Halacha pour mercredi 15 Tevet 5781 30 décembre 2020

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Mi'haël Ben Ra'hel (Michaël Saura de Lyon)
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Desiré Yaakov Ben Sa'ida (Bensoussan)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon,
parmi tous les malades d'Israël Amen.

L’heure des Birkott Ha-Chah’ar (les bénédictions du matin)

Question: Une personne a oublié de réciter les Birkott Ha-Chah’ar le matin, et ne s’en souvient que dans l’après-midi, peut-elle encore les réciter?

Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons écrit que les femmes sont tenue de réciter les Birkott Ha-Chah’ar (bénédictions du matin).
Nous avons rapporté les propos cités dans les Responsa des Guéonim selon lesquels les femmes sont tenues de réciter ces bénédictions, car elles ne font pas parties de la catégorie « Mitsvot ‘Assé Chéhazéman Guéréama » (devoirs religieux liés à des laps de temps limites) desquelles les femmes sont exemptes, les bénédictions du matin sont au contraire indépendantes du temps.

A partir de là, notre maitre Rabbénou Ovadia YOSSEF z.ts.l prouve que la Mitsva des bénédictions du matin n’est pas limitée à un laps de temps précis. Même si l’on ne les a pas récité le matin, et qu’on s’en souvient seulement dans l’après midi, après H’atsot (la moitié de la journée), on est encore autorisé à les réciter, car si l’on ne dit pas ainsi, il faudrait considérer les Birkott Ha-Chah’ar comme Mitsvat ‘Assé Chéhazéman Guérama (devoirs religieux liés au temps), comme la lecture du Chéma’ où la Torah dit : « A ton couché et à ton levé ». Or, les femmes sont exemptes du Chéma’, comme nous l’avons expliqué antérieurement.
Par conséquent, puisque les Guéonim ont écrit que les femmes sont elles-aussi soumises à l’obligation des bénédictions du matin, nous sommes obligés de dire que leur temps dure toute la journée.
C’est pourquoi, il semble que même s’il est une Mitsva de les réciter le matin, malgré tout, en cas d’oubli ou par erreur, on peut les réciter durant toute la journée.

Cependant, dans le Siddour ‘Ets H’aïm, le Gaon de Lissa écrit que les bénédictions du matin sont rattachées exclusivement au matin, et après 4 heures (en heures saisonnières) depuis le levé du soleil, il est impossible de les réciter, comme pour les bénédictions de la lecture du Chéma’ que l’on ne peut plus réciter au-delà de 4 heures depuis le levé du soleil.
Dans son livre Sefer Ha-H’aïm, le Gaon Rabbi Chélomo KLUGUER écrit que l’on peut réciter les Birkott Ha-Chah’ar que jusqu’à H’atsot Ha-Yom (la moitié de la journée), mais on ne peut plus les réciter en après-midi.

Selon leurs propos, les femmes seraient exemptes des bénédictions du matin puisqu’elles dépendent d’un laps de temps.

Mais en réalité, selon l’opinion de la majorité des décisionnaires, le moment de réciter les bénédictions du matin se prolonge durant toute la journée, et ces bénédictions ne dépendent absolument pas d’un laps de temps limite. Telle est l’opinion du Gaon de Vilna rapportée dans le livre Ma’assé Rav. Telle est l’opinion du Gaon Rabbi Ichma’el Ha-COHEN dans son livre Chou’t Zéra’ Emett. Telle est l’opinion de nombreux autres de nos maitres les Aha’ronim (en réalité, il existe d’autres arguments pour dire que même si l’on ne peut pas réciter les bénédictions du matin durant toute la journée, malgré tout, elles ne sont pas considérées comme Mitsvot ‘Assé Chéhazéman Guérama, mais nous ne pouvons pas nous étendre davantage sur ce point).

Dans son livre Michna Béroura, le Gaon H’afets H’aïm écrit lui aussi que l’on ne doit pas les réciter après H’atsot Ha-Yom (la moitié de la journée), mais dans son livre Mah’ané Israël – qui fut rédigé pour les soldats juifs enrôlés de force dans l’armée russe – il écrit qu’en cas de nécessité, on peut autoriser de les réciter, même après H’atsot Ha-Yom.
Nous pouvons constater qu’il pense lui aussi que selon la Halacha, le moment des bénédictions du matin se poursuit durant toute la journée.

Par conséquent, sur le plan pratique, on doit veiller à réciter les bénédictions du matin chaque matin avant la prière de Chah’aritt. Les femmes doivent elles aussi veiller à cela. Malgré tout, s’il arrive d’oublier de réciter ces bénédictions, on peut encore les réciter durant toute la journée.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Les ustensiles de Péssa’h

Pendant Péssa’h, on ne doit pas utiliser les ustensiles que l’on a utilisé durant toute l’année, car ces ustensiles dans lesquels on a cuisiné toute l’année ont contenus des aliments chauds, et les parois de ces sutensiles ont « a......

Lire la Halacha

Chabbat Zah’or – Le corona

« Souviens-toi de ce que t’as fait ‘Amalek » Le Chabbat qui précède Pourim (ce Chabbat 20 février), lors de l’ouverture du Héh’al à la synagogue, nous sortons 2 Sifré Torah. Dans le 1er nous lirons la Paracha de la semain......

Lire la Halacha

Les ustensiles pour Pessah’ – Les communautés qui ont des usages rigoureux

Nous avons expliqué qu’il faut utiliser durant Pessah’ uniquement des ustensiles qui n’ont pas absorbés de H’amets, c'est-à-dire, des ustensiles neufs (ou des ustensiles réservés pour Pessah’), ou bien des ustensiles qui ont &eacut......

Lire la Halacha

La fête de Pessa’h 5781

Nos maitres enseignent dans la Tossefta (Pessa’him chap.3): « On questionne et on commentent les règles relatives à Pessa’h 30 jours avant Pessa’h. » Selon cela, les Rabbanim du peuple d’Israël ont l’usage à toutes les gén&......

Lire la Halacha


Le devoir de Matanot La-Evyonim – Le Corona

Il est dit dans la Méguilat Esther (9 – 22): « Faire de ces jours, des jours de festin et de joie, et d’échange de mets mutuels, ainsi que de cadeaux aux nécessiteux. » Il est rapporté dans la Guémara Méguila (7a): Echange de met......

Lire la Halacha

Ustensiles en argent

Question: Des ustensiles en argent – comme une coupe de Kiddouch par exemple – est-il permis de les utiliser pendant Péssah’, alors qu’on les utilise toute l’année? Réponse: Tous les ustensiles que l’on utilise à froid, c'est-&ag......

Lire la Halacha

L’obligation du repas de Pourim cette année (5781)

Le repas de Pourim la nuit La fête de Pourim diffère des autres fêtes que nous possédons car pour toutes les fêtes, la Mitsva de se réjouir par un repas, est en vigueur aussi bien la journée que la nuit, alors que pour la fête de Pourim, le devoir......

Lire la Halacha

Les jours de Pourim - La règle de « Michloah’ Manott » - 5781

Les jours de Pourim Dans environ 15 jours, tomberont les jours de Pourim. Cette année, nous devons expliquer quelques règles spécifiques. D’abord, parce que le 14 Adar (jour de Pourim) tombe un vendredi. Ensuite, parce que les habitants de Jérusalem devront cett......

Lire la Halacha