Halacha pour lundi 4 Kislev 5780 2 décembre 2019

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Le respect et la crainte du père et de la mère

Le devoir de respecter ses parents est divisé en 2 parties : le devoir de respecter le père et la mère, et le devoir de craindre le père et la mère, comme il est dit dans la Torah « Respecte ton père et ta mère », « Vous craindrez père et mère ».    

Comment se définit la crainte?
Ne pas se tenir à l’endroit réservé à son père pour prier.
Ne pas s’assoir à l’endroit réservé à son père lorsqu’il siège avec les membres de son foyer (par exemple ; en tête de table).
Ne pas contredire les paroles de son père, en disant : « Papa, ce que tu as dis n’est pas correct. »
Ne pas confirmer les paroles de son père en disant : « Tes propos me semblent justes. » (Nous expliquerons plus tard)

Selon certains décisionnaires, il est interdit de s’assoir à la place réservée à son père même lorsque celui-ci est absent, mais selon d’autres décisionnaires il ne faut se l’interdire qu’en présence du père car en agissant ainsi, on montre véritablement de l’effronterie et un manque de politesse en s’asseyant à la place du père en sa présence. Mais lorsqu’il est absent, il serait permis de s’assoir à sa place.

Du point de vue de la Halacha, notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit que selon le strict Din il est permis de s’assoir à laplace du père en son absence. Cependant, il faut ajouter à cela qu’étant donné qu’il est répandu dans nos mœurs que le fait de s’assoir à la place réservée au père – par exemple lorsqu’il s’agit d’une chaise ou d’un fauteuil spécialement réservé au père – est une marque d’effronterie et de manque de respect vis-à-vis du père, dans ce cas la chose est interdite selon tous les avis, car le manque de respect vis-à-vis du père est interdit dans tous les cas.                

Quelles sont les limites de la crainte des parents?
Si une personne porte de somptueux habits et qu’elle se trouve à la tête d’une grande assemblée, même si son père ou sa mère se présentent et déchirent ses vêtements en frappant leur enfant sur la tête et en lui crachant au visage, cette personne ne doit pas leur faire honte, mais se taire et avoir peur du Roi des rois qui lui a ordonné cela. (ce Din s’apprend de l’histoire rapportée dans la Guemara et que l’on a mentionné dans la précédente Halacha : « On raconte au sujet de Dama Ben Natina, qu’un jour où il était vêtu de vêtements brodés au fil d’or, comme ceux que portaient les notables de Rome, et qu’il siégeait en présence des notables de Rome, sa mère se présenta devant lui, lui déchira ses vêtements et le gifla en lui crachant au visage, sans qu’il ne lui fasse honte.)

Comment se définit le respect?
Nourrir ses parents, les vêtir, les couvrir ou autre.
Mais surtout leur donner tout cela avec un visage enthousiaste, car même si une personne nourrit ses parents chaque jour avec des oies engraissées, si elle le fait avec un visage irrité, elle peut subir un châtiment, car la bonne relation et le visage enthousiaste sont des parties centrales et fondamentales dans le devoir du respect des parents. 

Quelles sont les limites du respect des parents?
Même si des parents saisissent le porte monnaie de leur enfant et le jette en sa présence à la mer, il ne doit pas leur faire honte ni les incommoder, ni même se mettre en colère envers eux, mais plutôt accepter la décision de la Torah et se taire.
Selon certains, il est au moins permis -  si on en a la possibilité - de les empêcher de jeter le porte monnaie à la mer.
Malgré tout, on peut poursuivre son père ou sa mère au Beit Din pour avoir jeté cet argent à la mer, car on n’est pas tenu de perdre son argent pour le devoir de respecter ses parents.

Nous poursuivrons plus tard – avec l’aide d’Hachem – les nuances entre le respect des parents et la crainte des parents.

8 Halachot Les plus populaires

Le « ’Erouv Tavchiline » - Chavou’ot 5780

Qu’est ce que le ‘Erouv Tavchiline? Cette année (5780), le 1er jour de Chavou’ot tombera un vendredi veille de Chabbat. (29.mai) Nous savons que pendant chaque Yom Tov il est permis de cuisiner pour les besoins du Yom Tov. Par exemple, il est permis de mettre pendant Yom T......

Lire la Halacha

« Chover Oyévim Ou-Mah’nya’ Zédim »

Question: Dans la ‘Amida, dans la formule de la bénédiction contre les hérétiques (Minim), comment doit-on conclure la terminaison de la bénédiction ? « Chover Oyévim Ou-Mah’nya’ Zédim » ou bien &laq......

Lire la Halacha

Cuire pendant Yom Tov

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que même si Yom Tov et Chabbat ont un statut identique vis-à-vis de l’interdiction de réaliser des travaux, et pour cette raison il est interdit de voyager en voiture pendant Yom Tov, malgré tout, l......

Lire la Halacha

Manipuler le feu pendant Yom Tov – allumage et extinction

Nous avons expliqué que Yom Tov et Chabbat ont le même statut vis-à-vis de toutes les interdictions, excepté certains travaux liés à la préparation de la nourriture (« Oh’el Nefech ») qui sont permis pendant Yom Tov, comme l’int......

Lire la Halacha


Escroquerie et tromperie

Il est interdit d’escroquer les gens dans le domaine du commerce, ou bien de les tromper. Si le produit comporte un défaut, le vendeur se doit d’en informer le client. Par exemple: lorsque quelqu’un désire vendre son appartement, sachant que le toit a des infiltrati......

Lire la Halacha

Règles du comportement au réveil, le matin

Il est enseigné dans une Michna des Pirké Avot (chap.5): Yéhouda Ben Téma dit: « Sois effronté comme la panthère, agile comme l’aigle, rapide comme le cerf, et fort comme le lion, afin d’accomplir la Volonté de Ton Père ......

Lire la Halacha

La fête de Chavou’ot - Le Corona

La fête de Chavou’ot – le moment du Don de notre sainte Torah qui est notre vie et de laquelle dépend la longévité de nos jours - tombe cette année 5780 avec l’aide d’Hachem, à la fin des du compte des jours du ‘Omer, ce vendredi......

Lire la Halacha

Bénédiction finale sur une boisson chaude

Question: Une personne qui a bu un thé ou un café, doit-elle ensuite réciter la bénédiction finale « Boré Néfachott »?  Réponse: Nous avons expliqué à plusieurs occasions que lorsqu’on a consomm......

Lire la Halacha