Halacha pourmercredi 8 Tammuz 5780 juin 30 2020

Réciter la Bérah’a de Chéhéh’éyanou sur des fruits greffés

Question: Faut-il réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou lorsque l’on consomme pour la première fois dans l’année des agrumes comme un pamplemousse ou une orange?

Réponse: Nous devons tout d’abord introduire le fait que celui qui consomme pour la première fois de l’année un fruit saisonnier, doit réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou après avoir récité au préalable la bénédiction adéquate à ce fruit comme « Boré Péri Ha-Ets » pour un fruit de l’arbre, il devra ensuite réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou, comme nous l’avons expliquer dans les précédentes Halachot.

Des fruits greffés
Concernant notre question à propos des agrumes, il faut tout d’abord traiter le problème du greffage, car comme cela est réputé, grande partie des agrumes ne sont pas des fruits naturels, mais sont le fruit de greffes entre plusieurs espèces effectuées par les hommes. Prenons par exemple le pamplemousse, il résulte de la greffe de l’orange et du pomelo. Concernant les oranges, certains sont d’avis qu’ils sont également le fruit d’une greffe entre deux espèces. Certains décisionnaires sont d’avis que l’on ne peut pas réciter la Bérah’a de Chéhéh’éyanou sur de tels fruits qui ont été conçus à l’encontre de la volonté divine qui interdit de greffer des fruits.

Ainsi envisage également le Halah’ott Kétanott, car tout ce qui résulte d’un acte qui va à l’encontre de la volonté d’Hachem on ne peut pas réciter Chéhéh’éyanou dessus. Ainsi tranche également beaucoup de décisionnaires, parmi eux le Ben Ich H’aï (Réé) et que telle était la coutume à Bagdad de ne pas réciter Chéhéh’éyanou sur l’orange.

Cependant le Ya’abets s’étonne sur cet avis, car à partir de ce principe on ne devra pas réciter non plus la bénédiction de Boré Péri Ha-Ets, puisque cela a été fait contre la volonté d’Hachem ?! on voit donc que si Hachem a permis de consommer un tel fruit malgré qu’il ait été produit de manière interdite, il n’y a donc dans ce fruit aucun défaut et il est donc considéré comme tous les autres fruits sur lesquelles on récite Chéhéh’éyanou.

L’usage de réciter la bénédiction, face au principe de « Safek Béra’hott Léhakel »
Bien que d’habitude nous suivons la règle de « Safek Bérah’ott Lé-Hakel » c'est-à-dire que dans un cas de doute s’il faut réciter ou non une bénédiction on s’abstient, dans ce cas puisqu’il y a une coutume rependue de réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sur de tels fruits, tel est également la coutume à Jérusalem comme le témoigne plusieurs décisionnaires.

Surtout que concernant les agrumes, beaucoup des décisionnaires sont d’avis qu’ils sont une seule espèce, or la greffe interdite par la Thora concerne uniquement la greffe de plusieurs espèces différentes. Selon l’avis de notre maître le Rav ‘Ovadia Yossef z.ts.l, il est permis d’ordonner à un non-juif de greffer des fruits, de la sorte selon tous les avis, on pourra réciter Chéhéh’éyanou sur de tels fruits puisqu’ils n’ont pas été faits de manière interdite.

Conclusion: Si l’on consomme pour la première fois de la saison un agrume, on doit réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Making Toast on a Hotplate on Shabbat

Question: May one place a pita or a slice of bread on a hotplate on Shabbat in order to turn it into hard and crunchy toast? Answer: There are two prohibitions we must discuss with regards to our question of making toast on Shabbat out of bread that was already baked before Shabbat. The first ......

Lire la Halacha

Sitting on Food Items

Question: Is it correct that one may not sit on top of a box containing food or beverages? Answer: The Gemara in Masechet Berachot (50b) states that it is forbidden to act in a degrading manner towards food. Thus, one may not, for instance, use a piece of cake to wipe up a drink that spilled on t......

Lire la Halacha

The Law Regarding a Woman Who Forgets to Recite the Blessings of the Torah

We have explained in the previous Halacha that if one forgets to recites the Blessings of the Torah and only realizes this after one has concluded Shacharit prayers, one may no longer recite these blessings, for one has already fulfilled his obligation with the “Ahavat Olam” blessing rec......

Lire la Halacha

Salting Cucumbers on Shabbat

Question: Is it correct that one may not put salt on cucumbers on Shabbat? Answer: The root of this question lies in the fact that with regards to many Torah laws, we rule that “pickling is tantamount to cooking” meaning that a pickled food is considered like a cooked food. Thus, just......

Lire la Halacha


The Order for Lighting Shabbat and Chanukah Candles

There is a disagreement among the Rishonim as to the order of lighting Shabbat and Chanukah candles on Erev Shabbat Chanukah. The Ba’al Halachot Gedolot (commonly referred to as “Behag”) is of the opinion that Chanukah candles must be lit before Shabbat candles because women cu......

Lire la Halacha

The Law Regarding One Who Forgets to Recite the Morning Blessings

The Morning Blessings (“Birkot Ha’Shachar”) are the blessings recited every morning beginning from the “Elohai Neshama” blessing until the end of the Blessings of the Torah. Both men and women must recite these blessings, as we have discussed in the laws of the Morning ......

Lire la Halacha

Washing Dishes on Shabbat Night and Pouring Water on Dirty Dishes

Question: Upon the conclusion of the Shabbat night meal, may one immediately wash the dishes for the Shabbat day meal or should this only be done during the day closer to the start of the meal? Also, is it permissible to pour water onto soiled dishes (which one no longer needs for Shabbat) so that i......

Lire la Halacha

Question: May one recite the Amida prayer in front of a curtain (covering the Aron Kodesh) which is adorned with various designs?

Answer: The Rambam writes in one of his responses (Freiman edition, Chapter 20): “It is incorrect to pray in front of garments with designs on them, even if the designs are not protruding. We usually close our eyes when it happens that we must pray in front of a wall or garment adorned with de......

Lire la Halacha