Halacha pour mardi 1 Tammuz 5780 23 juin 2020

Pour l'élévation de l'âme de:
André Avraham Ben Ma'hlouf TAÏB z"l de Lyon (France)

Marco Its’hak Ben Dolly Dandouna HaCohen z’’l

Programmer un réveil la veille de Chabbat pour qu’il sonne pendant Chabbat

Question: Est-il permis de programmer un réveil depuis la veille de Chabbat, afin qu’il sonne pendant Chabbat?

Réponse: La programmation d’un réveil pour qu’il sonne pendant Chabbat est apparemment interdite puisque nous avons déjà fait mention à diverses occasions des propos de la Béraïta du traité Chabbat (18a):
On ne doit pas placer du blé dans une meule (sorte de machine à moudre le blé qui fonctionne au moyen du mouvement de l’eau pendant Chabbat) avant l’entrée de Chabbat.
Même si aucun interdit n’est enfreint pendant Chabbat lui-même, puisque l’on place le blé depuis la veille de Chabbat, et il est moulu par le mouvement de l’eau pendant Chabbat, malgré tout, puisque la meule produit un bruit pendant Chabbat, il y a là une marque de dédain envers la sainteté du Chabbat. Nos maîtres discutent dans la Guémara afin de définir si cette Béraïta est retenue par la Halacha, car certains pensent que cette Béraïta est conforme à l’opinion unanime, et par conséquent, il est interdit de commencer une activité la veille de Chabbat lorsqu’il s’agit d’une chose qui va produire un bruit pendant Chabbat lui-même. Mais selon d’autres, cette Béraïta dépend d’une autre discussion entre Beth Chamaï et Beth Hillel, et selon Beth Hillel, il n’y a pas à tenir compte du bruit produit pendant Chabbat.

Selon cela, il est permis de placer du blé dans une meule la veille de Chabbat afin qu’il soit moulu pendant Chabbat lui-même.

Du point de vue de la Halah’a, MARANN tranche dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.252) qu’il est permis de placer du blé dans une meule à eau avant l’entrée de Chabbat, et il n’y a pas à prendre en considération le bruit produit pendant Chabbat et qui pourrait laisser croire qu’un juif moud du blé pendant Chabbat.
Le RAMA (dont les enseignements sont acceptés et observés par les Achkénazim) écrit sur cela: « Mais certains interdisent lorsqu’il s’agit d’une meule, ainsi que pour toute chose qui émet un bruit. C’est ainsi que nous agissons Léh’atéh’ila (à priori). Cependant, en situation de perte, il faut autoriser. »

Venons-en maintenant à notre problème.
Apparemment, selon les propos du RAMA il est interdit de provoquer l’émission d’un bruit pendant Chabbat, et à ce titre, il est interdit de provoquer l’enclenchement du bruit produit par le réveil, car il y a là une marque de dédain envers le respect du Chabbat, car on peut croire qu’un juif enclenche présentement le réveil et provoque un bruit pendant Chabbat. Selon cela, il serait interdit aux Achkénazes de programmer un réveil avant Chabbat afin qu’il sonne pendant Chabbat.

C’est ainsi que tranche le Gaon Rabbi Moché FEINCHTEIN dans son livre Chou’t Igrott Moché (sect. Orah’ H’aïm tome 4 chap.70), que selon la tradition des Achkénazim qui se réfèrent aux enseignements du RAMA, il faut interdire la programmation d’un réveil la veille de Chabbat afin qu’il sonne pendant Chabbat, s’il s’agit d’un son qui s’entend même en dehors de la pièce dans laquelle on se trouve. (Mais s’il s’agit d’un son qui n’est pas très fort, et qui ne s’entend que dans la pièce où se trouve le réveil, il autorise lui aussi.). Selon le Gaon, le réveil a le même statut que n’importe quel objet qui émet un bruit pendant Chabbat.

