Halacha pour jeudi 5 Tevet 5780 2 janvier 2020

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon
Pour la guérison totale de Ethan Chlomo Ben Yoni  parmi tous les malades d'Israël Amen
Pour l'élévation de l'âme de Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Pour la guérison totale et rapide de Jacky Yaakov Ben Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

L’obligation de se lever devant un Talmid H’ah’am (un érudit dans la Torah)

Il est dit dans la Torah (Vayikra 19):
« Lève-toi à l'aspect d'une tête blanche, et honore la personne avancée en âge… »
Nos maîtres expliquent ce verset dans la Guémara Kidouchinn (32b):
« Une tête blanche » (Séva) c’est une personne âgée. « La personne avancée en âge » (Zaken) c’est celui qui a acquis la Sagesse de la Torah, c'est-à-dire un Talmid H’ah’am (un érudit dans la Torah). Même si le Talmid H’ah’am est une jeune personne, on est tenu de se lever devant lui de toute sa stature (c'est-à-dire se lever complètement), afin d’honorer son visage. Ce devoir est un commandement positif de la Torah.

Nous avons déjà fait mention du fait que le devoir de se lever devant son Rav Mouv’hak (le Rav duquel l’élève a appris la majeure partie de ce qu’il sait dans la Torah) ou devant un Gadol Ha-Dor, implique de se lever complètement, de toute sa stature pendant tout le temps où l’on voit le Rav se déplacer, jusqu’à ce qu’il s’assoit ou qu’il se retire de sorte qu’il ne soit plus dans le champ de vision de l’élève. Exactement comme pour le Séfer Torah, devant qui toute l’assemblée présente dans la synagogue ainsi que dans la galerie des dames est tenue de se lever pendant tout le temps où l’on déplace le Séfer Torah du Héh’al vers la Téva et de la Téva vers le Héh'al (comme le tranche MARAN dans le Choulh’an ‘Arouh’ chap.282).
Mais lorsqu’il s’agit simplement d’un Talmid H’ah’am qui n’est pas le Rav Mouv’hak de l’élève, et qui n’est pas non plus un Gadol Ha-Dor, même si l’élève a appris de la Torah de ce Talmid H’ah’am, il n’est tenu de se lever que lorsque le Talmid H’ah’am entre dans les 4 Amott (1.92 m) de l’élève, et lorsque le Talmid H’ah’am sera sorti des 4 Amot de l’élève, celui-ci sera autorisé s’assoir.
Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que les gens qui ne se lèvent pas totalement de toutes leurs statures devant un Talmid H’ah’am, et se contentent uniquement d’un « Hidour » (le « Hidour » constitue à bouger légèrement comme ci l’on désirait se lever, en se levant légèrement, comme l’explique RACHI sur Kiddouchinn 32b), n’agissent pas conformément à la Halacha, car le RAMBAM et MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arou’h tranchent qu’il faut se lever de toute sa stature devant un Talmid H’ah’am. Telle est également l’approbation de la majorité des Poskim (décisionnaires).
Par conséquent, il est une totale obligation de se lever de toute sa stature devant un Talmid H’ah’am.
Malgré tout, s’il s’agit d’un Talmid H’ah’am qui ne désire pas qu’on se lève devant lui, il n’est pas nécessaire de se lever dans ce cas là, car nous avons déjà expliqué qu’un H’ah’am est autorisé à renoncer au respect qui lui est dû.

Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que même si l’on est autorisé à se rassoir dès que le Talmid H’ah’am est sortit de nos 4 Amott (s’il n’est pas notre Rav Mouv’hak ou un Gadol Ha-Dor), malgré tout, si un Talmid H’ah’am monte dans un bus ou dans un train et qu’il n’a pas de place où s’assoir, on est tenu de se lever devant lui et de lui laisser sa place afin qu’il puisse s’assoir. Le Din est le même devant une personne âgée. On n’est pas autorisé à s’assoir et à laisser le Talmid H’ah’am ou la personne âgée debout, même s’ils ne se trouvent plus dans nos 4 Amott.

