Halacha pour dimanche 24 Av 5779 25 août 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Réchauffer un plat gélifié

Question: Un pâté en croute, ou bien une viande en sauce qui a refroidit et dont la sauce a gélifiée et n’est plus liquide, est-il permis de réchauffer un tel plat sur la plaque électrique pendant Chabbat?

Réponse: Nous avons expliqué qu’il est permis de réchauffer pendant Chabbat un plat déjà cuit avant Chabbat, puisqu’il n’y a pas d’interdit à titre de cuire lorsqu’on réchauffe un plat déjà cuit, car il n’y a pas de nouvelle cuisson d’un aliment déjà cuit.
Cependant, tout ceci est valable seulement pour un plat solide, mais s’il s’agit d’un plat liquide, comme une soupe cuite, ou de l’eau bouillie ou autre, il est interdit de les réchauffer pendant Chabbat, puisqu’il y a nouvelle cuisson d’un aliment liquide. (il existe des moyens pour autoriser comme nous l’avons expliqué).

Les propos de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’
Concernant un plat qui a gélifié, MARAN écrit dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.318 parag.16) en ces termes:
« Il est permis de placer un pâté en croute à proximité d’un feu, à un endroit où la chaleur atteint « Yad Soledet Bo » (là où la chaleur serait si importante que le plat deviendrait très chaud), même si la graisse gélifiée du plat pourrait de nouveau fondre. »

C'est-à-dire: Une chose gélifié par le froid, n’a pas le statut de liquide vis-à-vis du principe de « nouvelle cuisson », car lorsqu’on a placé l’aliment près du feu, il n’était pas liquide mais solide.

Les contestataires sur ce point, et la règle dans la pratique
Cependant, certains décisionnaires contestent cette opinion de MARAN, et à leur tête, le Lévouch.
Mais sur le plan pratique, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l tranche dans son livre Hazon Ovadia-Chabbat (vol.4 page 371) que l’opinion essentielle reste celle de MARAN sur ce point. Il cite de nombreuses preuves et explications à ses propos, et il démontre aussi que certains décisionnaires médiévaux étaient explicitement déjà de cet avis.

En conclusion: Une chose liquide qui a maintenant gélifiée en raison du froid, comme de la graisse de viande ou autre, il est permis de placer un tel aliment sur la plaque électrique pendant Chabbat afin de le réchauffer, même si la chaleur va le rendre de nouveau liquide.

C’est pour cette raison qu’il est permis de réchauffer pendant Chabbat une « Soufganya » (beignet de ‘Hanouka) remplie avec de la confiture de fraise, car lorsqu’on place le beignet sur la plaque, la confiture est gélifiée et non liquide.
C’est ainsi que tranchent le Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBACH z.ts.l, et d’autres décisionnaires. (En réalité, il existe d’autres arguments pour autoriser au sujet de la confiture).

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

באמצע "שמונה עשרה" הופעלה אזעקה, מה יעשה?
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Est-il permis à un fils de contredire son père ?

Dans la précédente Halacha, nous avons mentionné l’interdiction pour un fils ou une fille de contredire les propos de leur parents, car selon la Guemara Kiddoushin (31b), le fait de ne pas contredire les parents en disant que leurs propos ne sont pas corrects, fait partie ......

Lire la Halacha

Le respect et la crainte du père et de la mère

Le devoir de respecter ses parents est divisé en 2 parties : le devoir de respecter le père et la mère, et le devoir de craindre le père et la mère, comme il est dit dans la Torah « Respecte ton père et ta mère », «&nb......

Lire la Halacha

Appeler son père ou sa mère par leur prénom – Les attitudes de notre maitre le Rav z.ts.l

Question: Est-il permis d’appeler son père par son prénom ? Est-il permis à quelqu’un d’appeler un ami par son prénom lorsque celui-ci est identique au prénom du père de la personne qui appelle? Réponse: Il est interdit d’ap......

Lire la Halacha

Lorsque le père renonce à son respect et à sa crainte

Les sujets que nous allons traiter aujourd’hui sont des plus fondamentaux dans les règles relatives au devoir du respect des parents.  Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué plusieurs principes relatifs au respect du père et de la mè......

Lire la Halacha


Les boissons alcoolisées (Cognac ; Brandy ; Champagne) – Les juifs naufragés

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué la règle selon laquelle nos maîtres ont décrété une sévère interdiction sur le vin des non-juifs, qui inclus non seulement un interdit de le consommer, mais aussi un interdit d&......

Lire la Halacha

Introduction aux lois de respect des parents – La relation de notre maitre le Rav z.ts.l avec sa mère z’’l

Il y a plusieurs années, nous avions traité des lois de respect des parents, mais puisque nombreux de nos lecteurs nous demandent souvent de clarifier plusieurs points concernant ces règles, nous avons décidé de consacrer les jours à venir à apporter ......

Lire la Halacha

Le statut d’un juif qui profane Chabbat, vis-à-vis du vin

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué le principe de l’interdiction de « Stam Yénam » (un simple vin des non-juifs), sur lequel nos maîtres ont décrété une interdiction à la consommation et au profit. De m&e......

Lire la Halacha

Le vin « Mévouchal » vis-à-vis de celui qui profane Chabbat

Nous avons expliqué dernièrement qu’une personne qui profane Chabbat en public, interdit le vin par le touché, comme un non-juif. Ceci, malgré le fait qu’il est juif et qu’il préserve sa sainteté de juif, comme nous l’avons expliqu&ea......

Lire la Halacha