Halacha pour dimanche 27 Sivan 5779 30 juin 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Reculer de trois pas avant la ‘Amida

Le Rokéyah’ (cité par le RAMA au chap.95) écrit qu’avant d’entamer la ‘Amida, il faut reculer de trois pas et revenir ensuite devant soi en marchant trois pas pour commencer la ‘Amida. Ce geste exprime de l’affection pour la chose que l’on s’apprête à faire, comme il est dit au sujet de Moché Rabbénou qui – avant de prier Hachem – pénétra dans trois espaces : H’ocheh’ (obscurité) ; ‘Anann (le nuage) ; ‘Arafel (brouillard).

Cet usage est également cité par le Gaon auteur du Kénessett Ha-Guédola ainsi que par d’autres décisionnaires.

Cependant, le Gaon auteur du Eliya Rabba écrit qu’il n’est pas nécessaire d’agir ainsi, car cet usage n’est absolument pas mentionné dans le Talmud, ni dans les propos de la plupart de nos maitres les décisionnaires médiévaux (Richonim).
Mais le Gaon auteur du Michna Béroura écrit que dans la pratique, cet usage est appliqué de façon générale.
Le Gaon Rabbénou Yossef H’AÏM écrit dans son livre Ben Ich H’aï (Béchalah’) que l’usage de reculer de trois pas et de revenir devant soi en marchant trois pas avant d’entamer la ‘Amida, possède une grande explication au niveau mystique.

Certains décisionnaires écrivent que cet usage n’est valable que lorsqu’on est assis au Beit Ha-Midrach et que l’on étudie, ou bien lorsqu’on se trouve à la maison, et lorsqu’arrive le moment de la prière on se lève pour prier, dans un tel cas, on doit s’apprêter à prier en reculant de trois pas et en revenant devant soi en marchant trois pas. Mais lorsque l’on a déjà marché de nombreux pas en se rendant à la synagogue pour prier, il n’est absolument plus nécessaire de veiller à cet usage.

Le Gaon auteur du Péri H’adach écrit que même si lorsqu’on a marché en direction de la synagogue pour prier il n’est plus nécessaire d’appliquer cet usage, malgré tout, puisque cet usage ne demande pas réellement d’effort, il est souhaitable de l’appliquer.

Sur le plan pratique, celui qui a l’usage de reculer de trois pas et de revenir devant lui en marchant trois pas avant d’entamer la ‘Amida, mérite la Bénédiction.
Cependant, nombreux de nos grands Rabbanim Séfaradim n’avaient absolument pas cet usage, car ils s’appuyaient sur les propos des décisionnaires qui n’ont pas mentionné cet usage, ou bien sur le fait qu’ils avaient déjà marché plusieurs pas en se rendant à la synagogue pour prier. Ainsi, nous avons constaté auprès de notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, lorsque l’endroit où il priait la ‘Amida était véritablement proche de l’endroit où il s’asseyait, il ne reculait ni ne revenait devant lui avant d’entamer la ‘Amida. Il agissait selon les enseignements de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ et des décisionnaires qui n’ont absolument pas mentionné cet usage.

8 Halachot Les plus populaires

Les jours de « Ben Ha-Métsarim » - Les décrets de nos maitres

Aujourd’hui, nous observons le jeûne du 17 Tamouz. Les jours entre le 17 Tamouz et le 9 Av se nomment les jours de « Ben Ha-Métsarim » (« entre les détresses »), en correspondance au verset de Eih’a (chap.1 verset 3) « Tous ses poursui......

Lire la Halacha

Suite des règles sur les ustensiles en verre et en Pyrex vis-à-vis de la viande et du lait

Dans la précédente Halacha, nous avons cité l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ selon lequel les ustensiles en verre n’absorbent absolument pas, et de ce fait, il n’y a aucun interdit à utiliser des ustensiles en verr......

Lire la Halacha

Ustensiles en verre pour la viande et le lait

Question: Doit-on également posséder une vaisselle viande et une vaisselle lait lorsqu’il s’agit d’ustensiles en verre? Réponse: Nous avons déjà expliqué dans la précédente Halacha qu’il est obligatoire de possé......

Lire la Halacha

Vaisselle viande et vaisselle lait et règle du goût détérioré (נותן טעם לפגם)

Les parois d’une marmite qui a cuit de la viande absorbent légèrement de la nourriture au moment de la cuisson. Par conséquent, cette marmite est qualifiée de marmite « viande », et de ce fait, si l’on cuit des aliments lactés dans......

Lire la Halacha


L’interdiction de la viande et du lait

Il est dit à 3 reprises dans notre sainte Torah: « Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère. » (Chémot chap.23 et 34. Dévarim 14).  Nos maîtres commentent dans la Guémara H‘oulin (114a): Une fois pour nous indiq......

Lire la Halacha

La bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement

Question: Quand doit-on réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement? Doit-on la réciter lors de l’achat, ou bien au moment où l’on porte véritablement le vêtement? De plus, doit-on r&eacu......

Lire la Halacha

La bénédiction de « Chéhé’héyanou » sur une bonne odeur

Question: Doit-on réciter la bénédiction de « Chéhéh’éyanou » sur un parfum qui se renouvelle chaque année? Réponse: Cette question prend sa source dans le fait que l’on récite la bénédiction de &......

Lire la Halacha

Réciter la Bérah’a de Chéhéh’éyanou sur des fruits greffés

Question: Faut-il réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou lorsque l’on consomme pour la première fois dans l’année des agrumes comme un pamplemousse ou une orange? Réponse: Nous devons tout d’abord introduire l......

Lire la Halacha