Halacha pour mercredi 14 Cheshvan 5782 20 octobre 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Jacqueline Fortunée Bat Nina z''l (PITOUN, de Netanya et anciennement de Sarcelles)

Pour la guérison totale et rapide de:
Inon ‘Haï Ben Ruthy

La règle de la 7ème année pour un jardin en commun

Cette année (5782), est une année de Chémita, et nous avons déjà expliqué dans les précédentes Halachot les principes du devoir de Chémita. Parmi ces principes, l’interdiction d’ensemencer ou de travailler d’une quelconque façon un terrain se trouvant en Israël (et appartenant à un juif), excepté lorsque le travail réalisé n’a pour but que la préservation des plantations de tout dommage si on les laisse sans traitement.

Puisque les règles relatives à la 7ème année sont très nombreuses, il ne nous est pas possible d’expliquer tous leurs détails dans le cadre de cette rubrique, et il n’est pas donné à chacun de les maitriser. C’est pour cela qu’il faudra consulter une autorité Rabbinique compétente pour toute question relative au traitement d’un jardin ou d’un champ pendant la Chémita.
Quoi qu’il en soit, il faut savoir qu’il est possible de maintenir un jardin selon les conditions de la Halacha, et ceci à un niveau raisonnable.

Un jardin en commun
Un terrain appartenant à plusieurs personnes associées est soumis au devoir de Chémita. De ce fait, les jardins privés communs à plusieurs maisons sont soumis au devoir de la Chémita, et il est interdit d’y réaliser le moindre travail interdit cette année-là.

En conséquence à cette interdiction, il est interdit à toute personne habitant ces maisons de participer financièrement aux travaux du jardin durant l’année de la Chémita, et il est certain qu’il lui interdit de louer les services d’une personne pour effectuer les travaux du jardin durant cette année. Une sainte obligation incombe tous les habitants des maisons relatives à ces jardins de montrer de la vigilance vis-à-vis du devoir de la Chémita, en réalisant dans leur jardin uniquement les travaux autorisés durant cette année (comme l’arrosage selon les besoins, afin de ne pas provoquer un dommage aux plantations du jardin), mais les travaux qui ne sont pas indispensables à la préservation des plantations, on ne devra pas les réaliser durant cette année-là.

Une personne observant les Mitsvot qui habite un immeuble où les autres occupants n’observent pas la Torah et les Mitsvot, devra s’efforcer de les influencer avec douceur et tact afin d’empêcher la réalisation de travaux interdits dans le parc de l’immeuble durant cette année. Si cette personne scrupuleuse des Mitsvot sait que ses propos seront vains et que ses voisins n’accepteront pas d’observer la 7ème année conformément à la Halacha, 3 solutions s’offrent elle pour s’écarter de la transgression du devoir de la 7ème année:

  1. Indiquer lors du règlement des charges de l’immeuble au syndic, que le paiement couvre uniquement les autres frais de la copropriété et non l’entretient du jardin, ou bien dire que le paiement inclus l’entretient du jardin mais uniquement pour les travaux autorisés par la Halacha pendant la Chémita (l’arrosage pour empêcher l’assèchement des plantations lorsque c’est nécessaire, ou autre …)
  2. Obtenir une procuration irrévocable du syndic afin de faire vendre le terrain à un non-juif par l’intermédiaire du Rabbinat local, afin de ne pas être l’associé d’une transgression.
  3. Déclarer en présence de 3 hommes que l’on se dépossède de sa partie commune dans le jardin, et ainsi on exprime que l’on n’a plus de lien avec le jardin de l’immeuble.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Nérott de Chabbat et Nérott de H’anouka : ordre d’allumage

Nos maitres les Richonim (décisionnaires médiévaux) débattent afin de définir quel ordre devons-nous respecter au sujet de l’allumage des Nérott de H’anouka et des Nérott de Chabbat. Selon l’opinion du Ba’al Halah’ott ......

Lire la Halacha

L’allumage des Nerot de H’anouka

Le devoir de l’allumage Durant les 8 jours de ‘Hanouka – qui tombera à partir de dimanche soir de la semaine prochaine - il est un devoir d’allumer les Nérot de ‘Hanouka. Les Séfaradim ont l’usage d’allumer une seule ‘Hanoukiya po......

Lire la Halacha

Un invité qui rentre chez lui le samedi soir

Question: Un fils marié invité avec son épouse et ses enfants à passer le Chabbat de ‘Hanouka chez ses parents ou chez ses beaux-parents on père, où doit-il allumer le samedi soir lorsqu’il rentre chez lui? Réponse: Lorsqu’un fils......

Lire la Halacha

Lois relatives au voyageur et à l’invité pendant H’anouka, ainsi qu’aux soldats juifs de Tsahal

Question: Comment doit agir une personne qui est invitée ou qui est à l’armée pendant H’anoukka? Réponse: Ce cas mérite d’en débattre car il existe une différence sur ce point entre une personne qui voyage seule mais dont les memb......

Lire la Halacha


H’anouka chez les parents ou les beaux parents, ou à l’hôtel

Dans l’une des précédentes Halah'otes, nous avons abordé le cas de celui qui est hébergé chez un ami durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume pour lui à son foyer, par exemple, lorsqu’il n’a pas de famille, ou que sa ......

Lire la Halacha

Conséquence du miracle de H‘anouka sur nous même

Nous avons déjà développé la définition du Miracle de ‘Hanouka, qu’Hachem a réalisé avec nos ancêtres, en les sauvant de l’assimilation des maudits grecs, et en donnant la victoire militaire aux H’achmonaïm Suite &a......

Lire la Halacha

Se laver les mains après une coupe de cheveux

Question: Y a-t-il une obligation de se laver les mains après une coupe de cheveux ou après s’être rasé la barbe? Réponse: Nos maîtres expliquent les différentes situations après lesquelles on doit se laver les mains. MARAN écrit......

Lire la Halacha

« ‘Al Ha-Nissim »

L’obligation de mentionner le passage de « ‘Al Ha-Nissim » Lors de la prière de ‘Arvit du soir de H’anouka (cette année 5782, à partir de ce soir dimanche 28 novembre), on dit le passage de « ‘Al Ha-Nissim » dans la ‘A......

Lire la Halacha