Halacha pour jeudi 3 Kislev 5781 19 novembre 2020

Pour l'élévation des âmes de:
Mess’od ben Ra’hel Vé-Yossef
Mme Carlotta (Cathy) FASSI z’’l (de Netanya, et anciennement de Lyon) 
Avraham Ben Avraham FUNK z’’l (de Lyon)
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme MARCIANO z’’l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef KTORZA z’’l de Sarcelles
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin ELHADAD) de Lyon z’’l
Mme Frewa’h Bat ‘Hanna BENSAID de Lyon z’’l 
Richard Amram Ben Chélomo AMAR z’’l de Lyon
Betty Rivka Bat Sultana PEREZ (GHOZLAND WEILL) z’’l anciennement de Lyon et Paris

Pour la guérison totale et rapide de:
Le Tsaddik Rabbi David ‘Hananya Ben Mazal PINTO
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (BENADIBA) de Lyon
Alain Moché Ben Myriam (STEBOUN) de Lyon
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Déplacer des livres et des journaux le Chabbat

Question: Est-il permis de déplacer et de lire dans des livres de médecine ou dans un annuaire durant Chabbat, et est-il permis de lire des journaux le jour du Chabbat.

Les paroles du Choulh’ann ‘Arouh’ à propos de la lecture de livres profanes et des livres interdits
Réponse: Le Choulh’an ‘Arouh’ écrit (chap.307):
« Les livres profanes ainsi que les livres érotiques comme le livre d’Emmanuelle, etc. il est interdit de les lires pendant Chabbat, et concernant les livres érotiques s’ajoute l’interdiction de stimuler son Yetser Hara’. Et l’auteur de ces livres et ceux qui les impriment font fauter la collectivité. »

Explication des paroles du Choulh’ann ‘Arouh’: il est formellement interdit de lire des livres érotiques pas seulement le Chabbat, mais aussi les jours de semaine, car il y a là plusieurs interdits, ils sont donc Mouktsé et il en est de même pour les romans concernant Chabbat.

Il ressort des paroles du Choulh’ann ‘Arouh’ que tout livre qu’il est interdit de lire pendant la semaine est automatiquement Mouktsé, il est donc interdit de le déplacer, il semble également que d’après lui, les livres d’histoire ou de sciences il est interdit de les lire, et les livres de médecines entrent aussi dans la même catégorie.

Cependant le ‘Arouh’ Ha-Choulh’ann écrit que selon le strict Dinn on ne peut pas interdire de lire dans ces livres (sciences, médecine etc …), cependant par mesure de piétée il est bon que chaque personne se consacre uniquement à l’étude de la Thora durant le Chabbat en l’honneur de ce jour qui est chéri aux yeux d’Hachem.

Le RACHBA écrit dans une responsa qu’il est permis de déplacer et de lire des livres de médecines et qu’ainsi tranche également le RAMBAN son maître. Ainsi tranche également notre maître le Rav z.ts.l concernant les livres de médecine, car grâce à cette lecture on peut venir à sauver une personne, et il sera même une Mitsva de les lire.

Concernant les journaux, s’il s’agit d’un journal dans lequel sont écrites des paroles de Thora comme il est fréquent d’en trouver aujourd’hui, il sera permis de les lire Chabbat à condition de ne pas lire les choses concernant les choses interdites pendant Chabbat comme les publicités de vente, etc., mais s’il s’agit d’un journal profane, il sera interdit de le lire non seulement le Chabbat, mais aussi en semaine du fait qu’il y a dans ces journaux des photos, des images et des articles qui ne sont pas dans l’esprit du Judaïsme, il seront donc interdit de les déplacer en tant que Mouktsé, mais si l’on a besoin du journal pour envelopper quelque chose il sera permis de l’utiliser le Chabbat.

Un annuaire téléphonique, il est permis de le déplacer pendant Chabbat, car les adresses des gens s’y trouvent et l’on peut avoir besoin de se rendre chez telle ou telle personne durant Chabbat.

Tout ce que nous avons dit est selon le strict Din, mais il est désirable et juste de s’adonner uniquement à l’étude de la Thora, car c’est essentiellement à ça qu’est destiné le Chabbat.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

« Machiv Ha-Rouah’ Ou-Morid Ha-Guechem »

On commence à mentionner la formule de « Machiv HaRouah’ » « Machiv HaRouah’ OuMorid HaGuechem » (« qui fait souffler le vent et descendre la pluie ») est une formule de louange à Hachem que l’on dit durant......

Lire la Halacha

Les choses qui provoquent les pertes de mémoire

Les 5 choses qui provoquent l’oubli de l’étude Il est ramené dans la Guémara Horayot (13b): Nos maîtres enseignent: il y a 5 situations qui provoquent l’oubli de l’étude: lorsqu’on consomme les restes de nourritures consommés p......

Lire la Halacha

Observer l’arc en ciel

La personne qui observe l’arc en ciel  Nos maîtres enseignent dans la Guémara H’aguiga (16a): Celui qui observe l’arc en ciel, ses yeux s’affaiblissent, comme il est dit (dans le livre du prophète Yéh’ezkel 1-28): « Tel l'......

Lire la Halacha

Est-ce que goûter un aliment nécessite une bénédiction?

Nous avons déjà eu l’occasion d’expliquer - au sujet des bénédictions alimentaires que nous récitons avant de consommer, comme la bénédiction de « Chéhakol » ou celle de « Mézonot »......

Lire la Halacha


A partir de quand la sainteté de la 7ème entre-t-elle en vigueur sur les fruits et légumes? – Précisions supplémentaires sur le « Héter Méh’ira »

Dans des précédentes Halachot, nous avons expliqué que tous les végétaux qui poussent en Israël cette année (5782) - qui est une année de Chémita - dans des terrains appartenant à des juifs, sont soumis à la sainteté d......

Lire la Halacha

Interruption entre la bénédiction et la consommation

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué que lorsqu’on récite une bénédiction sur un aliment, il est interdit de prononcer la moindre parole, jusqu’à ce que l’on consomme l’aliment. Nous avons écrit qu’il fa......

Lire la Halacha

La demande des pluies (Barèh’ ‘Alénou) – La pluie inclue tous les domaines matériels

Hier soir, mardi 12 octobre au soir (soir du 7 H’echvan) – nous avons commencé (en Erets Israël) à demander les pluies dans la ‘Amida de ‘Arvit. De ce fait, nous allons revenir sur les règles relatives à ce point, avec quelques ajouts. L&rs......

Lire la Halacha

Quand peut-on parler après avoir réciter une bénédiction sur un aliment?

Question: A quel moment est-il permis de parler lorsqu’on a récité une bénédiction sur un aliment ? Est-il permis de parler immédiatement après avoir introduit l’aliment dans la bouche et après avoir ressentit le goût de l’alim......

Lire la Halacha