Halacha pour mardi 6 Tammuz 5779 9 juillet 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Zoréa – l’interdiction de planter pendant Chabbat

Il est dit dans la Torah (Chémot chap.20) :
« Souviens-toi du jour du Chabbat afin de le sanctifier. Durant six jours, tu travailleras et tu accompliras tout ton ouvrage, mais le septième jour sera consacré au repos pour Hachem ton D…. Tu n’y feras aucun travail… car durant six jours, Hachem a réalisé le ciel et la terre et se reposa le septième jour. C'est pourquoi Hachem bénit le jour du Chabbat et le sanctifia.»

Nous constatons dans la Torah pas moins de 12 mises en garde sur l’observance du Chabbat, car elle représente la base de notre foi dans le fait que le monde fut créé par Hachem.

Nos maîtres enseignent : celui qui observe Chabbat est considéré comme s’il accomplit l’intégralité de la Torah. Celui qui profane Chabbat est considéré comme s’il renie l’intégralité de la Torah. Ceci - comme on l’a expliqué – car l’observance du Chabbat représente la racine de notre foi.

Toutes les Mélah’ot (activités interdites) interdites par la Torah pendant Chabbat se nomment « Avot Mélah’ot » ou « sources ». Ces sources ont aussi des dérivées que l’on appelle « Toladot ». Par exemple, l’interdit de « Boné » (construire) dont le Av Mélah’a (la source) consiste à réaliser une construction pendant Chabbat, alors que la Tolada (le dérivée) de ce Av Mélah’a consiste (par exemple) à fabriquer du fromage, c'est-à-dire, solidifier du lait afin d’en faire du fromage, pendant Chabbat. Un tel acte est passible d’une condamnation à titre de « construire » pendant Chabbat, puisque rassembler diverses parties afin d’en faire un seul et unique corps, correspond à la réalisation d’une construction, ce qui représente un interdit de la Torah.

Les Avot Mélah’ot interdits pendant Chabbat sont au nombre de 40 moins une (c’est-à-dire 39 activités interdites). Ces interdictions sont désignées sous le terme « Tal Mélah’ot », et sont toutes enseignées dans une Michna du traité Chabbat (73a).

La première de ces Avot Mélah’ot est l’interdit de Zoréa’ (planter).
Cet interdit inclut toute activité réalisée dans le but de faire pousser un élément végétal. C'est-à-dire, planter pendant Chabbat; tailler des arbres pendant Chabbat, afin qu’ils poussent mieux, greffer des arbres ou autres…
On enseigne dans la Guémara Mo’ed Katane (2b) que même celui qui arrose pendant Chabbat, est condamnable à titre de Zoréa’ (planter), car l’eau va contribuer à la pousse des graines et des arbres.

À partir de là, il faut mettre en garde les gens qui mangent pendant Chabbat, à proximité des arbres ou dans des parcs, qu’ils doivent faire attention à ne pas se laver les mains au dessus de l’herbe. De même, ils doivent faire attention à ne pas verser de boisson sur l’herbe, car un tel acte constitue un arrosage de l’herbe pendant Chabbat, ce qui représente l’interdit de Zoréa’ (planter).

Et même si l’on n’a aucune intention de faire pousser l’herbe en se lavant les mains au dessus ou en y versant une boisson, malgré tout, le fait de contribuer à la pousse de l’herbe représente un interdit.

MARAN écrit dans le Beth Yossef, au nom du Sefer HaTérouma, qu’il est juste d’éviter de manger pendant Chabbat, dans des lieux où il y a de l’herbe rattachée au sol, car il est difficilement évitable d’y verser de l’eau, ce qui causera la transgression de l’interdit de « Zoréa’ » (planter).
 
Il est évident que ce Din concerne également le fait de manger sur du gazon, comme on en trouve de notre époque.

8 Halachot Les plus populaires

The Holiday of Shavuot- Teachings of Kindness

The Torah introduces the momentous event of the giving of the Torah to the Jewish nation with the verse (Shemot 19), “On the third month from when the children of Israel left Egypt, on this day they arrived at the Sinai desert.” Our Sages in the Pesikta ask: Why is it that the Torah w......

Lire la Halacha

“Shover Oyevim U’Machnia Zedim” (The Twelfth Blessing of the Amida)

Question: In the Blessing regarding the heretics in the daily Amida prayer, how should one end the twelfth blessing: “Shover Oyevim U’Machnia Zedim” (He who smashes enemies and humbles the wicked) or “Shover Oyevim U’Machnia Minim” (He who smashes enemies and humb......

Lire la Halacha

The Laws of Fire on Yom Tov

In previous Halachot we have explained that Yom Tov and Shabbat are equal regarding all prohibitions besides for certain works associated with food preparation, such as cooking, which are permitted on Yom Tov. Igniting a Flame One may not produce a new fire on Yom Tov, for instance by strik......

Lire la Halacha

How One Should Conduct Himself in the Morning

The Mishnah in Pirkei Avot (Chapter 5) states: “Yehuda ben Tema says: Be bold like a leopard, light as an eagle, swift as a deer, and mighty as a lion to perform the will of your father in Heaven.” Let us now explain this Mishnah. The Tanna writes that one must be as “bold as a ......

Lire la Halacha


The Laws of Cooking on Yom Tov

In the previous Halachot we have explained that although Shabbat and Yom Tov are equal in their prohibition to perform work on them and it is therefore a Torah prohibition to drive a car on Yom Tov, nevertheless, certain works associated with food preparation, such as cooking and frying, are permitt......

Lire la Halacha

Deceit and Trickery

One may not deceive or trick others when it comes to monetary transactions. Monetary Deceit If one knows that one’s merchandise is flawed or faulty, one must reveal this to the buyer. For instance, if one wishes to sell his home and he knows that the ceiling is full of mold because of a bu......

Lire la Halacha

The Holiday of Shavuot- Coronavirus

The holiday of Shavuot will be celebrated, G-d willing, at the conclusion of the period of the counting of the Omer this coming Friday (beginning from Thursday night), the 6th of Sivan (and outside of Israel on Shabbat, the 7th of Sivan as well). Let us, therefore, begin to discuss some of the perti......

Lire la Halacha

Reciting Kaddish

Question: What is the significance of reciting Kaddish for a deceased individual? Answer: When an individual departs from this world, his surviving children must make a concerted effort to pray with a Minyan three times a day in order to be able to recite Kaddish for their father or mother. Simil......

Lire la Halacha