Halacha pour lundi 13 Adar 5780 9 mars 2020

Pour l'élévation des âmes de:
Désiré Ya’akov Ben Sa’ida BENSOUSSAN z’’l anciennement de Lyon 
Mordé’haï Ben Sim’ha OHAYON z’’l
Odelia Bat Esther (DRAY, fille de Mme Marciano z’’l de Lyon)
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba EL BAZ z"l de Lyon
Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna Ha-Cohen z’’l
Dan Shlomo Ben Joël Yossef z’’l
Rabbi Its’hak Ben Yehouda (Rabbin Elhadad de Lyon) z’’l

Pour la guérison totale et rapide de:
Betty Rivka Bat Sultana
Sylvie Mazal Esther Bat Régine 'Haya Sim'ha (PITOUN)
Ethan Chlomo Ben Yoni
Jacques Jacky Yaakov ‘Haïm Ben Odette Esther (Benadiba) de Lyon,
parmi tous les malades d'Israël Amen.

Le jeûne d’Esther

Aujourd’hui, tombe le jeûne d’Esther que toutes les communautés du peuple d’Israël a l’usage d’observer.

Au temps de Mordéh’aï et Esther, les juifs se sont réunis le 13 Adar afin d’affronter leurs ennemis. Ils avaient besoin de beaucoup de Miséricorde Divine pour que leurs ennemis ne leur portent pas atteinte. Les juifs ont prié et jeûné ce jour-là, à l’instar de Moché Rabbénou qui s’était tenu en jeûne et en prière le jour où Israël avait affronté ‘Amalek, jusqu’à ce qu’Hachem donne la victoire à Israël. Là aussi, Hachem le D. de nos ancêtres écouta leurs supplications et accepta leur repentir et leur jeûne, et le jour fixé par nos ennemis pour exterminer Israël, le destin fut inversé, et se sont les juifs qui battirent leurs ennemis ce jour-là. Le 13 Adar, les juifs tuèrent 75 000 non-juifs qui voulaient porter atteinte à leurs vies, sans compter ceux qui furent tués dans la ville de Chouchann (Suze), capitale de l’Empire perse, et aucun juif ne mourut dans la bataille, « car ce n’est ni grâce à l’armée, ni grâce à la force, mais uniquement grâce à mon esprit, ainsi parle Hachem D. des armées… ». C’est pour cela que nous avons la tradition dans toutes les communautés d’Israël de jeûner ce jour-là chaque année, en souvenir du Miracle dont ils bénéficièrent, et ce jeûne se nomme « Jeûne d’Esther ».

Notre maitre le Méïri écrit dans son livre Beit Ha-Bé’hira (sur Ta’anitt 18a) que selon un avis, le jeûne d’Esther est un jeûne de joie, et ne fait pas partie des autres jours de jeûnes de peine et de souffrance. Certains autres décisionnaires contestent cette opinion.
Les femmes enceintes ainsi que  celles qui allaitent sont exemptes du jeûne d’Esther. En effet, elles sont déjà exemptées des 4 jeûnes mentionnés explicitement dans le livre du prophète Zéh’arya (chap.8, verset 19), excepté Tich’a Béav (9 Av).
Elles sont donc a fortiori exemptées du jeûne d’Esther.
Même le RAMA (Rabbi Moché ISSERLEISS) - dans ses notes sur le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.549-1) - écrit que les femmes enceintes, ainsi que celles qui allaitent sont exemptes du jeûne d’Esther.
MARAN n’a pas jugé nécessaire de le préciser, car selon lui, elles sont déjà exemptes des autres jeûnes, il suffit donc de le déduire a fortiori. Alors que le RAMA avait besoin de préciser que les femmes enceintes et celles qui allaitent sont exemptes du jeûne d’Esther, puisque concernant les autres jeûnes - selon la tradition Achkénaze - les femmes enceintes et celles qui allaitent sont tenues de jeûner, sauf dans le cas où elles soufrent de façon considérable.
C’est pour cela que le RAMA précise que pour ce qui est du jeûne d’Esther, elles ont exemptées.

Dès lors que se sont écoulés 3 mois de grossesse, une femme enceinte est exempte de jeûner.
Cependant, si la femme n’a pas encore atteint 3 mois de grossesse, mais ressent des malaises ou des vomissements, elle est également exempte de ce jeûne, en particulier, après 40 jours de grossesse.

Tant qu’elle se trouve dans les 24 mois qui suivent son accouchement, une femme qui allaite est exempte d’observer le jeûne d’Esther.
Même si elle n’allaite plus de façon effective, si elle se sent encore faible, elle est exempte d’observer ce jeûne, tant qu’elle se trouve dans les 24 mois de son accouchement.

Cependant, si elle n’allaite plus et qu’elle se sent en forme, elle doit s’imposer la H’oumra (rigueur) de jeûner.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

La Mitsva de compter le ‘Omer

Il est écrit dans la Torah (Vayikra 21 – 15): « Vous compterez pour vous, dès le lendemain du Chabbat, depuis le jour où vous apporterez le ‘Omer du balancement, 7 semaines pleines. » Selon l’explication transmise à nos maitres ......

Lire la Halacha

Seder du soir de Pessah’ - Kadech

Le célèbre Seder de Pessah’ « Kadech – Ourh’ats – Karpass – Yah’ats – Maguid – Roh’tsa – Motsi – Matsa – Maror – Koreh’ – Choulh’an Oreh’ – Tsafoun – Bareh&rsquo......

Lire la Halacha

« Tout est prévu et la permission est donnée »

Concernant Yom Ha’Atsmaout, voir ce lien --------------------------------------------------- Il est enseigné dans les Pirké Avot (chap.3 Michna 19): « Tout est prévu et la permission est donnée. » Notre maître le RAMBAM explique: Tout est pr&......

Lire la Halacha

Lorsqu’on a le doute si l’on a compté le ‘Omer ou non

Nous avons déjà eu l’occasion d’expliquer le cas de celui qui a oublié de compter un jour du ‘Omer, et nous avions précisé que cette personne n’est pas autorisée à poursuivre son compte avec la bénédiction pendant......

Lire la Halacha


Les martyres tombés au champ d’honneur lors des guerres d’Israël

Le soir du 25 Tévet 5776 (1976), s’est déroulée une cérémonie en hommage aux 7 jeunes hommes assassinés sur la place Tsion à Jérusalem, lors d’un attentat commis par des meurtriers arabes. A cette occasion, notre maitre le Rav Ovad......

Lire la Halacha

« Celui qui fait gagner des mérites aux autres, ne sera pas confronté à la faute »

Il est enseigné dans les Pirké Avot (chap.5 Michna 18): « Celui qui fait gagner des mérites aux autres, ne sera pas confronté à la faute ». Les Tossafott demandent (Yébamott 109b): Pourtant, Elicha’ Ben Abouya qui fut le maitre......

Lire la Halacha

Le 7ème jour de Pessa’h - L’ouverture de la Mer Rouge

Sanctifier le Nom d’Hashem: « Ne vous battez pas, il y en aura pour tout le monde ! » Moshé étendit son bras au-dessus de la mer. Hashem conduisit la mer par un vent d’Est puissant durant toute la nuit. Il mit la mer à sec et divisa les eaux. (Shé......

Lire la Halacha

« Veille à ne pas te laisser brûler par la braise des Sages »

Il est enseigné dans les PirkéAvot (chap.2 Mishna 15): « Réchauffe-toi auprès du feu des Sages, veille à ne pas te laisser brûler par leur braise, car leur morsure est aussi redoutable que celle du renard, leur piqûre est aussi douloureuse ......

Lire la Halacha