Halacha pour dimanche 13 Tammuz 5780 5 juillet 2020

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon

L’interdiction de la viande et du lait

Il est dit à 3 reprises dans notre sainte Torah:
« Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère. » (Chémot chap.23 et 34. Dévarim 14). 
Nos maîtres commentent dans la Guémara H‘oulin (114a):
Une fois pour nous indiquer l’interdiction de les cuire ensemble. Une fois pour nous indiquer l’interdiction de les consommer ensemble. Une fois pour nous indiquer l’interdiction de tirer profit de leur cuisson.

Concernant les autres interdits alimentaires, comme le sang ou la viande d’animal interdit, il n’existe pas d’interdiction de cuisson. Toutefois, concernant l’interdiction de la viande et du lait, la Torah précise qu’il est interdit de les cuire ensemble même si ce n’est pas dans le but de les consommer.

Rabbenou Bah’yé écrit que la viande et le lait cuits ensemble ont pour propriété d’obstruer le cœur de l’homme. C’est pour cette raison qu’Hachem nous a ordonné de ne pas les consommer, afin que le peuple d’Israël n’obstrue point son cœur par des aliments interdits, mais pour qu’au contraire, il préserve un corps sain et pur pour méditer sur les voies de la Torah, et pour que son cœur soit prêt à atteindre la connaissance Divine. 
Il conclut en disant que toutes les explications données sur l’interdiction de la viande et du lait ne sont pas suffisantes et ne représentent pas la raison essentielle, car ce commandement fait partie des « H’oukim » (lois irrationnelles), comme le commandement de la Vache Rousse ou celui du bouc émissaire. 
Nos maîtres enseignent que dans les temps futurs, Hachem dévoilera à Israël les raisons aux commandements de la viande et du lait, de la Vache Rousse, ainsi que les raisons du commandement du bouc émissaire.

Un évier de cuisine obstrué par des déchets alimentaires, et où il est fort probable d’y trouver des déchets de viande et de fromage, selon certains, il est interdit de verser de l’eau chaude pour aider l’évier à se déboucher, car l’eau chaude versée peut provoquer la cuisson des déchets de viande et des déchets de fromage ensemble, ce qui représente l’interdiction de cuire la viande et le lait. 
Mais notre maitre le Gaon et Richon Lé-Tsion Rabbi Itsh’ak YOSSEF Chlita s’est longuement étendu sur le sujet et prouve par de nombreux arguments qu’il est permis de verser de l’eau chaude sur un tel évier. 
Cependant, puisqu’il est fréquent de trouver dans tous les foyers des produits détergents très puissants qui peuvent aisément détériorer le goût alimentaire contenu dans les déchets de viande et de fromage au point de les rendre inconsommables, il est bon de verser d’abord un peu de détergent dans les orifices de l’évier avant de verser l’eau chaude. 
En effet, nous savons que tous les interdits alimentaires de la Torah n’existent que lorsqu’il s’agit d’un aliment consommable, et non lorsque le goût de l’aliment est détérioré. 
Dans notre cas, les déchets de viande et de fromage aspergés par du détergent ne sont même plus concernés par l’interdiction de la viande et du lait.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

EL DIA DE TISHA BEAB

Durante el día de Tisha BeAb -9 de Ab- están prohibido cinco cosas, a saber: Comer y beber, calzar calzado de cuero, relaciones maritales, lavarse y ungirse (utilizar cremas, aceites, etc.). Asimismo está prohibido estudiar Torá este día, pues esto regocija a la pe......

Lire la Halacha

CASAMIENTOS A PARTIR DEL 17 DE TAMUZ

Con respecto a los casamientos durante estas tres semanas que median entre el 17 de Tamuz y el 9 de Ab, algunos se abstienen de realizar casamientos durante este período, y así suelen proceder las comunidades ashkenazitas. Entre las comunidades sefaraditas, suelen autorizar los casa......

Lire la Halacha

SALIDA DE TISHA BEAB – DIEZ DE AB

Tras la puesta del sol en la salida de Tisha Beab, unos veinte minutos aprox. está permitido comer y beber; se acostumbra recitar la bendición de la luna –bircat halebana- la salida de Tisha Beab, y es bueno probar algo antes de pronunciar esta bendición. Hay quienes acost......

Lire la Halacha

CON EL COMIENZO DEL MES DE AB SE DISMINUYEN LAS PRACTICAS ALEGRES

Aún cuando, como ya vimos anteriormente, desde el 17 de Tamuz se acostumbran alguna prácticas de duelo, al comenzar el mes de Ab esto se hace más estricto y las costumbres de duelo son más rígidas y se observan hasta el 10 de Ab. Afirma el Talmud (Ta´anit 26b......

Lire la Halacha


QUIENES ESTAN EXENTOS DEL AYUNO DEL 9 DE AB

El enfermo que debe permanecer en cama en Tisha Beab, incluso si no corre peligro de vida, sino que padece de una afección fuerte que le impide movilizarse, está exento de ayunar en Tisha Beab. Si existen dudas al respecto es adecuado consultar una autoridad rabínica. Las afecci......

Lire la Halacha

ALLÓ UNA MUJER, HALLÓ EL BIEN

Comenta el Talmud (Berajot 8) que el versículo en los Salmos reza: “Sobre esto rezará a Ti cada hombre piadoso en el momento de hallar”, el momento de hallar se refiere a la esposa, como enseña el ver. en Proverbios “Quien halla una mujer halla el bien”. ......

Lire la Halacha

SHABBAT JAZON

Este Shabbat, previo al 9 de Ab se denomina Shabbat Jazon debido a la haftará –porción de los profetas- que se lee en él, Jazon Ishayahu ben Amos. Y cada uno de los tres Shabbatot previos al 9 de Ab se denominan “shelosha depuranutá” literalmente los tre......

Lire la Halacha

VISPERA DE TISHA BEAB

Escribe Rab. Ytzjak de Tirana z”l en su obra “Sefer Haminhagim” que no se acostumbra pasear la víspera de Tisha Beab. Y así lo dictamina Ram”a en el Shuljan Aruj, y de hecho así lo legisla el Hid”a en nombre de grandes autoridades halàjicas. ......

Lire la Halacha