Halacha pour dimanche 25 Tammuz 5779 28 juillet 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

« En souvenir de la destruction du Temple »

Question: Y a-t-il une obligation selon le Din, de ne pas passer à la chaux ni autres revêtements (peinture ou autre), la surface d’un mur de la maison, comme le font beaucoup de gens pratiquants?

Réponse: On enseigne dans la Guémara Bava Batra (60b):
Après la destruction du Temple, les sages de cette génération décrétèrent qu’il est interdit de se construire une maison décorée comme celles des rois, mais seulement, lorsque l’on passe la chaux sur les murs de la maison, on devra laisser un endroit du mur qui est à proximité de la porte d’entrée, sans y passer de la chaux sur une surface de 1 Ama sur 1 Ama (50 cm sur 50 cm).
C'est-à-dire, que lorsque l’on entreprend les travaux de construction de la maison, il faut veiller à laisser la taille de 1 Ama sur 1 Ama sur le mur qui est proche de la porte d’entrée, complètement dénudé, à l’état brut, en souvenir de la destruction du Temple. En effet, si le temple est détruit, comment pouvons-nous nous construire une maison parfaite!

Ce Din est tranché par le RIF, le RAMBAM et le ROCH.
Le Chaaré Téchouva écrit, que ces dernières générations, les gens négligent cette Halacha, au point où elle est pratiquement oubliée, et ils n’ont aucun appui Halachique!

Cependant, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit qu’il y a un fondement à cette négligence, selon ce qu’écrit MARAN dans le Beit Yossef sur l’opinion du RAMBAM, que toute l’interdiction n’existe que seulement lorsqu’on passe les murs uniquement à la chaux, mais lorsque d’autres éléments sont mélangés à la chaux, comme du sable ou de la paille, il n’y a pas d’interdit.

Aujourd’hui, l’usage est de mélanger du sable à la chaux, et par conséquent il y a un fondement Halachique au fait que certains ne prennent pas en considération cette Halacha selon laquelle, il faut laisser 1 Ama sur 1 Ama (50 cm sur 50 cm) de mur sans aucun recouvrement.

Mais par contre, si l’on recouvre les murs de la maison avec de la peinture, comme c’est l’usage le plus répandu, il faut laisser 1 Ama sur 1 Ama (50 cm sur 50 cm) sans peinture sur le mur à proximité de la porte d’entrée, puisque concernant la peinture, il n’y a pas d’argument pour permettre.

Si on achète la maison d’un non juif, dont les murs sont déjà totalement recouverts, nous ne sommes pas tenus de gratter le mur qui se trouve à proximité de la porte d’entrée, puisqu’il a été recouvert par un non juif.
Mais si l’on achète la maison d’un juif qui a négligé cette Halacha, nous sommes tenus de gratter le mur qui se trouve à proximité de la porte d’entrée, sur une surface de 1 Ama sur 1 Ama (50 cm sur 50 cm).

Ceux qui peignent cette surface en noir, n’agissent pas correctement, puisque l’institution de nos maîtres exige de laisser cette surface complètement dénudée de tout élément recouvrant.

On raconte au sujet du Gaon Rabbi H’aïm de TSANZ z.ts.l, qu’un jour il demanda à l’un de ses proche de lui faire une remarque sur une chose qui ne lui paraissait pas correcte dans la vie du Rav. L’homme fit remarquer immédiatement à Rabbi H’aïm que dans sa maison, il n’y avait pas la surface d’1 Ama sur 1 Ama sans aucune chaux ni peinture, sur le mur de la porte d’entrée, tel que le Din l’exige.
Le Rav lui répondit qu’il avait acheté la maison telle qu’elle, et que dans ces conditions, il n’était pas soumis à cette obligation, comme nous l’avons expliqué.

Mais dans un acte de H’assidout (d’extrême piété), le Rav sauta sur une échelle et se mit à gratter le mur, afin de laisser 1 Ama sur 1 Ama sans chaux, en souvenir de la destruction du temple.

8 Halachot Les plus populaires

Le « ’Erouv Tavchiline » - Chavou’ot 5780

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5780), le 1er jour de Chavou’ot tombera un vendredi veille de Chabbat. (29.mai) Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettre pendant Yom T......

Lire la Halacha

« Chover Oyévim Ou-Mah’nya’ Zédim »

Question: Dans la ‘Amida, dans la formule de la bénédiction contre les hérétiques (Minim), comment doit-on conclure la terminaison de la bénédiction ? « Chover Oyévim Ou-Mah’nya’ Zédim » ou bien &laq......

Lire la Halacha

Cuire pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov, malgré tout, l......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha


Escroquerie et tromperie

Il est interdit d’escroquer les gens dans le domaine du commerce, ou bien de les tromper. Si le produit comporte un défaut, le vendeur se doit d’en informer le client. Par exemple: lorsque quelqu’un désire vendre son appartement, sachant que le toit a des infiltrati......

Lire la Halacha

Règles du comportement au réveil, le matin

Il est enseigné dans une Michna des Pirké Avot (chap.5): Yéhouda Ben Téma dit: « Sois effronté comme la panthère, agile comme l’aigle, rapide comme le cerf, et fort comme le lion, afin d’accomplir la Volonté de Ton Père ......

Lire la Halacha

La fête de Chavou’ot - Le Corona

La fête de Chavou’ot – le moment du Don de notre sainte Torah qui est notre vie et de laquelle dépend la longévité de nos jours - tombe cette année 5780 avec l’aide d’Hachem, à la fin des du compte des jours du ‘Omer, ce vendredi......

Lire la Halacha

Bénédiction finale sur une boisson chaude

Question: Une personne qui a bu un thé ou un café, doit-elle ensuite réciter la bénédiction finale « Boré Néfachott »?  Réponse: Nous avons expliqué à plusieurs occasions que lorsqu’on a consomm......

Lire la Halacha