Halacha pour mercredi 15 Tevet 5781 30 décembre 2020

Pour l'élévation des âmes de:
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Tinok Ben Yael Sarah

Pour la guérison totale et rapide de Jean Luc Shelomo Ben Eliyahou (Azoulay) parmi tous les malades d'Israël Amen.

L’heure des Birkott Ha-Chah’ar (les bénédictions du matin)

Question: Une personne a oublié de réciter les Birkott Ha-Chah’ar le matin, et ne s’en souvient que dans l’après-midi, peut-elle encore les réciter?

Réponse: Dans la précédente Halacha, nous avons écrit que les femmes sont tenue de réciter les Birkott Ha-Chah’ar (bénédictions du matin).
Nous avons rapporté les propos cités dans les Responsa des Guéonim selon lesquels les femmes sont tenues de réciter ces bénédictions, car elles ne font pas parties de la catégorie « Mitsvot ‘Assé Chéhazéman Guéréama » (devoirs religieux liés à des laps de temps limites) desquelles les femmes sont exemptes, les bénédictions du matin sont au contraire indépendantes du temps.

A partir de là, notre maitre Rabbénou Ovadia YOSSEF z.ts.l prouve que la Mitsva des bénédictions du matin n’est pas limitée à un laps de temps précis. Même si l’on ne les a pas récité le matin, et qu’on s’en souvient seulement dans l’après midi, après H’atsot (la moitié de la journée), on est encore autorisé à les réciter, car si l’on ne dit pas ainsi, il faudrait considérer les Birkott Ha-Chah’ar comme Mitsvat ‘Assé Chéhazéman Guérama (devoirs religieux liés au temps), comme la lecture du Chéma’ où la Torah dit : « A ton couché et à ton levé ». Or, les femmes sont exemptes du Chéma’, comme nous l’avons expliqué antérieurement.
Par conséquent, puisque les Guéonim ont écrit que les femmes sont elles-aussi soumises à l’obligation des bénédictions du matin, nous sommes obligés de dire que leur temps dure toute la journée.
C’est pourquoi, il semble que même s’il est une Mitsva de les réciter le matin, malgré tout, en cas d’oubli ou par erreur, on peut les réciter durant toute la journée.

Cependant, dans le Siddour ‘Ets H’aïm, le Gaon de Lissa écrit que les bénédictions du matin sont rattachées exclusivement au matin, et après 4 heures (en heures saisonnières) depuis le levé du soleil, il est impossible de les réciter, comme pour les bénédictions de la lecture du Chéma’ que l’on ne peut plus réciter au-delà de 4 heures depuis le levé du soleil.
Dans son livre Sefer Ha-H’aïm, le Gaon Rabbi Chélomo KLUGUER écrit que l’on peut réciter les Birkott Ha-Chah’ar que jusqu’à H’atsot Ha-Yom (la moitié de la journée), mais on ne peut plus les réciter en après-midi.

Selon leurs propos, les femmes seraient exemptes des bénédictions du matin puisqu’elles dépendent d’un laps de temps.

Mais en réalité, selon l’opinion de la majorité des décisionnaires, le moment de réciter les bénédictions du matin se prolonge durant toute la journée, et ces bénédictions ne dépendent absolument pas d’un laps de temps limite. Telle est l’opinion du Gaon de Vilna rapportée dans le livre Ma’assé Rav. Telle est l’opinion du Gaon Rabbi Ichma’el Ha-COHEN dans son livre Chou’t Zéra’ Emett. Telle est l’opinion de nombreux autres de nos maitres les Aha’ronim (en réalité, il existe d’autres arguments pour dire que même si l’on ne peut pas réciter les bénédictions du matin durant toute la journée, malgré tout, elles ne sont pas considérées comme Mitsvot ‘Assé Chéhazéman Guérama, mais nous ne pouvons pas nous étendre davantage sur ce point).

Dans son livre Michna Béroura, le Gaon H’afets H’aïm écrit lui aussi que l’on ne doit pas les réciter après H’atsot Ha-Yom (la moitié de la journée), mais dans son livre Mah’ané Israël – qui fut rédigé pour les soldats juifs enrôlés de force dans l’armée russe – il écrit qu’en cas de nécessité, on peut autoriser de les réciter, même après H’atsot Ha-Yom.
Nous pouvons constater qu’il pense lui aussi que selon la Halacha, le moment des bénédictions du matin se poursuit durant toute la journée.

Par conséquent, sur le plan pratique, on doit veiller à réciter les bénédictions du matin chaque matin avant la prière de Chah’aritt. Les femmes doivent elles aussi veiller à cela. Malgré tout, s’il arrive d’oublier de réciter ces bénédictions, on peut encore les réciter durant toute la journée.

Questionner Le Rav


ספר אביר הרועים - בית מידות
ספר אביר הרועים
לפרטים לחץ כאן

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

דין ברכת שפטרנו מעונשו של זה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

L’interdiction de « Dach » (battre le blé) et de Séh’ita (presser) pendant Chabbat

Nous avons déjà expliqué à plusieurs reprises qu’il existe 39 activités sources (« Avott Mélah’ott ») interdites pendant Chabbat. Chacune de ses activités sources possède des activités dérivées (&laq......

Lire la Halacha

Faire du thé pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons écrit qu’il est permis de presser des citrons pendant Chabbat à la main – et non au moyen d’un ustensile – car la règle du pressage du citron n’est pas la même que celle du pressage des autr......

Lire la Halacha

Presser un citron pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons expliqué qu’il est interdit de presser des fruits pendant Chabbat, lorsqu’il s’agit de fruits qu’il est d’usage de presser pour leur jus. De même, nous avons aussi expliqué qu’il est permis d......

Lire la Halacha

Le véritable sens Halachique de la fête de Tou Bichvat

Ce soir (dimanche soir), tombe la fête de TOU Bichvat La Guémara Roch Ha-Chana (2a) nous enseigne: Tou Bi-Chvat est le Roch Ha-Chana des arbres. Certains font l’erreur de croire qu’au même titre que tout l’univers est jugé le jour de Roch Ha-Chana (......

Lire la Halacha


Réciter le Birkat Ha-Mazon en se déplaçant en chemin

Question: Lorsqu’une personne consomme en marchant, est-elle autorisée à réciter le Birkat Ha-Mazon en marchant? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que nos maîtres ont instauré de réciter le Bir......

Lire la Halacha

Presser des oranges sur une salade de fruits pendant Chabbat

Dans la précédente Halacha, nous avons fait mention de l’interdiction de la Torah de presser des olives pendant Chabbat pour obtenir de l’huile, ou bien des raisins pour en extraire le jus. Mais pour tous les autres fruits, leur pressage n’a pas été int......

Lire la Halacha

Des aliments contenant de la farine

Ces derniers jours, nous avons appris que lorsqu’un aliment est constitué de plusieurs aliments dont les bénédictions initiales sont différentes, il faut réciter la bénédiction correspondant à l’aliment principal du mélange. ......

Lire la Halacha

Un aliment constitué de plusieurs espèces

Question: Quelle est la bénédiction d’un poivron farci ? De même, quelle est la bénédiction d’une pâtisserie faite à base d’un peu de farine, mais dont l’essentiel est constitué de fruits et de noix? Réponse: Dan......

Lire la Halacha