Halacha pour mercredi 21 Shevat 5781 3 février 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Mess’od ben Ra’hel Vé-Yossef
Mme Carlotta (Cathy) FASSI z’’l (de Netanya, et anciennement de Lyon) 
Avraham Ben Avraham FUNK z’’l (de Lyon)
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme MARCIANO z’’l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef KTORZA z’’l de Sarcelles
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin ELHADAD) de Lyon z’’l
Mme Frewa’h Bat ‘Hanna BENSAID de Lyon z’’l 
Richard Amram Ben Chélomo AMAR z’’l de Lyon
Betty Rivka Bat Sultana PEREZ (GHOZLAND WEILL) z’’l anciennement de Lyon et Paris

Pour la guérison totale et rapide de:
Le Tsaddik Rabbi David ‘Hananya Ben Mazal PINTO
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (BENADIBA) de Lyon
Alain Moché Ben Myriam (STEBOUN) de Lyon
parmi tous les malades d'Israël Amen.

La bénédiction de « Hachkivénou » du vendredi-soir

Question: Pourquoi la formule de la bénédiction de « Hachkivénou »  est-elle différente le vendredi-soir par rapport à celle que nous disons tous les soirs de la semaine, et pourquoi disons-nous le texte de « Véchamérou béné Israël Ett Ha-Chabbat » le vendredi-soir après « Hachkivénou »?

Réponse: Lors de l’office de ‘Arvit des jours de semaine, après la bénédiction de « Gaal Israël », nous disons la bénédiction de « Hachkivénou », et nous la concluons par « Chomer Ett ‘Amo Israël La’ad, Amen ».
Par contre, dans la bénédiction de « Hachkivénou » que nous disons lors de l’office de ‘Arvit du vendredi-soir, lorsqu’on arrive à « Véhaguen Ba’adénou », nous disons « Ou-Fross ‘Alénou Vé’Al Yérouchalaïm Ira’h Soukkatt Chalom, Barou’h Ata A.D.O.N.A.Ï Ha-Poress Soukkatt Chalom ‘Alénou Vé’Al Kol ‘Amo Israël Vé’Al Yérouchalaïm, Amen ».

La raison à cette différence est expliquée par notre maitre le TOUR (chap.267).
Le vendredi-soir, on ne doit pas conclure cette bénédiction par « Chomer Ett ‘Amo Israël La’ad » (« Qui préserve son peuple Israël à tous jamais »), car il est écrit explicitement dans le Midrach que le jour du Chabbat nous n’avons pas besoin de protection (nous n’avons pas besoin de prier pour la protection), car le Chabbat lui-même protège.
Dans son livre Yalkout Yossef (page 485), notre maitre le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbi Its’hak YOSSEF Chlita cite ces mêmes propos au nom de Rabbénou David ABOUDARHEM (page 144) qui stipule que « l’on ne doit pas dire « Chomer Ett ‘Amo Israël La’ad » le vendredi-soir, car il est expliqué dans le Midrach que l’on n’a pas besoin de protection le jour de Chabbat puisque le Chabbat protège. De plus, il est rapporté explicitement dans le Talmud Yérouchalmi (chap.4 de Béra’hott) que la formule « Chomer Ett ‘Amo Israël La’ad » se dit exclusivement en jours de semaine, mais le jour du Chabbat nous disons « Ou-Fross ‘Alénou Soukkatt Chalom » (« Etends au dessus de nous la tente de paix »). C’est également ce qu’écrivent les Guéonim. Tel est l’usage dans certaines régions. Mais dans les villes de Séville et de Tolède, ils ont l’usage de conclurent les jours de Chabbat avec la formule des jours de semaine (« Chomer Ett ‘Amo Israël La’ad »), et ce n’est que les jours de Yom Tov qu’ils disent la formule « Ou-Fross ‘Alénou Soukkatt Chélomé’ha », mais je ne sais pas pourquoi les jours de Yom Tov ils disent cette formule alors que les jours de Chabbat ils concluent comme les jours de semaine. » Fin de citation de Rabbi David ABOUDARHEM.

Le livre Kaf Ha-Haïm cite le Zohar Ha-Kadoch qui atteste lui aussi que le Chabbat nous n’avons pas besoin de protection, et de ce fait, il faut conclure la bénédiction par la formule que nous avons mentionné.
Le livre ‘Hechek Chélomo (chap.188) explique que la formule « Soukkat Chélomé’ha » des jours de Chabbat et de Yom Tov désigne la « Soukka » (tente) faite à partir de la peau du Léviatann, dans laquelle Hachem installera les justes du peuple d’Israël dans les temps messianiques, où tous les jours seront comme des jours de Chabbat, faits de repos éternel.

