Halacha pourvendredi 16 Cheshvan 5780 novembre 14 2019

Poser des pièges à souris pendant Chabbat

Question: Est-il permis de poser des pièges à souris pendant Chabbat?

Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que l’une des activités interdites pendant Chabbat est celle de capturer un animal (Tséda), ce qui signifie que si l’on capture un animal pendant Chabbat on est condamnable par la Torah à titre de profanation du Chabbat. Nous avons écrit que lorsqu’une personne capture un animal qu’il est d’usage de capturer, comme des oiseaux, des poissons ou autre, que l’on a l’usage de capturer, cette personne est condamnable par la Torah. Mais s’il s’agit d’un animal qu’il n’est pas d’usage de capturer, comme des mouches, des moustiques ou autre, l’interdiction de le capturer est érigée par nos maîtres (par décret de nos maîtres) qui ont décrété de ne capturer aucun animal pendant Chabbat.

Est-ce que la capture d’un rat ou d’une souris pendant Chabbat est un interdit de la Torah? 
Concernant les souris, il est expliqué dans une Michna du traité Chabbat (107a) que si l’on capture l’un des 8 reptiles mentionnés dans la Torah (Vaykra 11-29, 30) : la taupe, le rat, le lézard, le hérisson, le crocodile, la salamandre, la limace et le caméléon, on est condamnable par la Torah, car ces animaux ont une peau, et il était d’usage de les capturer pour utiliser leurs peaux. Il en résulte donc que la capture d’un rat ou d’une souris pendant Chabbat constitue un interdit de la Torah. (Voir plus loin).

Les propos du Maguen Avraham et les propos de notre maître le Rav z.ts.l 
Le Maguen Avraham (chap.316 note 9) écrit qu’au même titre qu’il soit interdit de poser pendant Chabbat des filets ou des pièges pour capturer tout animal, ainsi il est interdit de les poser pour capturer des souris ou des rats. D’autres grands décisionnaires tranchent conformément à l’opinion du Maguen Avraham sur ce point.

Mais notre grand maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit dans son livre H’azon Ovadia-Chabbat (vol.5 page 119) qu’une personne qui capture des souris dans sa maison et qui n’a certainement pas l’intention de faire une quelconque utilisation du corps de la souris, n’est pas condamnable par la Torah, puisque ce geste n’est qu’une activité dont on ne tire pas profit de l’entité physique du résultat (« Mélah’a Chéena Tsérih’a Lé-Goufa ») qui n’est interdit que par nos maîtres (par décret de nos maîtres). Notre maître le Rav z.ts.l cite les Guéonim sur ce point. Et après avoir longuement débattu dans les propos des décisionnaires sur le sujet, il conclut que selon le strict Din il semble qu’il n’y ait pas d’interdiction à poser des pièges à souris pendant Chabbat, puisque la souris ne sera pas immédiatement capturée et puisque sa capture n’est pas interdite par la Torah.
Cependant, dans son livre Chou’t Yabiya’ Omer (vol.3 chap.20), notre maître le Rav z.ts.l cite les propos du Piské Ha-Tossafot et du Maharah’ Or Zaroua’ selon lesquels il faut se montrer rigoureux sur la chose et ne pas poser de pièges pour aucun animal pendant Chabbat, ce qui inclus également les souris et autres nuisibles, par décret de nos maîtres qui ont interdit de poser des pièges pendant Chabbat.

Par conséquent, selon la Halah’a, il semble qu’il faut se montrer rigoureux et ne pas poser pendant Chabbat des pièges à souris. Mais les poser avant Chabbat ne constitue absolument pas la moindre interdiction.

8 Halachot Les plus populaires

The Holiday of Shavuot- Teachings of Kindness

The Torah introduces the momentous event of the giving of the Torah to the Jewish nation with the verse (Shemot 19), “On the third month from when the children of Israel left Egypt, on this day they arrived at the Sinai desert.” Our Sages in the Pesikta ask: Why is it that the Torah w......

Lire la Halacha

The Laws of Fire on Yom Tov

In previous Halachot we have explained that Yom Tov and Shabbat are equal regarding all prohibitions besides for certain works associated with food preparation, such as cooking, which are permitted on Yom Tov. Igniting a Flame One may not produce a new fire on Yom Tov, for instance by strik......

Lire la Halacha

The Laws of Cooking on Yom Tov

In the previous Halachot we have explained that although Shabbat and Yom Tov are equal in their prohibition to perform work on them and it is therefore a Torah prohibition to drive a car on Yom Tov, nevertheless, certain works associated with food preparation, such as cooking and frying, are permitt......

Lire la Halacha

The Holiday of Shavuot- Coronavirus

The holiday of Shavuot will be celebrated, G-d willing, at the conclusion of the period of the counting of the Omer this coming Friday (beginning from Thursday night), the 6th of Sivan (and outside of Israel on Shabbat, the 7th of Sivan as well). Let us, therefore, begin to discuss some of the perti......

Lire la Halacha


Reciting Kaddish

Question: What is the significance of reciting Kaddish for a deceased individual? Answer: When an individual departs from this world, his surviving children must make a concerted effort to pray with a Minyan three times a day in order to be able to recite Kaddish for their father or mother. Simil......

Lire la Halacha

Using an Electric Hotplate (Plata) For Both Meat and Dairy

If one uses an electric hotplate to warm meat pots and the like, it is quite common that some of the meat food inside these pots will sometime fall onto the hotplate thus causing the hotplate to absorb this meat flavor. As such, if one then wishes to place dairy foods onto the hotplate, if one does ......

Lire la Halacha

An After-Blessing After Drinking Tea or Coffee-An Incident Involving Hagaon Harav Shlomo Zalman Auerbach zt”l

In the previous Halacha we have discussed the basic laws of reciting an after-blessing after drinking a beverage in that as long as has drunk a Revi’it (approximately 81 cc or 2.8 fluid ounces) of the beverage in one shot (in a continuous manner without interruption between gulps), one recites......

Lire la Halacha

Question: Must one recite the “Boreh Nefashot Rabbot” blessing after drinking hot tea or coffee?

Answer: We have already discussed on several occasions that after drinking any beverage, one must recite the “Boreh Nefashot” after-blessing. The amount one must drink in order to become obligated to recite this blessing is a Revi’it in one shot, i.e. approximately 81 cc or 2.8 flu......

Lire la Halacha