Halacha pour dimanche 17 Elul 5780 6 septembre 2020

Pour la guérison totale de Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN) parmi tous les malades d'Israël

Pour l'élévation des âmes de:
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)

Pour la guérison totale et rapide de:
Ethan Chlomo Ben Yoni parmi tous les malades d'Israël Amen
Jacques Jacky Yaakov Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

Les préparations aux jours du Jugement

A l’approche des jours de Roch Ha-Chana, il incombe à chaque juif de méditer sur ses actes, d’opérer une véritable introspection afin de vérifier la meilleur manière de réparer et d’améliorer ses actions, pour que de bons défenseurs se tiennent à ses côtés au jour du Jugement.

Signification du mot « Eloul »
Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que le mot « Eloul » prend sa racine étymologique du terme araméen « Yéalléloun » employé pour traduire le mot « Vayatourou » (« ils explorèrent ») au sujet des explorateurs. Cela signifie donc explorer et rechercher, car au mois d’Eloul le saint peuple d’Israël a pour usage de faire une véritable recherche sur ses actes et de les vérifier minutieusement, car ces jours sont propices à la réparation des fautes, au repentir sincère, et à la progression spirituelle.

Les prières pendant le mois d’Eloul
Il n’y a pas le moindre doute que la multiplicité des prières et du repentir favorisent de façon considérable la défense de l’individu aux jours du Jugement, Roch Ha-Chana et Yom Kippour. Par ce fait, l’homme méritera d’être inscrit et scellé pour la vie, pour la richesse matérielle, le bonheur et l’exaucement de tous ses vœux.

L’homme doit de se réveiller et se secouer de l’emprise de la somnolence causée par la monotonie de la vie quotidienne. En effet, combien d’efforts sont fournis par chacun pour améliorer sa situation matérielle par l’achat d’une maison ou d’une voiture, par des investissements pour acquérir des aliments au goût agréable, pour aller en sortie à l’extérieur ou pour s’adonner à des distractions diverses…
Mais tous ces efforts sont insignifiants en comparaison du moyen offert par les prières durant ces jours redoutables, car elles ont la capacité d’améliorer aussi bien la vie matérielle que spirituelle, comme l’écrit le Gaon H’azon Ich, que par le seul moyen de la prière, l’individu agit à l’amélioration de sa situation beaucoup plus que par un effort naturel reconnu par tous comme étant un moyen efficace.

Le repentir, la prière et l’aide aux nécessiteux (Tsédaka)
Nos maîtres enseignent dans le Talmud Yérouchalmi (Ta’anit chap.2):
Rabbi El’azar dit : 3 choses annulent le décret : la prière (la voix) ; l’argent (Tsédaka) ; le repentir (le jeûne). Il cite des preuves à partir de versets.
C’est pourquoi, il faut multiplier ces 3 moyens – le jeûne, la voix, et l’argent - de façon considérable durant cette période, comme le dit le poète liturgique : « Le repentir, la prière et la Tsédaka annulent la rigueur du décret », prenant sa source dans les propos du Talmud Yérouchalmi cités.
Notre grand maître le Rav z.ts.l écrit que même si dans les précédentes générations les gens multipliaient les jeûnes durant cette période dans le cadre du repentir, malgré tout, de notre époque où il est difficile de jeûner pour la plupart des gens, il faut augmenter davantage la Tsédaka. Il est même préférable de notre époque d’augmenter la Tsédaka et les bonnes actions plutôt que d’observer des jeûnes volontaires, car le jeûne entraîne une faiblesse physique qui cause la diminution du service divin.

Nous avons déjà écrit à plusieurs occasions qu’il faut être vigilant et de confier l’argent de la Tsédaka uniquement à des gens responsables, afin qu’ils le transmettent à des personnes réellement nécessiteuses, et il ne faut surtout pas se fier à tout le monde sur ce point, même si la personne possède des lettres d’introduction de la part de grands de la génération.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles de priorité dans les bénédictions alimentaires

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que dans certaines situations il faut donner priorité à un certain aliment du fait de son importance, par exemple un des sept fruits d’Israël. A présent, nous allons expliquer qu’il y a des cas......

Lire la Halacha

Sucer un fruit

Question: Lorsqu’on suce une orange ou un pamplemousse, sans mâcher avec les dents, doit-on réciter la bénédiction de Boré Péri Ha-‘Ets au même titre que la bénédiction que l’on doit réciter lorsqu’on mange u......

Lire la Halacha

Faire des biscottes ou des croûtons le Chabbat

Question: est-il permis le jour de Chabbat de mettre des tranches de pain ou une pita sur la plaque chauffante afin qu’ils durcissent et deviennent grillés comme des biscottes ou des croûtons? Réponse : concernant cette question, deux problèmes sont à ......

Lire la Halacha

Règles relatives à la bénédiction des fruits

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un ordre de priorité aux bénédictions alimentaires. Par exemple, lorsqu’on s’apprête à consommer des dattes et des pommes, on doit réciter la bén&eac......

Lire la Halacha


Suite des règles de l’ordre de priorité dans les bénédictions alimentaires

Conclusions des règles déjà apprises Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué qu’il existe un certain ordre dans la récitation des bénédictions alimentaires. Parfois, cet ordre dépend de l’importance de l&r......

Lire la Halacha

Lorsqu’on a oublié de réciter les bénédictions du matin

Les bénédictions du matin – depuis la bénédiction de Elo-haï Néchama jusqu’à la fin des bénédictions sur la Torah – sont une obligation pour tous, les hommes comme les femmes, comme nous l’avons déjà e......

Lire la Halacha

S’assoir sur de la nourriture

Question: Est-il vrai qu’il est interdit de s’assoir sur une caisse contenant de la boisson ou de la nourriture? Réponse: Il est expliqué dans le traité Béra’hot (50b) qu’il est interdit de se comporter de façon humiliante envers de la no......

Lire la Halacha

Saler des concombres pendant Chabbat

Question: Est-il interdit de diffuser du sel sur des concombres pendant Chabbat? Réponse : La question prend sa source dans le fait que pour toutes les lois de la Torah nous tranchons un principe selon lequel « conserver équivaut à cuire » (&la......

Lire la Halacha