Halacha pour mercredi 10 Iyar 5779 15 mai 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme
de la jeune fille Ori Bat Noa z’’l
assassinée sauvagement par un terroriste parce que juive
Qu’Hachem venge son sang Amen

Pour l'élévation de l'âme de Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala
Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l
Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de
Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Demandes personnelles de façon régulière

Question: Il a été expliqué dans la Halacha Yomit qu’il est permis d’ajouter des demandes personnelles dans les bénédictions de la ‘Amida.

Est-il permis de le faire de façon régulière, en ajoutant constamment chaque jour une demande précise dans le texte de la prière?

Réponse: Il est vrai qu’il est permis d’ajouter des demandes personnelles à travers les bénédictions intermédiaires de la ‘Amida, en rapport avec le sujet de la bénédiction. En particulier, dans la bénédiction de « Chomé’a Téfila », où l’on peut ajouter tout ce que l’on désire, comme nous l’avons déjà expliqué, et comme l’indiquent la plupart des Siddourim (rituels de prière) des Séfaradim et des originaires des communautés du Moyen Orient, où figure un texte de « Viddouï » (aveu des fautes) et de demande pour la Parnassa (subsistance matérielle) à dire dans la bénédiction de « Chomé’a Téfila ». Cet usage est fondé sur les propos de nos maitres qui autorisent d’ajouter des demandes personnelles au milieu de la ‘Amida.

Le Gaon auteur du Touré Zahav (chap.122) écrit, que nos maîtres n’ont autorisé à ajouter des demandes personnelles dans la prière que de façon ponctuelle, mais on ne peut ajouter chaque jour de façon régulière un passage personnel, car cela peut représenter une forme de modification du texte de la prière établi par nos maîtres, puisqu’en agissant ainsi, on innove une formule de prière.

Mais notre maître le H’YDA écrit dans son commentaire Birké Yossef que les propos du Touré Zahav ne sont pas très clairs sur ce point du point de vue de la Halacha.
Le Gaon auteur du Kaf Ha-H’aïm écrit que même selon les propos du Touré Zahav, il est permis d’ajouter de façon régulière le texte de « Viddouî » et de demande sur la Parnassa dans la bénédiction de « Chomé’a Téfila », puisque ce texte apparait dans les enseignements de notre maître le ARI zal ainsi que dans les enseignements du Zohar Ha-Kadoch. De ce fait, il est permis d’ajouter ce texte de façon régulière.

Le livre Yalkout Yossef cite les propos du Zohar Ha-Kadoch sur ce sujet, et selon ses propos, à chaque fois que l’on prie, on doit avouer ses fautes (Vidouï) dans la bénédiction de « Chomé’a Téfila ». il cite également les propos des Kabbalistes selon lesquels il faut aussi prier pour la Parnassa dans cette bénédiction, de façon régulière.

Selon cela, sur le plan pratique, concernant le texte de demande de la Parnassa, on peut prendre appui sur les décisionnaires permettant de le dire de façon régulière.
Cependant, concernant d’autres demandes personnelles, il y a matière à s’imposer la rigueur et ne pas les inclure de façon régulière. Si l’on désire le faire, il faut modifier légèrement de temps en temps le texte de la demande.

On raconte au sujet du Gaon Rabbi Chélomo Zalman OYERBAH’ z.ts.l qui avait des demandes personnelles dans sa prière, pour des malades ou autres, malgré tout il s’imposer de modifier la formulation de la demande, ou bien il interrompait durant une période les demandes personnelles, afin de ne pas montrer qu’il innovait une formulation de prière, comme l’enseigne le Touré Zahav.

8 Halachot Les plus populaires

“Theft Prosecutes First”

The Mishnah (Yoma 85b) states that Rabbi Elazar ben Azarya expounded the following verse regarding Yom Kippur, “For on this day shall atonement be made for you, to cleanse you, from all your sins shall you be clean before Hashem”- Yom Kippur atones for sins committed between man and Hash......

Lire la Halacha

Establishing Times for Torah Study During the Days of Selichot

We have already mentioned in previous Halachot the words of the great Acharonim as well as Maran Rabbeinu Ovadia Yosef zt”l that the main goal for us during the month of Elul and the Ten Days of Repentance in our generation is to repent for our sins. Emphasis should not be placed solely on fas......

Lire la Halacha

A Thief Who Wishes to Repent-Continued

In the previous Halacha, we discussed the enactment of our Sages which dictates that when a thief comes to return a stolen object, one must refuse to accept it so that thieves do not become disheartened from repenting. Nevertheless, there are several details associated with this law, as we shall now......

Lire la Halacha

A Thief Who Wishes To Repent

Question: A few years ago, someone stole a certain sum of money from me. This individual has now approached me wishing to return this sum of money but he is crying to me about how it is possible that he will be able to return all the money he has stolen from so many people. What should I do? Answ......

Lire la Halacha


The Obligation for Every Individual to Repent-An Incident Regarding Maran zt”l

Question: Why must one ask for forgiveness from Hashem for sins one has committed unknowingly? We know that there is no such thing as even a righteous man who does not sin at all and it is impossible for one not to sin even unknowingly sometimes! Why must we then repent for even sins of this nature?......

Lire la Halacha

Question: If one sins and it is difficult for one to repent and one has not yet done so, is there any benefit in one’s Mitzvah observance or is there no point at all?

Answer: It is well-known that the Teshuva process is usually categorized by “Desist from evil and do good,” i.e. one must first repent for all the sins one has committed against Hashem and only then should one perform Mitzvot and other good deeds which will stand to one’s merit. In......

Lire la Halacha

Wearing a Kippa on the Beach- Covering One’s Head While Reciting a Blessing

Question: Must one wear a Kippa on one’s head at the beach? (Obviously, this refers to a situation where being present at the beach poses no modesty concerns, such as in Israel where there are kosher, separate beaches for men and women.) Similarly, when one wishes to recite a blessing, is plac......

Lire la Halacha

Fasting on Shabbat

Question: Is there anything halachically wrong with starting the Shabbat day meal in the afternoon? Answer: We have already explained above regarding the laws of “the Mitzvah of enjoyment of Shabbat” that one is fully obligated to enjoy Shabbat through eating and drinking, as the vers......

Lire la Halacha