selon le strict Din on peut autoriser, car nos maitres n’ont décrété d’interdit à titre de « ‘Ovadinn Dé-‘Hol » que pour des choses qui peuvent entraîner une réelle interdiction. Mais nettoyer un vêtement avec une brosse n’entre pas dans ce cadre. (Hali’hott ‘Olam).

En conclusion: Selon l’opinion de MARAN l’auteur du Choul’han ‘Arou’h, il est permis pendant Chabbat de secouer un vêtement ou de le nettoyer avec une brosse de la poussière qui s’y est déposée.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles de priorité dans les bénédictions alimentaires

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que dans certaines situations il faut donner priorité à un certain aliment du fait de son importance, par exemple un des sept fruits d’Israël. A présent, nous allons expliquer qu’il y a des cas......

Lire la Halacha

Sucer un fruit

Question: Lorsqu’on suce une orange ou un pamplemousse, sans mâcher avec les dents, doit-on réciter la bénédiction de Boré Péri Ha-‘Ets au même titre que la bénédiction que l’on doit réciter lorsqu’on mange u......

Lire la Halacha

Faire des biscottes ou des croûtons le Chabbat

Question: est-il permis le jour de Chabbat de mettre des tranches de pain ou une pita sur la plaque chauffante afin qu’ils durcissent et deviennent grillés comme des biscottes ou des croûtons? Réponse : concernant cette question, deux problèmes sont à ......

Lire la Halacha

Règles relatives à la bénédiction des fruits

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un ordre de priorité aux bénédictions alimentaires. Par exemple, lorsqu’on s’apprête à consommer des dattes et des pommes, on doit réciter la bén&eac......

Lire la Halacha


Suite des règles de l’ordre de priorité dans les bénédictions alimentaires

Conclusions des règles déjà apprises Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un certain ordre dans la récitation des bénédictions alimentaires. Parfois, cet ordre dépend de l’importance de l&r......

Lire la Halacha

Lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions du matin

Les bénédictions du matin – depuis la bénédiction de Elo-haï Néchama jusqu’à la fin des bénédictions sur la Torah – sont une obligation pour tous, les hommes comme les femmes, comme nous l’avons déjà e......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question: Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture? Réponse: Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la no......

Lire la Halacha

Une femme qui a oublié de réciter les bénédictions sur la Torah

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions sur la Torah et qu’on s’en rend compte après avoir terminé la prière du matin, on ne peut plus les ré......

Lire la Halacha