Halacha pour lundi 19 Tammuz 5778 2 juillet 2018

Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est dédiée à l'élévation de la Néchama de notre ami

Richard Michaël Ben Chélomo Checkroun z’’l, décédé brutalement

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de

Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Ecouter de la musique pendant la période de « Ben Ha-Métsarim »

Ecouter de la musique et danser pendant « Ben Ha-Métsarim » 
Il est interdit de danser pendant les 3 semaines entre le 17 Tamouz et le 9 Av, et ceci, même sans musique.

Tout ceci concerne même les danses conforment aux exigences de la Halah’a et aux usages de la pudeur chers au peuple d’Israël, lorsque les hommes et les femmes sont séparés par une paroi opaque ne leur permettant pas de se voir mutuellement.
Mais les danses mixtes sont strictement et sévèrement interdites durant toute l’année.

Même si selon le stricte Din il est permis durant toute l’année d’écouter de la musique au moyen d’un magnétophone, d’un lecteur de disques ou autre, malgré tout, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit qu’il faut s’en abstenir au moins durant la période de « Ben Ha-Métsarim ». Nous nous sommes déjà longuement étendus sur ce sujet antérieurement.
Cependant, lorsqu’il s’agit d’une réjouissance de Mitsva, comme un mariage (jusqu’à Roch H’odech Av pour les Séfaradim), une Bérit Mila, un repas de Pidyon Ha-Ben (rachat du premier né), une Bar Mitsva, ou bien un repas en l’honneur de l’achèvement de l’étude d’un traité Talmudique (Siyoum Masséh’et), il est permis d’écouter de la musique, car dès lors où il s’agit d’une réjouissance de Mitsva, on peut autoriser.

Chanter seulement avec la bouche
Chanter avec la bouche, sans instrument de musique, est permis durant cette période. A fortiori pendant les jours de Chabbat de cette période.

Même lorsque le 9 Av tombe un Chabbat, il est permis de chanter les chants sacrés en l’honneur du Chabbat.

Une personne qui vit de la musique
Un musicien juif qui gagne sa vie en jouant pour des non-juifs est autorisé à poursuivre son activité jusqu’à la semaine dans laquelle tombe le jeûne du 9 Av.
De même, un professeur de musique qui subirait une perte d’argent s’il arrêtait d’enseigner durant les 3 semaines, est autorisé à enseigner la musique jusqu’à la semaine dans laquelle tombe le jeûne du 9 Av. Cette autorisation est aussi valable pour un élève qui prend des cours de musique.
Toutefois, il est bon pour le musicien, pour le professeur de musique ainsi que pour l’élève de s’imposer la rigueur de cesser leurs activités dès Roch H’odech Av.

Diffuser de la musique dans des crèches pour enfants
Des crèches pour enfants ou bien des jardins d’enfants, ou encore des centres aérés  qui fonctionnent durant « Ben Ha-Métsarim », et qui doivent diffuser de la musique dans le cadre de leurs activités, sont autorisés à le faire. Telle est l’opinion Halah’ique de notre maître le Rav z.ts.l, et telle est l’opinion du Gaon Rabbi Ya’akov KAMINETSKY z.ts.l.

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

זמן ברית המילה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le devoir de réprimande pour une faute commise envers le prochain, et comment agir vis-à-vis d’une personne qui bavarde pendant la prière

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué le principe du devoir de réprimande, comme il est dit dans la Torah : « Tu feras la réprimande à ton prochain, et tu ne porteras pas sur lui la faute ». A partir de là, nous......

Lire la Halacha

Comment faire le Kiddouch sur le vin?

Lorsqu’on récite le Kiddouch sur le vin, il faut prendre un verre capable de contenir la quantité d’un Révi’it de vin (81 g ou 8.1 cl). Le verre doit être rincé à l’intérieur comme à l’extérieur. Ensuite, on ......

Lire la Halacha

« Tu réprimanderas ton prochain » La réaction de notre maitre le Rav z.ts.l lorsque son fils a « indiqué son chemin à un conducteur vers … le Guéhinam »

Lorsqu’un juif constate que son prochain commet une transgression, il a le devoir selon le Din, de lui faire la réprimande et la remarque sur ses actes. Cependant, il faut veiller à dire les choses sous une forme acceptable pour l’autre, car sinon, on perd tout l’int......

Lire la Halacha

La Mitsva de la réprimande de notre époque – Les attitudes des Grands d’Israël

Le RAMBAM écrit (chap.6 des règles relatives aux tempéraments): « Lorsqu’on réprimande quelqu’un, il ne faut pas lui parler durement au point de lui faire honte, car il est dit : « Tu ne porteras pas la faute sur lui. » V......

Lire la Halacha


Il n’y a de Kiddouch que sur le lieu d’un repas

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué l’essentiel de la Mitsva de Kiddouch le jour de Chabbat. Nous allons à présent expliquer une des conditions de la Mitsva de Kiddouch. Il n’y a de Kiddouch que sur le lieu d’un repas. C'es......

Lire la Halacha

La pluie et la neige pendant Chabbat – L’eau d’un climatiseur

Question: La pluie ou la neige qui tombent pendant Chabbat sont-ils « Mouktsé » (interdits au déplacement) pendant Chabbat? Réponse: Cette question prend sa source dans un interdit de Chabbat que l’on appelle « Nolad » (chose nouvellement n&eacut......

Lire la Halacha

Ecraser une banane ou un avocat pendant Chabbat

Question: Est-il permis d’écraser pendant Chabbat une banane ou un avocat au moyen d’une fourchette? Réponse: Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué qu’il est interdit de moudre pendant Chabbat. Cette interdiction inclus le fa......

Lire la Halacha

« Tu ne porteras pas sur lui la faute »

Il est dit dans la Torah: « Tu feras la réprimande à ton prochain, et tu ne porteras pas sur lui la faute ». Nous avons déjà cité les propos du RAMBAM sur ce sujet. Il est dit dans livre de Michlé: « L’oreille qui écoute ......

Lire la Halacha