Halacha pourmercredi 26 Kislev 5780 décembre 24 2019

Allumage des Nérot de ‘Hanouka lors de fêtes publiques et à la synagogue

Tout Israël a la tradition de réciter les bénédictions et d’allumer les Nérot de ‘Hanouka à la synagogue afin de divulguer le miracle. Cette tradition très ancienne est mentionnée dans les propos de nos maitres les décisionnaires médiévaux.

La raison à cette tradition est expliquée par le Séfer Ha-Mi’htam (sur Péssa’him 101a) qui écrit que la divulgation du miracle est plus significative en présence du grand public. De plus, certains n’ont pas de quoi allumer les Nérot de ‘Hanouka dans leur foyer (ils pourront ainsi voir le miracle mais ils ne peuvent s’acquitter de cet allumage public). C’est pour cela que l’on a la tradition d’allumer également à la synagogue.
Cette tradition est tranchée par MARAN dans le Choul’han ‘Arou’h (chap.671).
C’est ainsi que l’on agit dans toutes les communautés.

Nous avons la tradition d’allumer les Nérot ‘Hanouka également au Kotel (le Mur Occidental à Jérusalem) entre l’office de Min’ha et celui de ‘Arvit.
On convie fréquemment à cet allumage des Grands de la génération afin de divulguer davantage le miracle. A de nombreuses occasions, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l fut convié à l’allumage des Nérot de ‘Hanouka au Kotel, et même si son temps lui était très précieux, il trouvait malgré tout justifié d’allumer les Nérot ‘Hanouka en cet endroit pour divulguer le miracle.

A partir de là, les grands de la génération ont débattus au sujet des fêtes de ‘Hanouka organisées dans des salles pendant les soirs de ‘Hanouka en présence d’un grand public (il ne s’agit pas là de fêtes privées organisées dans un cadre familiales), et où l’on convie des Talmidé ‘ha’hamim (des érudits dans la Torah) a y prononcer des paroles de Torah et de morale pour encourager le peuple dans l’étude de la Torah et l’accomplissement des Mitsvot, est-il permis d’y procéder à l’allumage des Nérot de ‘Hanouka en récitant les bénédictions ou pas ? Cette question prend sa source dans l’opinion de certains décisionnaires qui attestent que la tradition d’allumer les Nérot de ‘Hanouka en public ne concernent que la synagogue, car elle est d’une certaine manière assimilable au Temple où se déroula le miracle, mais dans des endroits qui ne sont pas des synagogues, il ne serait pas possible d’allumer.

Dans la pratique, le Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBACH z.ts.l tranche qu’il ne faut pas réciter les bénédictions sur un tel allumage public qui ne se passe pas dans une synagogue, car l’allumage à la synagogue n’est lui-même pas mentionné dans les propos du Talmud et n’est qu’une très ancienne tradition remontant à l’époque des Guéonim (époque post-Talmudique, il y a plus de 1200 ans). C’est pourquoi, on récite les bénédictions sur l’allumage de la synagogue, mais lorsqu’il s’agit d’un endroit qui n’est pas une synagogue, il n’est pas possible de réciter les bénédictions.

Cependant, notre maitre le Rav z.ts.l tranche qu’il est possible de réciter les bénédictions et d’allumer dans de tels endroits qui ne sont pas des synagogues, étant donné que les propos du Séfer Ha-Mi’htam mentionnés plus haut indiquent explicitement que la raison à la tradition d’allumer à la synagogue est basée sur la grande divulgation du miracle conséquent à un allumage en présence d’un grand public, ainsi que sur le fait qu’un tel allumage peux donner la possibilité de voir le miracle à des gens qui ne pourront probablement pas allumer dans leurs foyers.
Par conséquent, ceux qui s’autorisent à allumer avec bénédictions dans de telles fêtes organisées pour le grand public, ont sur qui s’appuyer. (‘Hazon Ovadia-‘Hanouka page 47).

Le Gaon et Richon Lé-Tsion (Grand Rabbin Séfarade d’Israël) Rabbi Its’hak YOSSEF Chlita écrit longuement sur ce sujet dans son livre Yalkout Yossef-‘Hanouka (page 224), et il ajoute qu’il est juste d’instaurer dans de tels endroits la prière de ‘Arvit juste après l’allumage, et il précise que tel était l’usage de son illustre père notre maitre le Rav z.ts.l dans différents endroits.

8 Halachot Les plus populaires

The Holiday of Shavuot- Teachings of Kindness

The Torah introduces the momentous event of the giving of the Torah to the Jewish nation with the verse (Shemot 19), “On the third month from when the children of Israel left Egypt, on this day they arrived at the Sinai desert.” Our Sages in the Pesikta ask: Why is it that the Torah w......

Lire la Halacha

“Shover Oyevim U’Machnia Zedim” (The Twelfth Blessing of the Amida)

Question: In the Blessing regarding the heretics in the daily Amida prayer, how should one end the twelfth blessing: “Shover Oyevim U’Machnia Zedim” (He who smashes enemies and humbles the wicked) or “Shover Oyevim U’Machnia Minim” (He who smashes enemies and humb......

Lire la Halacha

The Laws of Fire on Yom Tov

In previous Halachot we have explained that Yom Tov and Shabbat are equal regarding all prohibitions besides for certain works associated with food preparation, such as cooking, which are permitted on Yom Tov. Igniting a Flame One may not produce a new fire on Yom Tov, for instance by strik......

Lire la Halacha

The Laws of Cooking on Yom Tov

In the previous Halachot we have explained that although Shabbat and Yom Tov are equal in their prohibition to perform work on them and it is therefore a Torah prohibition to drive a car on Yom Tov, nevertheless, certain works associated with food preparation, such as cooking and frying, are permitt......

Lire la Halacha


How One Should Conduct Himself in the Morning

The Mishnah in Pirkei Avot (Chapter 5) states: “Yehuda ben Tema says: Be bold like a leopard, light as an eagle, swift as a deer, and mighty as a lion to perform the will of your father in Heaven.” Let us now explain this Mishnah. The Tanna writes that one must be as “bold as a ......

Lire la Halacha

Deceit and Trickery

One may not deceive or trick others when it comes to monetary transactions. Monetary Deceit If one knows that one’s merchandise is flawed or faulty, one must reveal this to the buyer. For instance, if one wishes to sell his home and he knows that the ceiling is full of mold because of a bu......

Lire la Halacha

The Holiday of Shavuot- Coronavirus

The holiday of Shavuot will be celebrated, G-d willing, at the conclusion of the period of the counting of the Omer this coming Friday (beginning from Thursday night), the 6th of Sivan (and outside of Israel on Shabbat, the 7th of Sivan as well). Let us, therefore, begin to discuss some of the perti......

Lire la Halacha

Reciting Kaddish

Question: What is the significance of reciting Kaddish for a deceased individual? Answer: When an individual departs from this world, his surviving children must make a concerted effort to pray with a Minyan three times a day in order to be able to recite Kaddish for their father or mother. Simil......

Lire la Halacha