Halacha pourlundi 13 Tammuz 5780 juillet 5 2020

L’interdiction de la viande et du lait

Il est dit à 3 reprises dans notre sainte Torah:
« Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère. » (Chémot chap.23 et 34. Dévarim 14). 
Nos maîtres commentent dans la Guémara H‘oulin (114a):
Une fois pour nous indiquer l’interdiction de les cuire ensemble. Une fois pour nous indiquer l’interdiction de les consommer ensemble. Une fois pour nous indiquer l’interdiction de tirer profit de leur cuisson.

Concernant les autres interdits alimentaires, comme le sang ou la viande d’animal interdit, il n’existe pas d’interdiction de cuisson. Toutefois, concernant l’interdiction de la viande et du lait, la Torah précise qu’il est interdit de les cuire ensemble même si ce n’est pas dans le but de les consommer.

Rabbenou Bah’yé écrit que la viande et le lait cuits ensemble ont pour propriété d’obstruer le cœur de l’homme. C’est pour cette raison qu’Hachem nous a ordonné de ne pas les consommer, afin que le peuple d’Israël n’obstrue point son cœur par des aliments interdits, mais pour qu’au contraire, il préserve un corps sain et pur pour méditer sur les voies de la Torah, et pour que son cœur soit prêt à atteindre la connaissance Divine. 
Il conclut en disant que toutes les explications données sur l’interdiction de la viande et du lait ne sont pas suffisantes et ne représentent pas la raison essentielle, car ce commandement fait partie des « H’oukim » (lois irrationnelles), comme le commandement de la Vache Rousse ou celui du bouc émissaire. 
Nos maîtres enseignent que dans les temps futurs, Hachem dévoilera à Israël les raisons aux commandements de la viande et du lait, de la Vache Rousse, ainsi que les raisons du commandement du bouc émissaire.

Un évier de cuisine obstrué par des déchets alimentaires, et où il est fort probable d’y trouver des déchets de viande et de fromage, selon certains, il est interdit de verser de l’eau chaude pour aider l’évier à se déboucher, car l’eau chaude versée peut provoquer la cuisson des déchets de viande et des déchets de fromage ensemble, ce qui représente l’interdiction de cuire la viande et le lait. 
Mais notre maitre le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbi Itsh’ak YOSSEF Chlita s’est longuement étendu sur le sujet et prouve par de nombreux arguments qu’il est permis de verser de l’eau chaude sur un tel évier. 
Cependant, puisqu’il est fréquent de trouver dans tous les foyers des produits détergents très puissants qui peuvent aisément détériorer le goût alimentaire contenu dans les déchets de viande et de fromage au point de les rendre inconsommables, il est bon de verser d’abord un peu de détergent dans les orifices de l’évier avant de verser l’eau chaude. 
En effet, nous savons que tous les interdits alimentaires de la Torah n’existent que lorsqu’il s’agit d’un aliment consommable, et non lorsque le goût de l’aliment est détérioré. 
Dans notre cas, les déchets de viande et de fromage aspergés par du détergent ne sont même plus concernés par l’interdiction de la viande et du lait.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Mitzvah of Counting the Omer

The Torah states (Vayikra 21, 15): “And you shall count for yourselves, from the day following the Shabbat, from the day the waved Omer offering is brought, seven complete weeks shall they be.” Our Sages (Menachot 65b) have a tradition that the “day following the Shabbat” ref......

Lire la Halacha

Question: How many “Kezayit”s (olive’s volume) of Matzah must one consume during the Pesach Seder?

Answer: One is obligated to eat altogether three “Kezayit”s of Matzah during the Pesach Seder. Every Kezayit amounts to approx. 30 grams of Matzah. Nevertheless, there is room for stringency to eat four or even five “Kezayit”s of Matzah, as we shall now explain. The Order......

Lire la Halacha

Chol Ha’Mo’ed

The days between the first and seventh days (outside of Israel between the second and eighth days) of the Pesach holiday and the days between the first day of Sukkot and the holiday of Shemini Atzeret (outside of Israel between the second day of Sukkot and Shemini Atzeret) are called “Chol Ha&......

Lire la Halacha

The Pesach Seder-Kadesh

The Pesach Seder-Kadesh The famous order of the Seder of the eve of Pesach, Kadesh, Urchatz, Karpas, Yachatz, Magid, Rochtza, Motzi, Matzah, Maror, Korech, Shulchan Orech, Tzafun, Barech, Hallel, Nirtzah, was established by the leader of the entire Jewish nation, Rashi. The entire Jewish nation cus......

Lire la Halacha


Everything is Foreseen and Permission is Granted

Israeli Independence Day is celebrated today. Since we have discussed this topic several times in the past, we will not delve into this matter lengthily at this point. Let us just note that according to Maran Rabbeinu Ovadia Yosef zt”l, although one must show thanks to Hashem for removing the ......

Lire la Halacha

Megillah Reading- Coronavirus

Every member of the Jewish nation is obligated to read the Megillah on the day of Purim. One must read it during the night and once again the next day, as the verse states, “My G-d, I call out to you during the day and you do not answer; during the night I have no rest.” This verse is wr......

Lire la Halacha

One Who is Unsure Whether or Not One Has Counted the Omer

We have already explained that one who has forgotten to count the Omer one day during the counting period may no longer count with a blessing on the subsequent days. The reason for this is because the Rishonim disagree as to whether the Mitzvah of counting the Omer is one long Mitzvah that span......

Lire la Halacha

Anyone Who Brings Merit to the Public, No Sin Shall Come Through His Hand

Our Sages teach us in Pirkei Avot (Chapter 5, Mishnah 18): “Anyone who brings merit to the public, no sin shall come through his hand.” The Tosafot (Yevamot 109b) question this, for Elisha ben Avuya taught Torah to Rabbi Meir and nevertheless, he strayed from the path, became a heretic, ......

Lire la Halacha