L’auteur du Chibolé Ha-Lékett écrit (chap.65) que le vendredi-soir, on ne doit pas demander de protection comme les jours de semaine. Il cite une image à cela:
Un roi s’était éloigné de ses soldats par erreur, et pénétra dans les frontières d’un autre pays. Il était effrayé à l’idée que quelqu’un pourrait chercher à le tuer et de ce fait, il ne se séparait jamais de ses armes en se tenant toujours prêt à une embuscade. Lorsqu’il revint dans son pays et qu’il retrouva ses soldats, il posa ses armes car ses chefs d’armée et ses ministres se trouvaient à présent à ses côtés en permanence pour le protéger.
Ainsi, le peuple d’Israël est effrayé durant tous les jours de la semaine car chacun est occupé à ses affaires personnelles et ne peut pas toujours accomplir les Mitsvot et étudier la Torah correctement. Et parce qu’ils n’ont pas suffisamment de mérites pour les protéger en semaine, ils doivent prier afin qu’ils ne soient pas atteints par les méfaits des Mazikimm (anges malveillants), et ils disent « Ou-Chmor Tséténou Ou-Voénou Lé-‘Haïm Tovim Ou-Lchalom » (« Protège notre sortie et notre venue pour une vie bonne et paisible »), en concluant par « Chomer Ett ‘Amo Israël La’ad », car la prière est comparable à une arme protectrice. Mais lorsqu’arrive le jour du Chabbat, chacun investit ses efforts en l’honneur du Chabbat, pour le délecter et y trouver le repos. Or, le mérite du Chabbat est ci grand qu’il protège ceux qui se souviennent qu’il faut le sanctifier. C’est pourquoi, nous n’avons pas besoin de protection ce jour-là, et il est suffisant de demander la paix. C’est pour cette raison que nous disons « Véchamérou béné Israël Ett Ha-Chabbat », car par le fait qu’Israël observe le Chabbat, le Chabbat les protège.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Laws of Mentioning “Mashiv Ha’Ruach”

We Begin Reciting “Mashiv Ha’Ruach” “Mashiv Ha’Ruach U’Morid Ha’Geshem” is a praise we recite to Hashem during the winter months within the “Mechayeh Ha’Metim” blessing of the Amidah as is printed in all Siddurim. We begin recitin......

Lire la Halacha

The Laws of One Who Forgets to Mention “Ve’Ten Tal U’Matar” in the “Blessing of the Years”

In the previous Halacha, we have discussed in a general manner that our Sages enacted that beginning from the Seventh of Marcheshvan (outside of Israel from the Fourth or Fifth of December), one begins reciting “Ve’Ten Tal U’Matar” (a request for dew and rain) in the “B......

Lire la Halacha

When the Sanctity of Shevi’it Will Apply to Fruits and Vegetables and More on “Heter Mechira”

In the previous Halachot we have explained that any produce grown in Jewish-owned fields in the Land of Israel this year (5782) retain the sanctity of Shevi’it. We have likewise discussed the ramifications of this sanctity and the proper way to treat such produce. This sanctity rests even on f......

Lire la Halacha

Eating and Washing One’s Self Yom Kippur

Some Laws of Yom Kippur All are obligated to fast on Yom Kippur, including pregnant and nursing women. Any woman whose health is at risk due to the fast should consult a prominent Torah scholar who is well-versed in these laws and he should render his ruling whether or not she must fast. One whose ......

Lire la Halacha


The Laws of Shevi’it in a Cooperative Garden

This year (5782) is the Shemitta year. In previous Halachot, we have already explained the basic laws of Shemitta including the fact that one may not plant in or work (in any manner) any land within the Land of Israel unless the work is meant to protect the crops from harm that will befall them if t......

Lire la Halacha

“The Blessing of the Years”

Beginning from last night, the Seventh of Marcheshvan, we have begun to request rain in the Amida prayer (only in the Land of Israel; the law for those outside of Israel will be discussed further). Let us therefore review some of these pertinent laws. The Enactment of the Sages to Request Rain O......

Lire la Halacha

Sprouting Avocado Pits During Shevi’it and the Blessing on Hydroponic Produce

Question: What is the blessing on vegetables that grow from the water (and not from the ground)? Likewise, is it permissible to plant such hydroponic produce during Shevi’it? Answer: The Blessing on Mushrooms and Truffles The Mishnah in Masechet Berachot (40b) states: “On things whi......

Lire la Halacha

Forbidden and Permissible Forms of Work During Shevi’it

In this Halacha and the next, we shall discuss the basic laws of tending to a garden during Shevi’it. We shall not discuss all of the details of these laws, for these laws do not apply to those residing outside of Israel. Works Forbidden by Torah Law and Rabbinic Enactment Some works forbi......

Lire la Halacha