Halacha pour mercredi 22 Cheshvan 5779 31 octobre 2018

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme
de la jeune fille Ori Bat Noa z’’l
assassinée sauvagement par un terroriste parce que juive
Qu’Hachem venge son sang Amen

Pour l'élévation de l'âme de Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala
Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l
Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de
Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Du sel ou du sucre qui se sont solidifiés

Question: Est-il permis d’émietter pendant Chabbat des blocs de sel ou de sucre qui se sont solidifiés par l’humidité?

Réponse: Dans la précédente Hala’ha, nous avons expliqué que l‘une des activités interdites selon la Torah pendant Chabbat est celle de moudre. De ce fait, il est interdit de moudre des épices pendant Chabbat. Nous avons écrit que lorsqu’on a besoin d’épices diverses, comme du poivre noir par exemple, pour les besoins du repas de Chabbat, il est permis de moudre pendant Chabbat à la condition d’observer deux modifications sur la façon de faire habituelle. On doit le faire au moyen du manche d’un couteau (et pas au moyen de la partie coupante), et à l’intérieur d’une assiette. Mais au moyen d’un pilon et de son bol (qui sont les ustensiles destinés à moudre), il est interdit de moudre, même pour les besoins du Chabbat.

A partir de là, nous allons débattre au sujet de blocs de sel ou de sucre qui parfois se solidifient en conséquence à l’humidité. Est-il permis de les émietter pendant Chabbat ou pas?

Emietter du sel ou du sucre à la main 
Les émietter à la main ou au moyen du manche d’un couteau, il est certain qu’il est permis de le faire, car même pour le poivre noir nous avons écrit qu’il est permis de le moudre si on le fait au moyen du manche d’un couteau et à l’intérieur d’une assiette. Le Egour (chap.480) cité par MARAN dans le Beit Yossef (chap.321-8) écrit que l’opinion Halah’ique autorisant pour les épices, autorise également pour le sel ou le sucre.

Est-il nécessaire d’avoir recourt à deux modifications? 
Cependant, nos maîtres les décisionnaires des générations récentes débattent afin de définir s’il faut absolument avoir recourt à deux modifications lorsqu’on moud du sel, ou bien s’il est suffisant d’en utiliser qu’une seule.

C'est-à-dire: Au moyen d’un véritable moulin, il est certain qu’il est interdit de moudre le sel pendant Chabbat. Mais il faut débattre pour définir si le statut du sel est le même que celui de l’épice qu’il faut moudre au moyen du manche d’un couteau et à l’intérieur d’une assiette, ou bien s’il est permis de moudre le sel au moyen d’un couteau ordinaire (par la partie coupante) à l’intérieur d’une assiette.
Le Gaon auteur du livre Zivh’é Tsédek prouve à partir des propos du RACHBA (sur Chabbat 141a), qu’au sujet du sel, il est possible d’autoriser avec une seule modification. Le RACHBA explique la différence sur ce point. (Voir H’azon Ovadia-Chabbat vol.4 page 251. Cela nécessite réflexion.)

Notre sel, qui était déjà moulu
Cependant, tout ceci n’est valable que pour un sel qui était initialement solidifié et ne formait qu’un seul bloc. Mais notre sel, qui était initialement fin, et qui est redevenu solide par l’humidité, il est permis de le moudre pendant Chabbat sans la moindre modification, car « on ne moud pas ce qui était déjà moulu ». Cela signifie que toute chose qui a été initialement moulue, il n’y a pas d’interdiction à la moudre de nouveau en l’écrasant au moyen d’un couteau. Au même titre qu’il n’y a pas d’interdit à couper du pain en petits morceaux pendant Chabbat au moyen d’un couteau (puisque la farine était déjà moulue). Ce n’est qu’au moyen de l’ustensile destiné véritablement à moudre qu’il faut interdire, à cause du regard des autres qui penseraient que l’on moud pendant Chabbat.

En conclusion: Du sel ou du sucre qui se sont solidifiés et que l’on veut émietter pour les besoins du Chabbat, il est permis de le faire, à la condition de ne pas les moudre au moyen d’un moulin, mais seulement au moyen d’un couteau ou d’une cuillère ou à la main. (H’azon Ovadia-Chabbat vol.4 page 251).

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Les quantités de Matsa que l’on doit consommer le soir du Séder

Question: Quelle quantité de « Kazaït » de Matsa doit-on consommer le soir de Pessah’? Réponse: Le soir du Seder de Pessah’, l’obligation est de consommer au total 3 fois la quantité de Kazaït de Matsa. Le Kazaït correspo......

Lire la Halacha

Le « ’Erouv Tavchiline » - 7ème jour de Péssa’h (5779)

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5779), le 7ème jour de Péssa’h tombera un vendredi veille de Chabbat. (26.04.19) Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettr......

Lire la Halacha

Recherche et annulation du H’amets

La recherche du H‘amets La nuit du 14 Nissan - qui tombe cette année 5779 ce jeudi soir - on procède à la recherche du H’ametz à la lueur d’une bougie de cire (ou d’huile de paraffine solidifiée comme on en trouve de notre époque), c......

Lire la Halacha

Seder du soir de Pessah’ - Kadech

Le célèbre Seder de Pessah’ « Kadech – Ourh’ats – Karpass – Yah’ats – Maguid – Roh’tsa – Motsi – Matsa – Maror – Koreh’ – Choulh’an Oreh’ – Tsafoun – Bareh&rsquo......

Lire la Halacha


Destruction et vente du H’amets en Erets Israël et à l’étranger

Le jour du 14 Nissan, c’est à dire cette année (5779), le vendredi matin (19 avril), on procède à la destruction du H’amets jusqu’à la fin de l’heure impartie pour sa destruction. (En Israël, la fin de l’heure de destruction du ......

Lire la Halacha

La mention de « Morid Ha-Tal » et de « Baréh’énou »

La période estivale dans la prière  Depuis le 1er Yom Tov de Péssah’, nous quittons la période des pluies, et par conséquent, à partir de l’office de Moussaf, on ne mentionne plus « Machiv Ha-Rouah’ Ou-Morid Ha-Guéch......

Lire la Halacha

Consommation de Matsa ou repas la veille de Péssah’

La veille de Péssa’h (14 Nissan, cette année 5779 vendredi 19 avril), il est interdit de consommer de la Matsa, afin que l’on puisse la consommer avec appétit lors du Séder.  Par contre, le soir du 14 Nissan (le soir qui précède le Sé......

Lire la Halacha

Le 7ème jour de Péssah’ qui tombe un vendredi – Cuisiner des Kitniyot (légumineuses)

Cette année (5779), le 7ème jour de Péssah’ tombe un vendredi. ‘Erouv Tavchilin Par conséquent, il faut penser à placer le « ‘Erouv Tavchilin » depuis la veille de Yom Tov, comme nous l’avons déjà expliqué......

Lire la Halacha