Halacha pour dimanche 27 Sivan 5779 30 juin 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Reculer de trois pas avant la ‘Amida

Le Rokéyah’ (cité par le RAMA au chap.95) écrit qu’avant d’entamer la ‘Amida, il faut reculer de trois pas et revenir ensuite devant soi en marchant trois pas pour commencer la ‘Amida. Ce geste exprime de l’affection pour la chose que l’on s’apprête à faire, comme il est dit au sujet de Moché Rabbénou qui – avant de prier Hachem – pénétra dans trois espaces : H’ocheh’ (obscurité) ; ‘Anann (le nuage) ; ‘Arafel (brouillard).

Cet usage est également cité par le Gaon auteur du Kénessett Ha-Guédola ainsi que par d’autres décisionnaires.

Cependant, le Gaon auteur du Eliya Rabba écrit qu’il n’est pas nécessaire d’agir ainsi, car cet usage n’est absolument pas mentionné dans le Talmud, ni dans les propos de la plupart de nos maitres les décisionnaires médiévaux (Richonim).
Mais le Gaon auteur du Michna Béroura écrit que dans la pratique, cet usage est appliqué de façon générale.
Le Gaon Rabbénou Yossef H’AÏM écrit dans son livre Ben Ich H’aï (Béchalah’) que l’usage de reculer de trois pas et de revenir devant soi en marchant trois pas avant d’entamer la ‘Amida, possède une grande explication au niveau mystique.

Certains décisionnaires écrivent que cet usage n’est valable que lorsqu’on est assis au Beit Ha-Midrach et que l’on étudie, ou bien lorsqu’on se trouve à la maison, et lorsqu’arrive le moment de la prière on se lève pour prier, dans un tel cas, on doit s’apprêter à prier en reculant de trois pas et en revenant devant soi en marchant trois pas. Mais lorsque l’on a déjà marché de nombreux pas en se rendant à la synagogue pour prier, il n’est absolument plus nécessaire de veiller à cet usage.

Le Gaon auteur du Péri H’adach écrit que même si lorsqu’on a marché en direction de la synagogue pour prier il n’est plus nécessaire d’appliquer cet usage, malgré tout, puisque cet usage ne demande pas réellement d’effort, il est souhaitable de l’appliquer.

Sur le plan pratique, celui qui a l’usage de reculer de trois pas et de revenir devant lui en marchant trois pas avant d’entamer la ‘Amida, mérite la Bénédiction.
Cependant, nombreux de nos grands Rabbanim Séfaradim n’avaient absolument pas cet usage, car ils s’appuyaient sur les propos des décisionnaires qui n’ont pas mentionné cet usage, ou bien sur le fait qu’ils avaient déjà marché plusieurs pas en se rendant à la synagogue pour prier. Ainsi, nous avons constaté auprès de notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, lorsque l’endroit où il priait la ‘Amida était véritablement proche de l’endroit où il s’asseyait, il ne reculait ni ne revenait devant lui avant d’entamer la ‘Amida. Il agissait selon les enseignements de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ et des décisionnaires qui n’ont absolument pas mentionné cet usage.

8 Halachot Les plus populaires

Le « ’Erouv Tavchiline » - Chavou’ot 5780

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5780), le 1er jour de Chavou’ot tombera un vendredi veille de Chabbat. (29.mai) Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettre pendant Yom T......

Lire la Halacha

Cuire pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov, malgré tout, l......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha

La fête de Chavou’ot - Le Corona

La fête de Chavou’ot – le moment du Don de notre sainte Torah qui est notre vie et de laquelle dépend la longévité de nos jours - tombe cette année 5780 avec l’aide d’Hachem, à la fin des du compte des jours du ‘Omer, ce vendredi......

Lire la Halacha


Bénédiction finale sur une boisson chaude

Question: Une personne qui a bu un thé ou un café, doit-elle ensuite réciter la bénédiction finale « Boré Néfachott »?  Réponse: Nous avons expliqué à plusieurs occasions que lorsqu’on a consomm......

Lire la Halacha

Dire le Kaddich

Question: Quelle est l’importance de dire le Kaddich pour un défunt? Réponse: Lorsqu’une personne décède, il incombe ses fils de veiller de façon particulière à prier les 3 prières quotidiennes avec un Minyan (10 hommes......

Lire la Halacha

Le 33ème et le 34ème jour du ‘Omer – année 5780

Demain mardi (et dès ce soir lundi) aura lieu le jour de Lag Ba’Omer qui est un jour de joie pendant lequel on ne récite pas le Tah’anoun, car c’est en ce jour que les secrets de la Thora ont été dévoilés. De plus, Rabbi Chimon Bar Yoh&rsqu......

Lire la Halacha

Bénédiction finale sur une boisson refroidie

Dans la précédente Halacha, nous avons cité la règle de la bénédiction dinale après avoir consommé une boisson. Nous avons précisé que lorsqu’on a consommé une quantité de un « Révi’itt&......

Lire la Halacha