Halacha pourmardi 8 Cheshvan 5781 octobre 26 2020

Le statut des femmes vis-à-vis des repas de Chabbat – L’usage de notre maitre le Rav z.ts.l

Question: Les femmes sont-elles soumises à l’obligation de consommer les 3 repas de Chabbat, au même titre que les hommes?

Réponse: Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué les principales règes relatives aux repas du Chabbat. Parmi ces règles, l’obligation de consommer 3 repas pendant Chabbat : un repas le vendredi-soir, un repas le Chabbat matin et un repas le Chabbat après-midi.

De même, nous avons aussi expliqué qu’il faut réciter le Motsi sur « Léh’em Michné » (2 pains) lors de ces repas.

Concernant l’obligation des femmes vis-à-vis de ces repas, Rabbénou Moché de PONTOISE (l’un des auteurs des Tossafott, il vivait en France il y a environ 800 ans) consulta Rabbénou TAM sur la question en ces termes : les femmes sont-elles tenues de consommer les 3 repas de Chabbat ? En effet, selon le grand principe général, les femmes sont exemptes de toute Mitsva positive liée au temps, ce qui signifie que lorsqu’un devoir religieux est a accomplir et que celui-ci est lié à un laps de temps pour son accomplissement, comme le Loulav par exemple, qui est un devoir à accomplir et qui est lié au temps (exclusivement pendant la fête de Soukkott), selon cela, le devoir des repas de Chabbat est aussi un devoir positif lié au temps, puisque ce devoir n’est pas lié aux jours de semaine mais exclusivement au Chabbat. Les femmes devraient donc en être exemptes.

Rabbénou TAM lui répondit que les femmes sont soumises à l’obligation de consommer les 3 repas de Chabbat, car ce devoir est en souvenir du miracle de la Mann qui descendait du ciel pour les Béné Israël dans le désert. La Mann descendait en double ration le vendredi en l’honneur de Chabbat. Or, puisque les femmes ont elles-aussi bénéficié de ce miracle, elles sont elles-aussi soumises au devoir de consommer les 3 repas du Chabbat, en souvenir du miracle. Au même titre qu’elles sont soumises au devoir de l’allumage des Nérott de H’anoukka, ainsi qu’au devoir de la lecture de la Méguila ou au devoir des 4 coupes de vin le soir du Séder de Péssah’, puisqu’elles ont bénéficié des miracles commémorés par ces devoirs, ainsi elles sont aussi soumises au devoir des repas du Chabbat. (Séfer Ha-Yachar chap.70 note 4).
Rabbénou TAM ajoute qu’à la lueur de tout cela, les femmes sont également soumises au devoir de Léh’em Michné (double pain pour le Motsi) lors des repas de Chabbat, au même titre que les hommes.

Rabbénou TAM ajoute encore pour renforcer ses propos qu’étant donné que le principe de l’obligation des repas du Chabbat et du Léh’em Michné (double pain pour le Motsi) est un devoir imposé par nos maitres et non une ordonnance de la Torah, les femmes sont donc concernées par ce devoir sans aucune différence avec les hommes.
Le RAMBAN (sur Chabbat 117a) écrit que vis-à-vis des Mitsvott du Chabbat, il n’y a absolument pas de différence entre les hommes et les femmes.
D’autres explications et arguments sont rapportés dans les propos de nos maitres les décisionnaires médiévaux (Richonim) à ce sujet, mais ils sont tous unanimes dans leur conclusion, et les femmes sont soumises au devoir de consommer les 3 repas du Chabbat, ainsi qu’au devoir du Léh’em Michné (double pain lors du Motsi).

Cependant, le Gaon Rabbi Chélomo KLUGGER z.ts.l écrit que les femmes ne sont pas soumises au devoir de Léh’em Michné (double pain lors du Motsi).
Il conteste sur ce point les propos de nos maitres les décisionnaires médiévaux à partir de divers arguments.
Mais notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l réfute tous ses arguments, et il ajoute en ces termes :
« Je reste gravement étonné de son audace à contester les propos de tous les grands décisionnaires susmentionnés (décisionnaires médiévaux), une véritable assemblée de prophètes, qui concluent tous à l’obligation des femmes vis-à-vis des 3 repas ainsi que du devoir de Léh’em Michné. » (H’azon Ovadia-Chabbat vol.2 page 172).

