Halacha pourjeudi 11 Elul 5779 septembre 11 2019

L’officiant (Chaliyah’ Tsibbour)

Question: Dans le village où nous habitons, les administrateurs de la synagogue ont nommé comme officiant pour les prières des Yamim Noraïm (Roch Ha-Chana et Yom Kippour) un homme qui n’est pas vigilant sur les Mitsvot. Que faut-il faire?

Réponse: L’officiant – le « H’azzan » - qui dirige la prière à la synagogue, est le délégué de toute l’assemblée pour agréer et transmettre les prières de l’assemblée à leur Père qui est au ciel. Par conséquent, l’officiant se doit durant toute l’année et particulièrement pendant les Yamim Noraïm d’être un homme juste (Tsaddik), droit et propre dans sa conduite.

Il est rapporté dans le Séder du Rav ‘Amram GAON (vol.2 chap.55):
« On demanda aux sages de la Yéchiva : Si des rumeurs circulent au sujet de la conduite d’un officiant, qu’en est-il de le destituer et de le remplacer par un autre ?
Ils répondirent ainsi : Est-ce une question ?! Il est certain que la loi exige de le destituer et de le remplacer par un autre, car celui qui doit faire agréer les prières d’Israël auprès d’Hachem se doit d’être un homme juste (Tsaddik), droit et propre dans sa conduite. Si ce n’est pas le cas, nos maitres se sont déjà exprimé à son sujet (Ta’anit 16b) à travers un verset : « Elle (l’assemblée d’Israël) me donne sa voix, et de ce fait je l’ai détestée. » Il s’agit d’un officiant dont la conduite n’est pas acceptable. Tout ceci même pour un simple officiant durant toute l’année, à fortiori pour Roch Ha-Chana et Yom Kippour ou pour les jours de jeûnes où l’on doit multiplier les supplications et les demandes de miséricorde. » Fin de citation.

Par conséquent, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit qu’un homme qui commet des transgressions, comme se raser la barbe avec une lame ou un rasoir manuel, n’est pas autorisé à être officiant, même de façon occasionnelle comme pour la date anniversaire du décès de ses parents. A fortiori s’il transgresse le Chabbat, même s’il ne le fait pas par perversion, il est inapte à être officiant.

Si les administrateurs de la synagogue ne sont pas méticuleux dans les Mitsvot comme il se doit, et qu’ils nomment un tel homme comme officiant, il faut trouver un autre endroit pour les prières des Yamim Noraïm.
Notre maitre le Rav z.ts.l ajoute (dans son livre H’azon Ovadia-Yamim Noraïm page 37) que s’il n’y a pas d’autre endroit pour prier, il est préférable que chacun prie chez lui seul toutes les prières des Yamim Noraïm plutôt que de prier dans une synagogue avec un officiant qui transgresse les commandements de la Torah.
Dans ce cas, la faute de ne pas avoir prié avec le Minyan reposera sur ces administrateurs négligents.

Même s’il y a matière à juger avec indulgence un tel officiant, qui n’agit pas par perversion  mais uniquement par ignorance ou autre, malgré tout, il n’est en définitif absolument pas apte à se tenir en prière et à être un fidèle défenseur entre l’assemblée et Hachem, comme nous l’avons expliqué.
Ce n’est que lorsque cet officiant aura réaliser un profond et sincère repentir distinct de tous qu’il sera permis de le restituer dans ses fonctions, et de le nommer de nouveau officiant entre Israël et leur Père qui est au ciel.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Megillah Reading- Coronavirus

Every member of the Jewish nation is obligated to read the Megillah on the day of Purim. One must read it during the night and once again the next day, as the verse states, “My G-d, I call out to you during the day and you do not answer; during the night I have no rest.” This verse is wr......

Lire la Halacha

The Laws of Hearing Parashat Zachor- Coronavirus

“Remember What Amalek Has Done to You” On the Shabbat preceding Purim, which is this coming Shabbat, after the opening of the Ark immediately following Shacharit prayers, two Sifrei Torah are removed; in the first one, we read the weekly Parasha (which is Parashat Vayikra this year, 577......

Lire la Halacha

Matanot La’Evyonim- Coronavirus

In the previous Halacha we briefly discussed the Mitzvah of “Matanot La’Evyonim” on Purim day which is the distribution of two monetary gifts, one to each pauper. What Must One Give? In order to fulfill this Mitzvah, one need not give actual gifts; rather, it is permissible to ......

Lire la Halacha

The Days of Purim and the Laws of Mishloach Manot- 5781

The Days of Purim Purim will be celebrated in approximately two weeks from today. This year, we must discuss several unique laws, first of all, because Purim day (the 14th of Adar) falls out on a Friday. Second of all, in Jerusalem, a “three-day Purim” will be celebrated since the 15th ......

Lire la Halacha


The Mitzvah of the Purim Feast This Year (5781)

Holding the Purim Feast at Night The holiday of Purim is different than all other holidays we celebrate in that whereas regarding other holidays the Mitzvah of partaking of a joyous holiday meal applies during the day and night, regarding the holiday of Purim, there is only a Mitzvah to hold a feas......

Lire la Halacha

 A Joint Mishloach Manot by Husband and Wife

Question: On Purim I stay home and I do not give out my own Mishloach Manot. May I fulfill my obligation by sending a joint Mishloach Manot along with my husband? Answer: First, let us discuss the obligation of women with regards to Mishloach Manot. A Woman’s Obligation in Mishloach Mano......

Lire la Halacha

The Mitzvah of Joy and Torah Learning on Purim Day

There is a Mitzvah eat heartily during the Purim Feast. One should preferably eat bread during this meal. The Rambam (Chapter 2 of Hilchot Megillah, Halacha 15) writes: “What is the extent of one’s obligation during this feast? One should eat meat and prepare a delicious meal to the b......

Lire la Halacha

Sucking On a Fruit

Question: If one sucks on an orange or a grapefruit but does not chew it with one’s teeth, must one recite the “Boreh Peri Ha’etz” like on other fruits or should one recite the “Shehakol” blessing like one would when drinking other fruit juices? Answer: Indeed,......

Lire la Halacha