Halacha pour dimanche 24 Av 5779 25 août 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Réchauffer un plat gélifié

Question: Un pâté en croute, ou bien une viande en sauce qui a refroidit et dont la sauce a gélifiée et n’est plus liquide, est-il permis de réchauffer un tel plat sur la plaque électrique pendant Chabbat?

Réponse: Nous avons expliqué qu’il est permis de réchauffer pendant Chabbat un plat déjà cuit avant Chabbat, puisqu’il n’y a pas d’interdit à titre de cuire lorsqu’on réchauffe un plat déjà cuit, car il n’y a pas de nouvelle cuisson d’un aliment déjà cuit.
Cependant, tout ceci est valable seulement pour un plat solide, mais s’il s’agit d’un plat liquide, comme une soupe cuite, ou de l’eau bouillie ou autre, il est interdit de les réchauffer pendant Chabbat, puisqu’il y a nouvelle cuisson d’un aliment liquide. (il existe des moyens pour autoriser comme nous l’avons expliqué).

Les propos de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’
Concernant un plat qui a gélifié, MARAN écrit dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.318 parag.16) en ces termes:
« Il est permis de placer un pâté en croute à proximité d’un feu, à un endroit où la chaleur atteint « Yad Soledet Bo » (là où la chaleur serait si importante que le plat deviendrait très chaud), même si la graisse gélifiée du plat pourrait de nouveau fondre. »

C'est-à-dire: Une chose gélifié par le froid, n’a pas le statut de liquide vis-à-vis du principe de « nouvelle cuisson », car lorsqu’on a placé l’aliment près du feu, il n’était pas liquide mais solide.

Les contestataires sur ce point, et la règle dans la pratique
Cependant, certains décisionnaires contestent cette opinion de MARAN, et à leur tête, le Lévouch.
Mais sur le plan pratique, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l tranche dans son livre Hazon Ovadia-Chabbat (vol.4 page 371) que l’opinion essentielle reste celle de MARAN sur ce point. Il cite de nombreuses preuves et explications à ses propos, et il démontre aussi que certains décisionnaires médiévaux étaient explicitement déjà de cet avis.

En conclusion: Une chose liquide qui a maintenant gélifiée en raison du froid, comme de la graisse de viande ou autre, il est permis de placer un tel aliment sur la plaque électrique pendant Chabbat afin de le réchauffer, même si la chaleur va le rendre de nouveau liquide.

C’est pour cette raison qu’il est permis de réchauffer pendant Chabbat une « Soufganya » (beignet de ‘Hanouka) remplie avec de la confiture de fraise, car lorsqu’on place le beignet sur la plaque, la confiture est gélifiée et non liquide.
C’est ainsi que tranchent le Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBACH z.ts.l, et d’autres décisionnaires. (En réalité, il existe d’autres arguments pour autoriser au sujet de la confiture).

8 Halachot Les plus populaires

Les jours de « Ben Ha-Métsarim » - Les décrets de nos maitres

Aujourd’hui, nous observons le jeûne du 17 Tamouz. Les jours entre le 17 Tamouz et le 9 Av se nomment les jours de « Ben Ha-Métsarim » (« entre les détresses »), en correspondance au verset de Eih’a (chap.1 verset 3) « Tous ses poursui......

Lire la Halacha

Suite des règles sur les ustensiles en verre et en Pyrex vis-à-vis de la viande et du lait

Dans la précédente Halacha, nous avons cité l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ selon lequel les ustensiles en verre n’absorbent absolument pas, et de ce fait, il n’y a aucun interdit à utiliser des ustensiles en verr......

Lire la Halacha

Ustensiles en verre pour la viande et le lait

Question: Doit-on également posséder une vaisselle viande et une vaisselle lait lorsqu’il s’agit d’ustensiles en verre? Réponse: Nous avons déjà expliqué dans la précédente Halacha qu’il est obligatoire de possé......

Lire la Halacha

Vaisselle viande et vaisselle lait et règle du goût détérioré (נותן טעם לפגם)

Les parois d’une marmite qui a cuit de la viande absorbent légèrement de la nourriture au moment de la cuisson. Par conséquent, cette marmite est qualifiée de marmite « viande », et de ce fait, si l’on cuit des aliments lactés dans......

Lire la Halacha


L’interdiction de la viande et du lait

Il est dit à 3 reprises dans notre sainte Torah: « Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère. » (Chémot chap.23 et 34. Dévarim 14).  Nos maîtres commentent dans la Guémara H‘oulin (114a): Une fois pour nous indiq......

Lire la Halacha

La bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement

Question: Quand doit-on réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement? Doit-on la réciter lors de l’achat, ou bien au moment où l’on porte véritablement le vêtement? De plus, doit-on r&eacu......

Lire la Halacha

La bénédiction de « Chéhé’héyanou » sur une bonne odeur

Question: Doit-on réciter la bénédiction de « Chéhéh’éyanou » sur un parfum qui se renouvelle chaque année? Réponse: Cette question prend sa source dans le fait que l’on récite la bénédiction de &......

Lire la Halacha

Réciter la Bérah’a de Chéhéh’éyanou sur des fruits greffés

Question: Faut-il réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou lorsque l’on consomme pour la première fois dans l’année des agrumes comme un pamplemousse ou une orange? Réponse: Nous devons tout d’abord introduire l......

Lire la Halacha