Halacha pourmercredi 28 Cheshvan 5780 novembre 26 2019

Introduction aux lois de respect des parents – La relation de notre maitre le Rav z.ts.l avec sa mère z’’l

Il y a plusieurs années, nous avions traité des lois de respect des parents, mais puisque nombreux de nos lecteurs nous demandent souvent de clarifier plusieurs points concernant ces règles, nous avons décidé de consacrer les jours à venir à apporter plus de détails concernant le devoir du respect des parents.

L’importance du devoir de respecter ses parents
Il est enseigné dans la Baraïta du traité de Kidouchinn 30b:
Nos maitre enseignent : il est dit dans la Thora « Honore ton père et ta mère » et il est écrit « Honore Hachem avec ta fortune », la Thora a comparé le respect des parents et le respect d’Hachem. Il est écrit « vous craindrez mère et père » et il est aussi dit « tu craindras Hachem ton D… », La Thora a ici comparé la crainte d’Hachem et la crainte des parents.

Cela nous montre à quel point Hachem s’est montré rigoureux sur le respect des parents, au point de mettre à égalité le respect et la crainte qu’on lui doit, avec le respect et la crainte que l’on doit à nos parents.

Trois associés dans la création de l’homme
Nos sages ont enseigné dans une Baraïta:
Il y a trois associés dans la création de l’homme: Hachem, le père et la mère.
Cela signifie que lors de la conception de l’homme, le père et  la mère sont associés, et Hachem lui insuffle une âme. Lorsqu’une personne honore ses parents, Hachem dit : « je considère avoir habité avec vous et avoir été honoré par vous. ».

Il est dit aussi dans la Thora (Vayikra 19): « Vous craindrez père et mère et mes Chabbat, vous observerez, ». Nos sages demandent quel est le rapport entre le respect des parents et le Chabbat? Nos sages répondent que la Thora vient nous apprendre à travers ce verset que si jamais un père ou une mère demandent à leur enfant de transgresser l’un des interdits de la Thora ou de nos sages, il doit refuser, car le père et la mère sont autant tenus d’obéir aux lois de la Thora que leur fils.

Le respect du père et le respect de la mère
Il est enseigné dans une Baraïta: Rabbi dit: il est dévoilé devant celui qui a créé le monde qu’un enfant respecte plus sa mère que son père, c’est pour cette raison que la Thora a devancé le respect du père à celui de la mère (puisqu’il est dit: « respecte ton père et ta mère »). Il est aussi dévoilé à celui qui a créé le monde qu’un homme craint plus son père que sa mère, c’est pour cela que la Thora à fait devancer la mère dans la Mitsva de craindre ses parents (comme il est écrit « vous craindrez mère et père »).

Jusqu’où va la Mitsva d’honorer ses parents?
Cette question a été posée à Rabbi Eliezer et il répondit :Constatez de vous-même comment c’est comporté un non-juif du nom de Dama fils de Nétina de la ville d’Ashkélon, car les sages étaient venues chez lui pour lui acheter des pierres précieuses pour équiper le Efod (pectoral) du Cohen Gadol pour le montant astronomique de 60000 dinars d’or, mais la clé du coffre dans lequel se trouvaient les pierres était sous l’oreiller de son père qui dormait, et pour ne pas le déranger, il ne le réveilla pas et dit aux sages qu’il ne pouvait pas leur vendre les pierres. L’année suivante, Hachem le récompensa en lui donnant une vache rousse dans son bétail qu’il vendit aux sages pour la même somme que les pierres précieuses.

La Guémara raconte encore (ibid.) que ce même Dama Nétina était un jour vêtu d’habits en or provenant des notables de Rome, et il siégeait ce jour-là parmi les notables de Rome, quand sa mère arriva, lui déchira ses vêtements, puis le gifla et lui cracha au visage (par démence), mais Dama Ben Nétina ne réagit pas, afin de ne pas humilier sa mère.

La Guémara raconte aussi (ibid.31b) que lorsque la mère de Rabbi Tarfon désirait monter ou descendre de son lit (qui était plus élevé que le sol), Rabbi Tarfon se courbait afin que sa mère puisse descendre ou monter dans son lit (il lui servait de marchepied). La Guémara raconte encore d’autres faits afin de montrer jusqu’où va sur l’importance du devoir de respecter ses parents.

MARAN Rabbénou Yossef KARO z.ts.l (l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’) introduit les règles du respect des parents dans le Choulh’an ‘Arouh’ par les termes : « Il faut être très vigilant dans le respect de son père et de sa mère. », car ce devoir est très précieux, et l’on peut facilement trébucher et l’enfreindre. C’est pourquoi, il est une obligation pour chacun de se montrer très vigilant envers ce devoir, afin de l’accomplir de façon conforme à la Halacha.

8 Halachot Les plus populaires

The Holiday of Shavuot- Teachings of Kindness

The Torah introduces the momentous event of the giving of the Torah to the Jewish nation with the verse (Shemot 19), “On the third month from when the children of Israel left Egypt, on this day they arrived at the Sinai desert.” Our Sages in the Pesikta ask: Why is it that the Torah w......

Lire la Halacha

The Laws of Fire on Yom Tov

In previous Halachot we have explained that Yom Tov and Shabbat are equal regarding all prohibitions besides for certain works associated with food preparation, such as cooking, which are permitted on Yom Tov. Igniting a Flame One may not produce a new fire on Yom Tov, for instance by strik......

Lire la Halacha

The Laws of Cooking on Yom Tov

In the previous Halachot we have explained that although Shabbat and Yom Tov are equal in their prohibition to perform work on them and it is therefore a Torah prohibition to drive a car on Yom Tov, nevertheless, certain works associated with food preparation, such as cooking and frying, are permitt......

Lire la Halacha

The Holiday of Shavuot- Coronavirus

The holiday of Shavuot will be celebrated, G-d willing, at the conclusion of the period of the counting of the Omer this coming Friday (beginning from Thursday night), the 6th of Sivan (and outside of Israel on Shabbat, the 7th of Sivan as well). Let us, therefore, begin to discuss some of the perti......

Lire la Halacha


Reciting Kaddish

Question: What is the significance of reciting Kaddish for a deceased individual? Answer: When an individual departs from this world, his surviving children must make a concerted effort to pray with a Minyan three times a day in order to be able to recite Kaddish for their father or mother. Simil......

Lire la Halacha

Using an Electric Hotplate (Plata) For Both Meat and Dairy

If one uses an electric hotplate to warm meat pots and the like, it is quite common that some of the meat food inside these pots will sometime fall onto the hotplate thus causing the hotplate to absorb this meat flavor. As such, if one then wishes to place dairy foods onto the hotplate, if one does ......

Lire la Halacha

An After-Blessing After Drinking Tea or Coffee-An Incident Involving Hagaon Harav Shlomo Zalman Auerbach zt”l

In the previous Halacha we have discussed the basic laws of reciting an after-blessing after drinking a beverage in that as long as has drunk a Revi’it (approximately 81 cc or 2.8 fluid ounces) of the beverage in one shot (in a continuous manner without interruption between gulps), one recites......

Lire la Halacha

Question: Must one recite the “Boreh Nefashot Rabbot” blessing after drinking hot tea or coffee?

Answer: We have already discussed on several occasions that after drinking any beverage, one must recite the “Boreh Nefashot” after-blessing. The amount one must drink in order to become obligated to recite this blessing is a Revi’it in one shot, i.e. approximately 81 cc or 2.8 flu......

Lire la Halacha