Halacha pour mardi 22 Tammuz 5780 14 juillet 2020

Pour l'élévation des âmes de:
Jacqueline Fortunée Bat Nina (Pitoun, de Netanya, et anciennement de Sarcelles)

Pour la guérison totale et rapide de:
L’enfant Ma’yan ‘Hava Bat ‘Aicha

L’interdiction de consommer de la viande et des laitages sur la même table

Raisons et définitions de la Halacha
Une personne qui consomme des laitages, n’a pas le droit de placer de la viande sur la même table. Ou bien le contraire, une personne qui consomme de la viande, n’a pas le droit de placer des laitages sur la même table. Ceci par décret de nos maîtres.

Ce décret est expliqué de 2 façons différentes dans les Poskim (décisionnaires):
Selon RACHI, ce décret a pour but d’empêcher que la viande et les laitages ne se touchent, et qu’on en arrive à les consommer ensemble.
Selon le RAMBAM, ce décret a pour but d’empêcher que l’on ne mange par inadvertance, aussi le plat de viande ou de laitage se trouvant sur la table.

Manger seul ou en compagnie d’une autre personne
Il n’y a pas de différence sur ce point aussi bien lorsqu’on est assis seul et que des aliments « viandes » et des laitages se trouvent sur la table, aussi bien lorsqu’on est assis en compagnie d’une autre personne qui consomme des aliments « viandes » ou des laitages, car dans les 2 cas la crainte que l’on en arrive à consommer l’aliment interdit persiste.

Lorsque les 2 personnes ne se connaissent pas
Cependant, on enseigne dans la Guémara ‘Houlin (107b) que cet interdit ne concerne que 2 personnes qui se connaissent, et qui mangent à la même table, l’un de la viande, et l’autre des laitages. Dans ce cas, nous craignons effectivement que le fait qu’ils se connaissent entraîne que l’un en arrive à consommer du plat de l’autre. Mais s’il s’agit de 2 personnes qui ne se connaissent pas, par exemple, 2 clients d’un hôtel qui mangent à la même table, il n’y a pas d’interdit à ce qu’ils mangent à la même table, l’un de la viande, et l’autre des laitages, car dans ce cas, il n’y a pas tellement à craindre que l’un en arrive à manger du plat de l’autre, puisqu’ils ne se connaissent pas.

Nous apprenons à partir de là que lorsqu’on mange dans un restaurant où l’on sert aussi bien des aliments « viandes » que des laitages (sous contrôle rabbinique), et que les clients mangent à une même table, les uns des aliments « viandes » et les autres des laitages, il n’y a pas d’interdiction vis-à-vis de l’interdit de consommer des aliments « viandes » et des laitages à la même table.

Mais en réalité, l’expérience a prouvé que dans de tels endroits où l’on sert aussi bien des aliments « viandes » que des laitages ensemble, les accidents Halachiques sont très fréquents, car les serveurs et les cuisiniers ne sont pas toujours suffisamment vigilants pour séparer la viande des laitages, et il est très probable que l’on en vienne à transgresser. Il faut donc être très vigilant et vérifier la qualité de la Cacherout d’un tel endroit avant d’y consommer quoi que ce soit.               

Lorsque les personnes sont assises à des places éloignées l’une de l’autre
Si 2 personnes consomment, l’un de la viande, et l’autre des laitages, mais sur une très grande table, de sorte qu’elles sont très éloignées l’une de l’autre, au point où personne ne peut accéder à l’assiette de l’autre en tendant le bras, elles peuvent manger ainsi sans placer de signe distinctif.

Conclusion: On ne doit pas consommer des laitages à une table où se trouvent également des aliments « viandes », et inversement. Si l’autre aliment appartient à une personne que l’on ne connait pas, il est permis de consommer l’aliment contraire à cette même table, car du fait que les personnes ne se connaissent pas, il n’y a pas de crainte que l’un consomme l’aliment de l’autre.

Dans la prochaine Halacha, nous apporterons – avec l’aide d’Hachem – d’autres détails sur cette règle.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

L’allumage des Nerot de H’anouka

Le devoir de l’allumage Durant les 8 jours de ‘Hanouka – qui tombera à partir de dimanche soir de la semaine prochaine - il est un devoir d’allumer les Nérot de ‘Hanouka. Les Séfaradim ont l’usage d’allumer une seule ‘Hanoukiya po......

Lire la Halacha

Nérott de Chabbat et Nérott de H’anouka : ordre d’allumage

Nos maitres les Richonim (décisionnaires médiévaux) débattent afin de définir quel ordre devons-nous respecter au sujet de l’allumage des Nérott de H’anouka et des Nérott de Chabbat. Selon l’opinion du Ba’al Halah’ott ......

Lire la Halacha

Lois relatives au voyageur et à l’invité pendant H’anouka, ainsi qu’aux soldats juifs de Tsahal

Question: Comment doit agir une personne qui est invitée ou qui est à l’armée pendant H’anoukka? Réponse: Ce cas mérite d’en débattre car il existe une différence sur ce point entre une personne qui voyage seule mais dont les memb......

Lire la Halacha

Un invité qui rentre chez lui le samedi soir

Question: Un fils marié invité avec son épouse et ses enfants à passer le Chabbat de ‘Hanouka chez ses parents ou chez ses beaux-parents on père, où doit-il allumer le samedi soir lorsqu’il rentre chez lui? Réponse: Lorsqu’un fils......

Lire la Halacha


H’anouka chez les parents ou les beaux parents, ou à l’hôtel

Dans l’une des précédentes Halah'otes, nous avons abordé le cas de celui qui est hébergé chez un ami durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume pour lui à son foyer, par exemple, lorsqu’il n’a pas de famille, ou que sa ......

Lire la Halacha

« ‘Al Ha-Nissim »

L’obligation de mentionner le passage de « ‘Al Ha-Nissim » Lors de la prière de ‘Arvit du soir de H’anouka (cette année 5782, à partir de ce soir dimanche 28 novembre), on dit le passage de « ‘Al Ha-Nissim » dans la ‘A......

Lire la Halacha

Les femmes et le Hallel pendant H’anouka

Question: Si les femmes sont soumises à l’obligation de l’allumage des Nérott de ‘Hanouka, sont-elles aussi soumises au devoir de réciter le Hallel chaque matin de H’anouka? Réponse: Les femmes sont exemptes de toute obligation positive li&eacut......

Lire la Halacha

Comment faire le Kiddouch sur le vin?

Lorsqu’on récite le Kiddouch sur le vin, il faut prendre un verre capable de contenir la quantité d’un Révi’it de vin (81 g ou 8.1 cl). Le verre doit être rincé à l’intérieur comme à l’extérieur. Ensuite, on ......

Lire la Halacha