Halacha pour mardi 22 Sivan 5779 25 juin 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme
de la jeune fille Ori Bat Noa z’’l
assassinée sauvagement par un terroriste parce que juive
Qu’Hachem venge son sang Amen

Pour l'élévation de l'âme de Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala
Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l
Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de
Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Les moments où l’on doit se courber dans la ‘Amida

Question: Quels sont les moments précis où l’on doit se courber dans la ‘Amida, et de quelle façon exacte, doit-on se courber?

Réponse: Nos maitres ont instauré de se courber à plusieurs occasions dans la ‘Amida.

Voici les bénédictions pour lesquelles il faut se courber:

  • La bénédiction des ancêtres (celle qui se termine par « Maguen Avraham », la 1ère des bénédictions de la ‘Amida), au début et à la fin de la bénédiction.
  • La bénédiction de la reconnaissance (celle qui commence par « Modim » et qui se termine par « Ha-Tov Chimh’a Oulh’a Naé Lé-hodot »), au début et à la fin de la bénédiction.

Pour les autres bénédictions, on ne se courbe pas, ni au début de la bénédiction, ni à la fin de la bénédiction.
 
De quelle façon doit-on se courber?
On doit se courber au point de déployer tous les vertèbres de la colonne vertébrale. Cela signifie qu’il ne faut pas se contenter de se courber légèrement en avant, mais il faut véritablement se courber de sorte que les vertèbres de la colonne se déploient.
De même, on ne doit pas garder la tête dressée lorsqu’on se courbe, mais il faut au contraire l’abaisser au moment où l’on se courbe, tel que l’indique le sens des propos de notre maître le RAMBAM (chap.5 des Hal. de la prière), qu’il faut ressembler à un arc lorsqu’on se courbe dans la ‘Amida. Cela signifie que mis à part le fait de se courber au point de déployer les vertèbres de la colonne vertébrale, il faut aussi baisser la tête, afin de ressembler à un arc.

Cependant, il n’est absolument pas juste de se courber de façon exagérée, au point de placer la bouche au niveau de la ceinture qui tient le pantalon. Il faut seulement se courber tel que l’oblige le Din, c'est-à-dire au point de déployer tous les vertèbres de la colonne vertébrale.

Une personne âgée ou malade qui ne peut pas se courber au point de déployer tous les vertèbres de la colonne vertébrale n’est pas tenue de se courber de cette façon. Cette personne peut se contenter de baisser légèrement la tête, de sorte qu’elle montre qu’elle désire se courber tel que l’exige le Din, mais que son état l’en empêche.

Certains ont l’usage de plier également les genoux lorsqu’ils se courbent, comme on l’expliquera dans la prochaine Halacha.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Les traditions de la période de « Ben Hamétsarim »

Même si nous avons expliqué que l’on ne doit pas réciter la bénédiction de Chéheh’eyanou sur un fruit nouveau ou sur un vêtement nouveau, pendant la période de Ben Ha-Métsarim, depuis le soir du 17 Tamouz jusqu’à a......

Lire la Halacha

Se couper les cheveux pendant Ben Ha-Métsarim - (du 17 Tamouz au 9 Av) cette année (5779)

L’usage de s’interdire la coupe de cheveux En conséquence à la gravité du deuil en vigueur pendant la période de Ben Ha-Métsarim, les Achkénazim ont pour tradition de ne pas se couper les cheveux, ni de se raser, depuis le 17 Tamouz jusqu’......

Lire la Halacha

Les jours de « Ben Ha-Métsarim »

Aujourd’hui, nous observons le jeûne du 17 Tamouz, qui est tombé Chabbat et a été repoussé à aujourd’hui dimanche. Les jours entre le 17 Tamouz et le 9 Av se nomment les jours de « Ben Ha-Métsarim » (« entre les d&eacut......

Lire la Halacha

La prière de H’anna – La plaie des grenouilles

Il est rapporté dans le livre de Chémouel (chap.1) que H’anna la femme d’Elkana n’avait pas d’enfants. Lorsqu’elle se rendit en pèlerinage au Michkan qui se trouvait à cette époque dans la ville de Chilo, H’anna pleura avec toute......

Lire la Halacha


Une Mézouza dans un balcon

Question: À quel endroit précis doit-on placer la Mézouza à la porte d’un balcon: Doit-on la placer à droite en entrant de la maison vers le balcon, ou bien à droite en entrant du balcon vers la maison? Réponse: Nos maîtres apprennent d......

Lire la Halacha

Le devoir de la Mézouza

Il est un devoir positif ordonné par la Torah de rédiger les deux paragraphes suivants : « Chéma’ Israël », et « Véhaya Im Chamowa’ » sur un parchemin, et de les fixer sur l’encadrement de la porte de la m......

Lire la Halacha

Embrasser la Mézouza - Une Mézouza en guise de protection

Question: Est-il permis de se déplacer avec une Mézouza suspendue autour du cou en guise d’amulette ? Y a-t-il une notion particulière à embrasser la Mézouza, ainsi que le Séfer Torah? Réponse: La Mézouza possède une propri&eacu......

Lire la Halacha

Quand doit-on fixer les Mézouzot ?

Question: Dans un mois, nous emménageons dans le nouvel appartement que nous avons acheté, mais nous y avons déjà fixé les Mézouzot, avons-nous agis correctement? Réponse: Le devoir de la Mézouza est une obligation qui incombe à l&rsq......

Lire la Halacha