Halacha pour jeudi 16 Sivan 5781 27 mai 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Jacqueline Fortunée Bat Nina (Pitoun, de Netanya, et anciennement de Sarcelles)

Pour la guérison totale et rapide de:
L’enfant Ma’yan ‘Hava Bat ‘Aicha

Conditions d’autorisation pour consommer des plats cuits par les non-juifs

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué de façon générale l’interdiction de consommer des plats cuits par un non-juif. Par exemple, si le non-juif a cuit une pomme de terre, il est interdit de la consommer, bien qu’il n’y a pas la moindre crainte de Cacherout de l’aliment, malgré tout, nos maîtres ont érigé un décret interdisant la consommation d’aliments cuits par un non-juif, pour les raisons citées dans la précédente Halah’a.

Cependant, le Din selon lequel il est interdit de consommer des aliments cuits par les non-juifs possède 2 conditions, et en l’absence de l’une d’entre elles, il est permis de consommer les plats (strictement Cacher et cuisinés dans des ustensiles Cacher) cuisinés par les non-juifs.

Conditions de l’interdit de consommer des plats cuits par les non-juifs
1ère condition : le plat doit être constitué d’aliments qui ne se consomment pas lorsqu’ils sont crus. Par exemple, une pomme de terre, de la viande (pour la plupart des sortes de viande), du riz ou autre. Il est impossible de consommer tous ces types d’aliments sans les cuire, et par conséquent, il est interdit de les consommer si le non-juif les a cuits.

Mais un aliment qui se consomme même lorsqu’il est cru, comme des pommes, des carottes ou autre, que l’on a l’usage de consommer même sans cuisson, il est permis de les consommer même si le non-juif les a cuits, car toute chose qui se consomme lorsqu’elle est crue, n’est pas interdite à la consommation par cuisson du non-juif.

2ème condition: le plat doit être digne d’être placé à la table d’un roi.
C'est-à-dire : seul un plat possédant une certaine importance, comme de la viande ou du poisson est concerné par le décret de nos maîtres interdisant les cuissons des non-juifs. Mais s’il s’agit d’un plat très simple, qui ne serait pas digne d’être présent à la table d’un roi, il est permis de le consommer, même s’il a été cuit par un non-juif.

Tout plat auquel il manque l’une ou l’autre de ces 2 conditions, c’est à dire, soit un plat qui est consommable lorsqu’il est cru, soit un plat qui n’est pas digne de la table d’un roi, est permis à la consommation même s’il a été cuit par un non-juif. Il n’est pas nécessaire que les 2 conditions soient toutes les 2 réunies.

Dans la prochaine Halah’a, nous citerons des exemples de plats qu’il est permis de consommer, même s’ils ont été cuits par un non-juif. (Choulh’an ‘Arouh’ Y.D chap.113)

Questionner Le Rav


ספר אביר הרועים - בית מידות
ספר אביר הרועים
לפרטים לחץ כאן

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

דין ברכת שפטרנו מעונשו של זה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Nérott de Chabbat et Nérott de H’anouka : ordre d’allumage

Nos maitres les Richonim (décisionnaires médiévaux) débattent afin de définir quel ordre devons-nous respecter au sujet de l’allumage des Nérott de H’anouka et des Nérott de Chabbat. Selon l’opinion du Ba’al Halah’ott ......

Lire la Halacha

L’allumage des Nerot de H’anouka

Le devoir de l’allumage Durant les 8 jours de ‘Hanouka – qui tombera à partir de dimanche soir de la semaine prochaine - il est un devoir d’allumer les Nérot de ‘Hanouka. Les Séfaradim ont l’usage d’allumer une seule ‘Hanoukiya po......

Lire la Halacha

Lois relatives au voyageur et à l’invité pendant H’anouka, ainsi qu’aux soldats juifs de Tsahal

Question: Comment doit agir une personne qui est invitée ou qui est à l’armée pendant H’anoukka? Réponse: Ce cas mérite d’en débattre car il existe une différence sur ce point entre une personne qui voyage seule mais dont les memb......

Lire la Halacha

Un invité qui rentre chez lui le samedi soir

Question: Un fils marié invité avec son épouse et ses enfants à passer le Chabbat de ‘Hanouka chez ses parents ou chez ses beaux-parents on père, où doit-il allumer le samedi soir lorsqu’il rentre chez lui? Réponse: Lorsqu’un fils......

Lire la Halacha


H’anouka chez les parents ou les beaux parents, ou à l’hôtel

Dans l’une des précédentes Halah'otes, nous avons abordé le cas de celui qui est hébergé chez un ami durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume pour lui à son foyer, par exemple, lorsqu’il n’a pas de famille, ou que sa ......

Lire la Halacha

« ‘Al Ha-Nissim »

L’obligation de mentionner le passage de « ‘Al Ha-Nissim » Lors de la prière de ‘Arvit du soir de H’anouka (cette année 5782, à partir de ce soir dimanche 28 novembre), on dit le passage de « ‘Al Ha-Nissim » dans la ‘A......

Lire la Halacha

Les femmes et le Hallel pendant H’anouka

Question: Si les femmes sont soumises à l’obligation de l’allumage des Nérott de ‘Hanouka, sont-elles aussi soumises au devoir de réciter le Hallel chaque matin de H’anouka? Réponse: Les femmes sont exemptes de toute obligation positive li&eacut......

Lire la Halacha

Comment faire le Kiddouch sur le vin?

Lorsqu’on récite le Kiddouch sur le vin, il faut prendre un verre capable de contenir la quantité d’un Révi’it de vin (81 g ou 8.1 cl). Le verre doit être rincé à l’intérieur comme à l’extérieur. Ensuite, on ......

Lire la Halacha