Mais notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l – dans une Téchouva éditée dans le livre Yalkoutt Yossef (Chabbat 1 page 89) rapporte les propos de plusieurs décisionnaires qui pensent qu’il faut autoriser même selon l’opinion du RAMA. En effet, selon toutes les opinions, si le bruit ne s’entend pas de façon immédiate après le geste qui est sensé le provoquer, comme pour l’enclenchement de la meule, mais seulement de façon différée, il ne faut pas interdire à titre d’émission d’un bruit pendant Chabbat. De plus, on peut ajouter que la plupart des gens ne programment pas leurs réveils chaque jour, mais il est prêt chaque jour à les réveiller. De cette façon, il est certain qu’il n’y pas matière à interdire la programmation du réveil pour qu’il sonne pendant Chabbat, car les décisionnaires ont écrit (ils sont rapportés dans le Beth Yossef chap.338) qu’il est permis de laisser en fonction la veille de Chabbat une montre qui sonne chaque heure, puisque chacun sait que cette montre est prête en permanence, et personne ne la remonte chaque jour. Dans ces conditions, aucun interdit n’est à envisager. Telle est également l’avis du RAMA sur ce point.

Par conséquent, aussi bien pour les Séfarades que pour les Achkénazes, il est absolument permis de programmer la veille de Chabbat un réveil afin qu’il sonne pendant Chabbat. Telle est également l’opinion du Gaon Rabbi Eli’ezer Yéhouda WALDENBERG z.ts.l et de nombreux autres grands décisionnaires.

Dans la prochaine Halacha, nous traiterons – avec l’aide d’Hachem – d’autres points de ce sujet.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Les traditions de la période de « Ben Hamétsarim »

Même si nous avons expliqué que l’on ne doit pas réciter la bénédiction de Chéheh’eyanou sur un fruit nouveau ou sur un vêtement nouveau, pendant la période de Ben Ha-Métsarim, depuis le soir du 17 Tamouz jusqu’à a......

Lire la Halacha

Se couper les cheveux pendant Ben Ha-Métsarim - (du 17 Tamouz au 9 Av) cette année (5780)

L’usage de s’interdire la coupe de cheveux En conséquence à la gravité du deuil en vigueur pendant la période de Ben Ha-Métsarim, les Achkénazim ont pour tradition de ne pas se couper les cheveux, ni de se raser, depuis le 17 Tamouz jusqu’......

Lire la Halacha

Le poisson et la viande

Après avoir appris ces derniers jours plusieurs règles concernant la consommation de la viande et des laitages, nous allons traiter de plusieurs règles concernant la consommation du poisson avec la viande, ainsi que d’autres sujets liés à cette interdiction. ......

Lire la Halacha

Les jours de « Ben Ha-Métsarim » - Les décrets de nos maitres

Aujourd’hui, nous observons le jeûne du 17 Tamouz. Les jours entre le 17 Tamouz et le 9 Av se nomment les jours de « Ben Ha-Métsarim » (« entre les détresses »), en correspondance au verset de Eih’a (chap.1 verset 3) « Tous ses poursui......

Lire la Halacha


L’interdiction de consommer de la viande et des laitages sur la même table

Raisons et définitions de la Halacha Une personne qui consomme des laitages, n’a pas le droit de placer de la viande sur la même table. Ou bien le contraire, une personne qui consomme de la viande, n’a pas le droit de placer des laitages sur la même table. Ceci par d&......

Lire la Halacha

Suite des règles sur les ustensiles en verre et en Pyrex vis-à-vis de la viande et du lait

Dans la précédente Halacha, nous avons cité l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’ selon lequel les ustensiles en verre n’absorbent absolument pas, et de ce fait, il n’y a aucun interdit à utiliser des ustensiles en verr......

Lire la Halacha

Ustensiles en verre pour la viande et le lait

Question: Doit-on également posséder une vaisselle viande et une vaisselle lait lorsqu’il s’agit d’ustensiles en verre? Réponse: Nous avons déjà expliqué dans la précédente Halacha qu’il est obligatoire de possé......

Lire la Halacha

Vaisselle viande et vaisselle lait et règle du goût détérioré (נותן טעם לפגם)

Les parois d’une marmite qui a cuit de la viande absorbent légèrement de la nourriture au moment de la cuisson. Par conséquent, cette marmite est qualifiée de marmite « viande », et de ce fait, si l’on cuit des aliments lactés dans......

Lire la Halacha