Par conséquent, du point de vue essentiel de la Halacha, il n’y a pas la moindre différence entre les hommes et les femmes, aussi bien vis-à-vis de l’obligation des 3 repas du Chabbat, aussi bien vis-à-vis de l’obligation de Léh’em Michné (double pain lors du Motsi), les femmes sont soumises totalement à ces devoirs.

Il est vrai que dans certains endroits, il est d’usage que les hommes consomment la Sé’ouda Chélichitt à la synagogue, et de ce fait, les femmes négligent et ne consomment pas ce repas, ou se contentent de consommer des fruits ou autre.
Il n’est pas convenable d’agir ainsi.

A ce sujet, constatons le bel usage adopté par notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l.
En effet, même s’il donnait de nombreux cours et discours de Torah pendant le Chabbat, il insistait malgré tout pour prendre la Sé’ouda Chélichitt chez lui en compagnie de son épouse la Rabbanit z’’l, de ses fils et des ses filles, afin de les éduquer et les guider dans l’obligation de ce repas, conformément à l’opinion des décisionnaires et de MARAN l’auteur du Choulh’an’ Arouh’.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Customary Order of Rosh Hashanah

It is customary to eat certain symbolic foods during the two nights of Rosh Hashanah which signify good fortune for the entire upcoming year. It is therefore customary to eat black-eyed peas, pumpkin, leek, spinach, dates, pomegranates, apples dipped in honey, and meat of a sheep’s head on the......

Lire la Halacha

Moving an Electric Blanket or Fan on Shabbat

Question: May one use an electric blanket (heating pad) on Shabbat or is it prohibited to be moved due to the prohibition of Muktzeh? Similarly, may one turn a fan to another direction on Shabbat? Answer: In the previous Halachot we have discussed several laws of Muktzeh on Shabbat which are obje......

Lire la Halacha

A Tool Used for Work Prohibited on Shabbat

In the previous Halachot, we have discussed the basic laws of Muktzeh on Shabbat which is that there are certain objects our Sages prohibited moving on Shabbat. Utensils or tools which are used for types of work that are permitted on Shabbat may be moved for any purpose. Thus, one may move forks, kn......

Lire la Halacha

“Muktzeh Due to Monetary Loss”

In the previous Halachot, we have discussed several laws regarding Muktzeh which are certain objects that our Sages prohibited moving on Shabbat. As of yet, we have discussed three types of Muktzeh: “Utensils used for work permitted on Shabbat”, such as forks, knives, and the like, wh......

Lire la Halacha


Moving Books and Newspapers on Shabbat

Question: Is one permitted to move or read medical books or phonebooks on Shabbat? What is the law regarding reading newspapers on Shabbat? The Opinion of Maran Ha’Shulchan Aruch Regarding Reading Books on Mundane and Forbidden Topics Answer: Maran Ha’Shulchan Aruch (Chapter 307, S......

Lire la Halacha

The Blessings on Thunder and Lightning

One who sees lightning recites the blessing, “Baruch Ata Hashem Elokeinu Melech Ha’Olam Oseh Ma’aseh Bereshit.” One who hears thunder recites the blessing, “Baruch Ata Hashem Elokeinu Melech Ha’Olam She’Kocho Ugvurato Maleh Olam.” Until When Can On......

Lire la Halacha

Moving Food Items on Shabbat

Question: May one move food items on Shabbat if they are not intended for Shabbat use, such as meat designated for Sunday or baking powder and vanilla sugar which have no use on Shabbat? Answer: In the previous Halachot we have explained the primary laws of Muktzeh on Shabbat which is that our S......

Lire la Halacha

Benefitting From Muktzeh Objects on Shabbat

Question: May one sit on large stones on Shabbat? Similarly, may one lean on a car on Shabbat? Answer: In the previous Halachot we have explained several laws of Muktzeh on Shabbat which are objects that our Sages prohibited moving on Shabbat for several different reasons. We shall now address th......

Lire la Halacha