Halacha pourיום חמישי כ"ד סיון תשע"ט 27 בjuin 2019

Joindre les pieds pendant la ‘Amida

Question: Lorsqu’on prie la ‘Amida, sommes-nous tenus de joindre totalement les pieds l’un à côté de l’autre, ou bien est-il suffisant que les talons se touchent?

Réponse: Il est enseigné dans la Guémara Bérah’ott (10b):
Rabbi Yossé Bar H’anina dit au nom de Rabbi El’azar ben Ya’akov : Celui qui prie doit joindre ses pieds, car il est dit au sujet des anges (Prophète Yéh’ezkel chap.1 verset 7) : « Leurs jambes formaient une jambe unique ». Or, lorsque l’on parle à Hachem, nous devons ressembler aux anges du service Divin.
Dans le Beit Yossef (chap.95), MARAN cite les propos du Gaon Mahari (Morénou Ha-Rav Rabbi Itsh’ak) ABOHAB selon lesquels, en joignant ses pieds lors de la prière, l’homme exprime ainsi le fait qu’il n’a pas de possibilité de fuir, et que l’on n’a pas la capacité d’atteindre quoi que ce soit dans le monde sans l’aide d’Hachem qui nous assiste dans tous les domaines de la vie.

Nos maitres enseignent dans le Zohar Ha-Kaddoch (Pinéh’ass):
« Leurs jambes formaient une jambe unique ». Les maitres de la Michna disent que celui qui prie doit apprêter ses pieds à l’image des anges du service Divin, afin d’être comme l’un d’entre eux, et c’est pour cela que nos maitres enseignent : « Celui qui prie doit joindre ses pieds ». Hachem dit aux anges du service Divin : « Lorsque vous verrez ces gens qui se distinguent dans leurs prières en se tenant ainsi, ouvrez leur les portes du palais afin qu’ils y pénètrent. »

Les disciples de Rabbénou Yona écrivent que certains ont l’usage de laisser un espace au niveau des orteils (ils joignent uniquement les talons et non les orteils), et cet usage est fondé puisqu’il est également dit au sujet des anges : « les plantes de leurs pieds formaient une seule plante ».
Le Méïri écrit lui aussi que cet usage peut être maintenu.

Cependant, sur le plan pratique, les disciples de Rabbénou Yona écrivent en définitif que cette explication n’est pas suffisante pour maintenir cet usage, car notre Talmud (Bavli) ne mentionne que le fait de joindre les pieds afin qu’ils semblent former véritablement une seule jambe.

Dans la pratique, le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbi Itsh’ak YOSSEF Chlita tranche (Yalkout Yossef-Téfila vol.1 page 346) qu’il n’est pas suffisant de joindre uniquement les talons, et qu’il faut également joindre totalement les pieds, l’un à côté de l’autre.
Cependant, une personne âgée, ou bien un malade, pour qui le fait de joindre totalement les pieds dérange pendant la ‘Amida, n’est pas tenu de respecter cette exigence. C’est ce que nous avons vu sur notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, même s’il a veillé durant toute sa vie à joindre totalement ses pieds lors de la ‘Amida, malgré tout, lors de sa vieillesse avancée, il ne faisait pas toujours attention à cela, et parfois, il ne joignait que ses talons.

Il est à noter que même lors de sa maladie – où notre maitre le Rav z.ts.l avait les os brisés – il faisait tous les efforts possibles pour toujours prier la ‘Amida en étant debout, même si cela lui entraînait des souffrances terribles, il faisait de très grands efforts pour cela, afin d’accomplir l’ordre de nos maitres et de ressembler à un ange d’Hachem. Que son mérite nous protège ainsi que tout le peuple d’Israël, Amen.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

COMO RETRACTARSE DE LAS CALUMNIAS HABLADAS

Pregunta: Es necesario, para poder retractarse correctamente, acercarse a la persona que se criticó –sobre la que se habló “lashon hara”- para aclararle lo que habló de él? Por otro lado, el rabino que dictaminó en forma rigurosa, prohibió ......

Lire la Halacha

ENCENDIDO DE VELAS EN ROSH HASHANA

El primer día de Rosh Hashana es costumbre encender las luminarias del Yom Tob –festividad- antes de la caída del sol, como se lo hace en la víspera de Shabbat. De todas formas, si no se encendieron las luminarias en la víspera de la festividad, podrá la muje......

Lire la Halacha

PORMENORES DE LA PLEGARIA DE ROSH HASHANA

Obviamente, las plegarias de Rosh Hashana son pronunciadas desde un “majzor” o libro de plegarias en los cuales encontramos distintos textos y semánticas, según la costumbre de cada comunidad. Sin embargo, debido a la inquietud que cada año nos hacen llegar sobre alg......

Lire la Halacha

SOBRE EL LLANTO EN ROSH HASHANA

Pregunta: Se puede llorar en Rosh Hashan en las plegarias para invocar la misericordia divina? O acaso es preferible desarrollar las plegarias con alegría? Respuesta: Analizaron las autoridades rabínicas si en el día de Rosh Hashana es asimismo un precepto alegrarse al igual ......

Lire la Halacha


ORDEN RITUAL DE LA NOCHE DE ROSH HASHANA

Las dos noches de Rosh Hashana es costumbre comer alimentos que simbolizan buenos designios para Israel. Por ello se come Rubia o lubia en árabe, zapallo –calabaza dulce-, dátiles, acelga, puerro, cabeza de cordero, manzana y miel. Ya hemos escrito oportunamente, que la perso......

Lire la Halacha

EL HOMBRE CONSIDERARSE MEDIO INOCENTE Y MEDIO CULPABLE

El Talmud (Kiddushin 40) nos dice: El hombre debe verse a si mismo como medio culpable y medio inocente, si observa un precepto, dichoso de él, pues inclina su balanza hacia la inocencia, pero si comete un pecado, pobre de él, pues la inclina hacia su condena. Esto significa, que la......

Lire la Halacha

SONIDOS DEL SHOFAR

Es un precepto de la Torá oír el sonido del shofar el día de Rosh Hashana, como está escrito: Día de Teruá -sonido del shofar-será para ustedes. Por lo tanto a partir de que se ha recitado la bendición sobre dicho sonido u oído la misma ......

Lire la Halacha

PREPARATIVOS PARA ROSH HASHANA

En los días previos a Rosh Hashana, cada quien debe realizar una reflexión personal para determinar qué aspectos de la conducta individual se deben corregir y esto mismo servirá como argumento de ayuda en el día del juicio de R.H. Explicó nuestro maestro ......

Lire la Halacha