Halacha pour mardi 17 Elul 5779 17 septembre 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Un voleur qui désire se repentir

Question: Il y a quelques années, une personne m’a volé une somme d’argent. A présent, il vient me rembourser en pleurant qu’il ne sait pas comment rembourser toiuytes les personnes qu’il leur a volé. Comment dois-je agir?

Réponse: Si une personne a volé une chose à autrui, même lorsque cette personne se repent et revient dans le chemin de la Torah, elle est toujours tenue de restituer l’objet du vol à son propriétaire. Si elle ne restitue pas, elle ne pourra pas se repentir totalement, car il est dit dans la Torah: « Il rendra l’objet du vol... »
Nous voyons à partir de là que la faute du vol est un « interdit lié à un commandement positif », car lorsqu’on a transgressé l’interdiction de voler, on est tenu d’accomplir le « commandement positif » de restituer l’objet du vol.

Nous pouvons apparemment comprendre de là que lorsque le voleur vient pour restituer l’objet du vol, nous sommes tenus d’accueillir avec joie ce qu’il nous rend, et de lui pardonner sur tout ce qu’il nous a fait, afin qu’il puisse réaliser son repentir.
Nous avons déjà mentionné antérieurement à plusieurs reprises que les fautes commises envers le prochain n’ont pas de pardon tant que l’offensé n’a pas accordé son pardon. La faute du vol fait - de façon certaine – partie des fautes envers son prochain. C’est pourquoi, hormis le fait que l’on est tenu de restituer l’objet du vol, on est aussi tenu d’apaiser la victime du vol pour le mal qu’on lui a causé.

Cependant, il est enseigné dans une Béraïta (chap. « Ha-Gozel » 94b):
Lorsque le voleur se repent et vient restituer l’objet du vol, nos maîtres disent qu’il ne faut pas accepter de lui, afin de lui ouvrir les portes du repentir.
Cela signifie que lorsque le voleur se présente chez la victime du vol et lui dit qu’il désire lui restituer ce qu’il lui a volé, il ne faut pas accepter l’objet du vol, afin de lui faciliter le repentir, car si le voleur voit que le repentir est si difficile, puisqu’il doit restituer les importantes sommes d’argent qu’il a volé à toutes ses victimes, il se découragerait du repentir, et il resterait dans sa faute. C'est pourquoi nos maîtres ont instauré qu’il ne faille pas accepter ce qu’il vient restituer, afin que le voleur puisse se repentir.

Il est dit aussi dans la Guémara:
Rabbi Yoh’anann dit : cet enseignement (qu’il ne faut pas accepter la restitution du voleur) fut enseigné à l’époque de Rabbi (Rabbi Yéhouda Ha-Nassi). Un jour, un homme désira se repentir. Sa femme lui dit : « Idiot ! Si tu désires te repentir, même ta ceinture ne t’appartient pas !! » L’homme se priva du repentir. C’est à ce moment que l’on décréta : lorsque les voleurs ou les prêteurs avec intérêt viennent restituer, il ne faut pas accepter. Celui qui acceptera, l’esprit des sages n’est pas à ses côtés.

Rachi et le Nimouké Yossef expliquent les termes « l’esprit des sages n’est pas à ses côtés », en disant: « il n’y a pas d’esprit de sagesse, ni de piété en lui. »

À partir de là, nous pouvons apparemment constater qu’il ne faut pas accepter la restitution du voleur, car sinon il est possible qu’il en arrive à se décourager de se repentir.
Cependant, c’est un sujet qui comporte de nombreux détails sur le plan pratique, et ce n’est pas dans tous les cas qu’il faut refuser la restitution du vol. Nous expliquerons tout cela avec l’aide d’Hachem par la suite.

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

האם מותר לחמם בשבת סופגנייה עם ריבה?
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Le respect du beau-père et de la belle mère – Les signes de la fin de l’exil

Question: Est-ce qu’un homme est tenu de respecter son beau-père au même titre qu’il est tenu de respecter son père ? Réponse: Il est enseigné dans le Yalkout Chim’oni: David dit à Chaoul : « Mon père, vois et......

Lire la Halacha

Le Kaddich

Lorsqu’une personne décède, il incombe ses fils de veiller de façon particulière à prier les 3 prières quotidiennes avec un Minyan (10 hommes), afin de pouvoir dire le Kaddich pour le père ou la mère. De même pour un homme qui perd ......

Lire la Halacha

Le respect des parents après leur disparition

Au même titre qu’un homme est soumis au devoir d’honorer ses parents de leur vivant, ainsi il est soumis au devoir de les honorer après leur disparition. Il est certain qu’il lui est interdit de les mépriser après leur disparition. Il est rapport&eacut......

Lire la Halacha

Se lever devant son père et devant son Rav – La réponse de notre maitre le Rav z.ts.l à son petit-fils

Toutes les règles que nous mentionnons au sujet du respect et de la crainte des parents concernent de façon égale aussi bien le fils vis à vis de son père et de sa mère, que la fille vis-à-vis de son père et de sa mère. Si nous éc......

Lire la Halacha


Sur qui reposent les frais d’entretient des parents ?

Nous avons déjà fais mention du fait que le devoir de Kiboud Av Vaem (Respect des parents) inclus aussi le fait de se soucier de nourrir ses parents selon leur volonté, en particulier lorsque les parents sont très âgés et qu’ils ne peuvent plus s’......

Lire la Halacha

Est-il permis à un fils de contredire son père ?

Dans la précédente Halacha, nous avons mentionné l’interdiction pour un fils ou une fille de contredire les propos de leur parents, car selon la Guemara Kiddoushin (31b), le fait de ne pas contredire les parents en disant que leurs propos ne sont pas corrects, fait partie ......

Lire la Halacha

Le respect et la crainte du père et de la mère

Le devoir de respecter ses parents est divisé en 2 parties : le devoir de respecter le père et la mère, et le devoir de craindre le père et la mère, comme il est dit dans la Torah « Respecte ton père et ta mère », «&nb......

Lire la Halacha

Appeler son père ou sa mère par leur prénom – Les attitudes de notre maitre le Rav z.ts.l

Question: Est-il permis d’appeler son père par son prénom ? Est-il permis à quelqu’un d’appeler un ami par son prénom lorsque celui-ci est identique au prénom du père de la personne qui appelle? Réponse: Il est interdit d’ap......

Lire la Halacha