Halacha pour lundi 8 Iyar 5778 23 avril 2018

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

La quantité de pain lors des repas de Chabbat

Question: Quelle quantité de pain devons-nous consommer lors des repas de Chabbat?

Réponse: Il est enseigné dans la Guémara Chabbat (117b):
Nos maitres enseignent : Combien de repas sommes-nous tenus de consommer le jour de Chabbat ? Trois.
Nos maitres l’apprennent à travers différents versets. (Comme nous avons l’usage de le faire, un repas le vendredi soir, un repas Chabbat en matinée, et un autre l’après-midi).

Plusieurs de nos maitres les décisionnaires médiévaux (Le Ba’al Halah’ott Guédolott, les Responsa des Guéonim, le MAHARY AL BARTSELONI dans le Sefer Ha-‘Itim, et d’autres) écrivent que la quantité que l’on doit consommer à chaque repas de Chabbat correspond à Kabétsa (54 g) de pain. Ce qui signifie que chacun et chacune a le devoir de consommer au moins 54 g de pain à chaque repas de Chabbat.
C’est également la conclusion de notre maitre le H‘YDA dans son livre Birké Yossef (chap.291 note 2). C’est également ce qu’il ressort des propos de MARAN dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.291 parag.1). C’est cette opinion qu’il faut retenir comme essentielle selon la Halacha.

Certains réfutent et disent qu’il est suffisant de consommer la quantité de Kazaït (27 g) de pain à chaque repas de Chabbat. Certains expliquent ainsi l’opinion de MARAN dans le Choulh’an ‘Arouh’.
C’est pourquoi, certains décisionnaires écrivent qu’une personne malade, pour qui il est difficile de consommer Kabétsa (54 g) de pain, est autorisée à consommer seulement Kazaït (27 g) de pain.
Cependant, selon le strict Din, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que la quantité d’un repas de Chabbat est Kabétsa (54 g) de pain, comme nous l’avons expliqué.

Nous avons déjà expliqué antérieurement que l’on doit réciter le Birkat Ha-Mazon seulement lorsqu’on a consommé une quantité de Kazaït (27 g) de pain en un laps de temps correspondant à « Toh’ Kédé Ah’ilat Pérass », c'est-à-dire en un maximum de 7 minutes et ½.
Il en est de même pour les repas de Chabbat. Il faut veiller à consommer la quantité de Kazaït de pain en un laps de temps maximal de 7 minutes et ½, car sinon, on ne peut pas réciter le Birkat Ha-Mazon, et on ne s’est pas acquitté de l’obligation du repas de Chabbat.
C’est pourquoi, chacun doit avoir la vigilance et faire preuve d’intelligence en consommant en début de repas la quantité de pain de Kazaït en moins de 7 minutes et ½, et ensuite consommé les autres aliments, afin de ne pas avoir à consommer le pain par gloutonnerie et réciter ainsi le Birkat Ha-Mazon de façon contraire au Din. Après avoir consommé le pain en quantité requise par la Halacha, on pourra consommer ce que l’on désire.

Dans la prochaine Halacha, on expliquera – avec l’aide d’Hachem – le Din concernant des pains (H’allott) sucrés lors des repas de Chabbat, et ainsi nous expliquerons également un sujet supplémentaire à partir du nouvel ouvrage de notre maitre le Rav z.ts.l récemment publié, Chou’t Yabiya’ Omer vol.11.

8 Halachot Les plus populaires

Suite des règles sur les ustensiles en verre et en Pyrex vis-à-vis de la viande et du lait

Dans la précédente Halacha, nous avons cité l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ selon lequel les ustensiles en verre n’absorbent absolument pas, et de ce fait, il n’y a aucun interdit à utiliser des ustensiles en verr......

Lire la Halacha

Ustensiles en verre pour la viande et le lait

Question: Doit-on également posséder une vaisselle viande et une vaisselle lait lorsqu’il s’agit d’ustensiles en verre? Réponse: Nous avons déjà expliqué dans la précédente Halacha qu’il est obligatoire de possé......

Lire la Halacha

Vaisselle viande et vaisselle lait et règle du goût détérioré (נותן טעם לפגם)

Les parois d’une marmite qui a cuit de la viande absorbent légèrement de la nourriture au moment de la cuisson. Par conséquent, cette marmite est qualifiée de marmite « viande », et de ce fait, si l’on cuit des aliments lactés dans......

Lire la Halacha

L’interdiction de la viande et du lait

Il est dit à 3 reprises dans notre sainte Torah: « Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère. » (Chémot chap.23 et 34. Dévarim 14).  Nos maîtres commentent dans la Guémara H‘oulin (114a): Une fois pour nous indiq......

Lire la Halacha


La bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement

Question: Quand doit-on réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur un nouveau vêtement? Doit-on la réciter lors de l’achat, ou bien au moment où l’on porte véritablement le vêtement? De plus, doit-on r&eacu......

Lire la Halacha

La bénédiction de « Chéhé’héyanou » sur une bonne odeur

Question: Doit-on réciter la bénédiction de « Chéhéh’éyanou » sur un parfum qui se renouvelle chaque année? Réponse: Cette question prend sa source dans le fait que l’on récite la bénédiction de &......

Lire la Halacha

Réciter la Bérah’a de Chéhéh’éyanou sur des fruits greffés

Question: Faut-il réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou lorsque l’on consomme pour la première fois dans l’année des agrumes comme un pamplemousse ou une orange? Réponse: Nous devons tout d’abord introduire l......

Lire la Halacha

Réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur des fruits de la même espèce

Dans la Halacha précédente, nous avons mentionné qu’il faut réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou avant de consommer un fruit pour la première fois de l’année, et ce, même s’il s’agit d......

Lire la Halacha