Il faut préciser qu’à plusieurs occasions, lorsqu’un groupe d’étudiants en Torah entrait au Beit Ha-Midrach de notre maitre le Rav z.ts.l pour écouter son cours de Torah, et que notre maitre le Rav z.ts.l distinguait parmi eux un homme âgé, notre maitre le Rav z.ts.l demandait à ce qu’on l’installe de façon honorable, et il arrivait parfois qu’il le fasse assoir à ses côtés, en raison de sa vieillesse. De même, lorsque certains Talmidé ‘Ha’hamim connus entraient au Beit Ha-Midrach de notre maitre le Rav z.ts.l, même s’ils n’arrivaient pas aux chevilles de notre maitre le Rav z.ts.l dans les connaissances en Torah et dans la crainte du Ciel, notre maitre le Rav z.ts.l tenait toujours à les honorer par un « Hidour » (en se levant légèrement), par respect pour leur Torah.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le Seder de Roch Ha-Chana – « Réjouissez-vous en tremblant »

Pendant les 2 soirs de Roch Ha-Chana, nous avons la tradition de consommer certains aliments en guise de bon signe pour toute l’année. C’est pour cela que nous mangeons ces soirs-là, des haricots (Roubya en araméen ou Loubya en arabe), de la courge (Kr’a), du ......

Lire la Halacha

La bénédiction sur les éclairs et le tonnerre

Lorsque l’on voit un éclair, on doit réciter la bénédiction suivante: Barouh’ Ata A-D-O-N-A-Ï Elohénou Mélèh’ Ha’olam ‘Ossé Ma’assé Béréshit. Lorsque l’on entend le tonn......

Lire la Halacha

« Machiv Ha-Rouah’ Ou-Morid Ha-Guechem »

On commence à mentionner la formule de « Machiv HaRouah’ » « Machiv HaRouah’ OuMorid HaGuechem » (« qui fait souffler le vent et descendre la pluie ») est une formule de louange à Hachem que l’on dit durant......

Lire la Halacha

Utiliser un pain congelé pour Leh’em Michné (Double pain lors du Motsi de Chabbat)

Nous avons déjà expliqué la Mitsva de réciter la bénédiction de Motsi sur 2 pains (Leh’em Michné) lors des repas de Chabbat. Il arrive fréquemment de ne pas avoir 2 pains pour le Léh’em Michné, et l’on envisage ......

Lire la Halacha


Lé’hem Michné – Réciter le Motsi sur 2 pains lors des repas de Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué la règle de la Sé’ouda Chélichitt, et nous voulons à présent également expliquer la règle pour les femmes concernant la Sé’ouda Chélichitt, mais ce point es......

Lire la Halacha

Combien de fois par jour pouvons nous réciter la bénédiction sur les éclairs et le tonnerre ?

Deux questions: Lorsqu’on entend le son du tonnerre en dormant, est-il permis de réciter la bénédiction sur le tonnerre sans procéder à la Nétilat Yadaïm (ablution des mains) ? Doit-on réciter la bénédiction systém......

Lire la Halacha

Le statut des femmes vis-à-vis des repas de Chabbat – L’usage de notre maitre le Rav z.ts.l

Question: Les femmes sont-elles soumises à l’obligation de consommer les 3 repas de Chabbat, au même titre que les hommes? Réponse: Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué les principales règes relatives aux repas du Chabbat. Parmi ......

Lire la Halacha

Question - Est-il permis de parler entre Mayim Ah’aronim (l’ablution des mains en fin de repas) et le Birkat Hamazon ?

Réponse Nous avons déjà expliqué qu’il est une totale obligation pour toute personne qui a consommé un repas accompagné de pain, de se laver les mains avec un peu d’eau avant de réciter le Birkat Hamazon (dans la Halah’a au sujet de......

Lire la Halacha