Halacha pour jeudi 20 Iyar 5780 14 mai 2020

Utiliser une plaque électrique pour des plats viandes et des plats lactés

Il arrive fréquemment que des marmites de viande égouttent légèrement sur la plaque électrique sur laquelle elles sont posées. La plaque absorbe donc le goût viande. Dans de telles conditions, si l’on désire ensuite placer des aliments lactés sur cette même plaque, si la plaque est parfaitement propre et que l’aliment est placé au préalable dans un ustensile de sorte que l’aliment n’entre pas en contact direct avec la surface de la plaque, cela ne pose aucun problème du point de vue de la Halah’a et il est tout à fait permis de le faire, car un ustensile ne peut transmettre un goût à un autre ustensile que lorsqu’il y a du liquide entre les deux. Dans notre cas, la surface de la plaque est complètement sèche et l’ustensile contenant l’aliment lacté est lui aussi parfaitement sec sur sa partie extérieure, dans de telles conditions, il n’y a donc pas la moindre crainte.
Par contre, si l’on désire placer de façon directe sur la surface de la plaque un aliment lacté comme un Borékass au fromage par exemple, sans aucune séparation entre la plaque et le Borékass, il est à craindre que le goût viande absorbé dans la surface de la plaque soit absorbé dans le Borékass, et que le goût fromage du Borékass soit également absorbé dans la surface de la plaque. Dans de telles conditions, la plaque contiendrait à la fois un goût viande et un goût lait, et de ce fait, il faut s’imposer la rigueur de ne jamais placer de façon directe des aliments lactés sur la surface de la plaque, sans les placer au préalable dans un ustensile.
(Cependant, le Yalkout Yossef ajoute que les personnes qui se l’autorisent ont malgré tout sur qui s’appuyer).

Lorsque une plaque viande est parfaitement propre, il est tout à fait permis d’y faire chauffer du pain afin de le consommer avec du lait, car même si le pain absorbe le goût viande contenu dans la surface de la plaque, ce pain est encore consommable avec du lait ou du fromage, puisque une absorption aussi minime n’est pas suffisante pour interdire la consommation de ce pain avec du lait ou du fromage.
Il est donc également permis de cuisiner un plat « Parvé » dans un ustensile viande, de l’extraire ensuite de l’ustensile viande et de le consommer avec du lait ou du fromage pour la raison citée plus haut (cette règle s’appelle « Noten Ta’am Bar Noten Ta’am Chel Héter », et elle sera expliquée plus longuement à une autre occasion avec l’aide d’Hachem).

Lorsque nous avons précisé qu’il est permis de placer du pain sur une plaque viande pour le consommer ensuite avec du lait ou du fromage, ceci n’est valable que pour les règles de viande et de lait. Par contre, si l’on désire utiliser une plaque « H’amets » pour Péssah’, il faut au préalable y déverser de l’eau bouillante, comme nous l’avons expliqué antérieurement.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

EL DIA DE TISHA BEAB

Durante el día de Tisha BeAb -9 de Ab- están prohibido cinco cosas, a saber: Comer y beber, calzar calzado de cuero, relaciones maritales, lavarse y ungirse (utilizar cremas, aceites, etc.). Asimismo está prohibido estudiar Torá este día, pues esto regocija a la pe......

Lire la Halacha

CASAMIENTOS A PARTIR DEL 17 DE TAMUZ

Con respecto a los casamientos durante estas tres semanas que median entre el 17 de Tamuz y el 9 de Ab, algunos se abstienen de realizar casamientos durante este período, y así suelen proceder las comunidades ashkenazitas. Entre las comunidades sefaraditas, suelen autorizar los casa......

Lire la Halacha

SALIDA DE TISHA BEAB – DIEZ DE AB

Tras la puesta del sol en la salida de Tisha Beab, unos veinte minutos aprox. está permitido comer y beber; se acostumbra recitar la bendición de la luna –bircat halebana- la salida de Tisha Beab, y es bueno probar algo antes de pronunciar esta bendición. Hay quienes acost......

Lire la Halacha

CON EL COMIENZO DEL MES DE AB SE DISMINUYEN LAS PRACTICAS ALEGRES

Aún cuando, como ya vimos anteriormente, desde el 17 de Tamuz se acostumbran alguna prácticas de duelo, al comenzar el mes de Ab esto se hace más estricto y las costumbres de duelo son más rígidas y se observan hasta el 10 de Ab. Afirma el Talmud (Ta´anit 26b......

Lire la Halacha


QUIENES ESTAN EXENTOS DEL AYUNO DEL 9 DE AB

El enfermo que debe permanecer en cama en Tisha Beab, incluso si no corre peligro de vida, sino que padece de una afección fuerte que le impide movilizarse, está exento de ayunar en Tisha Beab. Si existen dudas al respecto es adecuado consultar una autoridad rabínica. Las afecci......

Lire la Halacha

ALLÓ UNA MUJER, HALLÓ EL BIEN

Comenta el Talmud (Berajot 8) que el versículo en los Salmos reza: “Sobre esto rezará a Ti cada hombre piadoso en el momento de hallar”, el momento de hallar se refiere a la esposa, como enseña el ver. en Proverbios “Quien halla una mujer halla el bien”. ......

Lire la Halacha

SHABBAT JAZON

Este Shabbat, previo al 9 de Ab se denomina Shabbat Jazon debido a la haftará –porción de los profetas- que se lee en él, Jazon Ishayahu ben Amos. Y cada uno de los tres Shabbatot previos al 9 de Ab se denominan “shelosha depuranutá” literalmente los tre......

Lire la Halacha

VISPERA DE TISHA BEAB

Escribe Rab. Ytzjak de Tirana z”l en su obra “Sefer Haminhagim” que no se acostumbra pasear la víspera de Tisha Beab. Y así lo dictamina Ram”a en el Shuljan Aruj, y de hecho así lo legisla el Hid”a en nombre de grandes autoridades halàjicas. ......

Lire la Halacha