Halacha pour lundi 19 Tammuz 5778 2 juillet 2018

Cette Halacha est dédiée à l'élévation de la Néchama de notre ami

Richard Michaël Ben Chélomo Checkroun z’’l, décédé brutalement

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de

Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Ecouter de la musique pendant la période de « Ben Ha-Métsarim »

Ecouter de la musique et danser pendant « Ben Ha-Métsarim » 
Il est interdit de danser pendant les 3 semaines entre le 17 Tamouz et le 9 Av, et ceci, même sans musique.

Tout ceci concerne même les danses conforment aux exigences de la Halah’a et aux usages de la pudeur chers au peuple d’Israël, lorsque les hommes et les femmes sont séparés par une paroi opaque ne leur permettant pas de se voir mutuellement.
Mais les danses mixtes sont strictement et sévèrement interdites durant toute l’année.

Même si selon le stricte Din il est permis durant toute l’année d’écouter de la musique au moyen d’un magnétophone, d’un lecteur de disques ou autre, malgré tout, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit qu’il faut s’en abstenir au moins durant la période de « Ben Ha-Métsarim ». Nous nous sommes déjà longuement étendus sur ce sujet antérieurement.
Cependant, lorsqu’il s’agit d’une réjouissance de Mitsva, comme un mariage (jusqu’à Roch H’odech Av pour les Séfaradim), une Bérit Mila, un repas de Pidyon Ha-Ben (rachat du premier né), une Bar Mitsva, ou bien un repas en l’honneur de l’achèvement de l’étude d’un traité Talmudique (Siyoum Masséh’et), il est permis d’écouter de la musique, car dès lors où il s’agit d’une réjouissance de Mitsva, on peut autoriser.

Chanter seulement avec la bouche
Chanter avec la bouche, sans instrument de musique, est permis durant cette période. A fortiori pendant les jours de Chabbat de cette période.

Même lorsque le 9 Av tombe un Chabbat, il est permis de chanter les chants sacrés en l’honneur du Chabbat.

Une personne qui vit de la musique
Un musicien juif qui gagne sa vie en jouant pour des non-juifs est autorisé à poursuivre son activité jusqu’à la semaine dans laquelle tombe le jeûne du 9 Av.
De même, un professeur de musique qui subirait une perte d’argent s’il arrêtait d’enseigner durant les 3 semaines, est autorisé à enseigner la musique jusqu’à la semaine dans laquelle tombe le jeûne du 9 Av. Cette autorisation est aussi valable pour un élève qui prend des cours de musique.
Toutefois, il est bon pour le musicien, pour le professeur de musique ainsi que pour l’élève de s’imposer la rigueur de cesser leurs activités dès Roch H’odech Av.

Diffuser de la musique dans des crèches pour enfants
Des crèches pour enfants ou bien des jardins d’enfants, ou encore des centres aérés  qui fonctionnent durant « Ben Ha-Métsarim », et qui doivent diffuser de la musique dans le cadre de leurs activités, sont autorisés à le faire. Telle est l’opinion Halah’ique de notre maître le Rav z.ts.l, et telle est l’opinion du Gaon Rabbi Ya’akov KAMINETSKY z.ts.l.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Règles relatives au jour du 9 Av

Le jour de Tich’a Be-Av (le jeûne du 9 Av), 5 interdits sont en vigueur : Manger et boire ; Se laver ; S’enduire (le corps avec de l’huile ou de la crème corporelle) ; Porter des chaussures en cuir ; Pratiquer l’intimité conjugale De même, il est i......

Lire la Halacha

Havdala le samedi soir où tombe le 9 Av – Règle pour un malade qui mange le jour du 9 Av

Pour une année où le 9 Av tombe un samedi soir – comme cette année 5778 – nos maitres les Richonim (décisionnaires de l’époque médiévale) débattent afin de définir comment faut-il procéder en ce qui concerne la H......

Lire la Halacha

Consommation de viande après Roch H’odech AV

Il est expliqué dans une Michna de Ta’anit (26b) qu’il est interdit par décret de nos maîtres de consommer de la viande et du vin, la veille de Tich’a Beav (la veille du jeune du 9 Av) lors de la Séouda Ha-Mafsekete (le dernier repas avant le début......

Lire la Halacha

Séouda Mafseket (repas avant le jeûne) cette année (5778)

La veille du 9 Av, nos maîtres ont interdits (selon le strict Din et non selon la tradition) de consommer de la viande et du vin lors de Séouda Hamafseket (le repas que nous prenons avant le début du jeûne, après la moitié de la journée). De même,......

Lire la Halacha


Les personnes soumises et exemptes du jeûne du 9 Av, ainsi que les règles du 9 AV cette année

Un malade sans danger ; une personne âgée ; une femme accouchée Un malade (véritablement malade, qui est alité ou autre, même s’il n’est pas en danger) est exempt de jeûner le 9 Av. Dans le cas d’un doute, il faut consulter une autorit......

Lire la Halacha

Entrée du jeûne - Le 9 Av qui tombe un Samedi soir

Il est expliqué dans une Béraïta du traité Ta’anit (30a) que nos maitres ont décrété 5 privations le jour du 9 Av, qui sont : Manger et boire ; se laver ; s’enduire (dans le passé, ils s’enduisaient le corps avec de l’huil......

Lire la Halacha

« Dès le début du mois de Av, nous diminuons la joie »

Ce jeudi soir et vendredi, nous serons le jour de Roch H’odech Av. Cette année (5778), nous avons certaines règles particulières puisque le 9 Av tombe un Chabbat, et que le jeûne est reporté au dimanche, comme nous l’expliquerons dans la suite. La d......

Lire la Halacha

Plier des vêtements pendant Chabbat

Question: Est-il permis de plier pendant Chabbat un vêtement sur ses plis - comme un Talith par exemple - afin qu’il ne se froisse pas, ou bien cela est-il interdit? Les conditions pour autoriser de plier un linge le Chabbat Réponse: La Michna nous enseigne dans le trait&eacut......

Lire la Halacha