Halacha pour mercredi 9 Tammuz 5780 1 juillet 2020

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon
Pour la guérison totale de Ethan Chlomo Ben Yoni  parmi tous les malades d'Israël Amen
Pour l'élévation de l'âme de Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Pour la guérison totale et rapide de Jacky Yaakov Ben Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

Réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur des fruits de la même espèce

Dans la Halacha précédente, nous avons mentionné qu’il faut réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou avant de consommer un fruit pour la première fois de l’année, et ce, même s’il s’agit d’agrumes dont l’existence n’est pas naturelle, mais conçus à partir de greffes. Tout cela est bien sûr valable uniquement dans les pays dans lesquelles ces fruits ne sont pas présents tout au long de l’année comme en Israël par exemple.

Nous devons maintenant traiter le cas d’une personne qui a récité Chéhéh’éyanou sur un des agrumes comme le pamplemousse à titre d’exemple et qu’ensuite cette personne va manger une orange pour la première fois de l’année, doit-elle réciter à nouveau Chéhéh’éyanou ou bien le fait qu’il s’agisse d’une seule et même espèce (les agrumes) la Bérah’a de Chéhéh’éyanou récitée sur le pamplemousse inclut déjà l’orange puisque le pamplemousse est fait d’une greffe de l’orange et du pomelo et l’on ne doit pas réciter Chéhéh’éyanou à nouveau?

À la base, cette discussion Halachique existe depuis l’époque des décisionnaires médiévaux concernant les figues violettes et les figues vertes, car certains sont d’avis qu’il faut réciter Chéhéh’éyanou sur chacune des sortes du fait qu’ils sont différents au final autant sur le point de vue de la couleur que du goût. D’autres pensent que l’on ne peut pas réciter Chéhéh’éyanou puisqu’il s’agit d’une seule et même espèce de fruit.

Concernant les agrumes il est dit au nom de Rabbi Ben Tsionn Aba Shaoul z.ts.l que selon tous les avis dans le cas de deux agrumes différents comme une orange et un pamplemousse dont le nom est différent il faudra réciter Chéhéh’éyanou puisqu’il s’agit de deux fruits et cela ne ressemble en rien à la discussion concernant les figues puisqu’il s’agit d’un seul et même fruit du même nom.

Ainsi est également la décision Halachique du Ben Ich Haï concernant le concombre arabe appelé Fakouss et la courgette qui sont très ressemblants, qu’il faut réciter Chéhéh’éyanou sur chacun des deux, car malgré leur ressemblance, ils sont différents autant au niveau du goût et de l’aspect qu’au niveau de leurs noms.

Ainsi tranche notre maître le Rav z.ts que tout agrume qui a un aspect différent de son prochain il faudra réciter Chéhéh’éyanou sur chacun des fruits.

Conclusion: celui qui a déjà récité la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur tel agrume (ex: un pamplemousse) et que par la suite il va manger un autre agrume (ex: une orange) pour la première fois de l’année, il doit réciter à nouveau la bénédiction de Chéhéh’éyanou.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

« Mouktsé Mé-H’amatt H’essronn Kiss »

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué les principales règles de « Mouktsé » pendant Chabbat, selon lesquelles nos maîtres ont interdit de déplacer certains objets pendant Chabbat. Nous avons appris jusqu’à pr&eacut......

Lire la Halacha

Tirer profit pendant Chabbat d’une chose « Mouktsé »

Question: Est-il permis de s’assoir pendant Chabbat sur des grosses pierres, et est-il également permis de s’appuyer sur une voiture pendant Chabbat? Réponse: Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué certaines règles concernant l&rsq......

Lire la Halacha

Déplacer des livres et des journaux le Chabbat

Question: Est-il permis de déplacer et de lire dans des livres de médecine ou dans un annuaire durant Chabbat, et est-il permis de lire des journaux le jour du Chabbat. Les paroles du Choulh’ann ‘Arouh’ à propos de la lecture de livres profanes et des livres......

Lire la Halacha

Principes généraux dans les règles de « Mouktsé »

Dans les précédentes Halachot, nous avons traité de manière générale la source de cet interdit, et nous avons écrit qu’il y a certains objets que nos sages ont interdit de déplacer pendant Chabbat pour les raisons que nous avons cit&......

Lire la Halacha


Le Seder de Roch Ha-Chana – « Réjouissez-vous en tremblant »

Pendant les 2 soirs de Roch Ha-Chana, nous avons la tradition de consommer certains aliments en guise de bon signe pour toute l’année. C’est pour cela que nous mangeons ces soirs-là, des haricots (Roubya en araméen ou Loubya en arabe), de la courge (Kr’a), du ......

Lire la Halacha

Déplacer de la viande crue pendant Chabbat

Question: Est-il permis de déplacer de la viande ou des poissons crus pendant Chabbat? Réponse: Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué le principe de l’interdit de déplacer pendant Chabbat une chose qui a le statut de « Moukts......

Lire la Halacha

Déplacer une couverture électrique ou un ventilateur pendant Chabbat

Question: Est-il permis d’utiliser une couverture électrique pendant Chabbat, ou bien y a-t-il une interdiction de la déplacer d’un point de vue de « Mouktsé »? De même, est-il permis de tourner un ventilateur vers une direction pendant C......

Lire la Halacha

Un objet destiné à une activité interdite pendant Chabbat

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué les principales règles de Mouktsé pendant Chabbat, selon lesquelles nos maitres ont interdit de déplacer certaines choses pendant Chabbat. Les objets dont l’activité principale est autoris&eacut......

Lire la Halacha