Halacha pour jeudi 18 Elul 5781 26 août 2021

La règle pour la personne qui a terminé sa ‘Amida et derrière laquelle se trouve quelqu’un qui ne la pas encore terminé.

Dans les précédentes Halah’ott, nous avons expliqué l’interdiction de passer ou de se tenir debout face à une personne qui prie la ‘Amida.

Nous allons à présent expliquer le cas d’une personne qui prie la ‘Amida et derrière laquelle se trouve une autre personne qui prie elle aussi.
Il arrive parfois qu’une personne termine sa ‘Amida, mais que la personne qui se trouve derrière elle ne la pas encore terminé, et lorsque la personne va reculer de 3 pas en arrière, elle se trouvera dans les 4 coudées (2 m) de la personne qui se trouve derrière elle et qui prie encore.

Par conséquent, lorsqu’on termine la ‘Amida et que l’on sent que la personne qui se trouve derrière n’a pas encore terminé sa ‘Amida, il est interdit de reculer de 3 pas en arrière, et l’on doit attendre que la personne termine sa ‘Amida pour reculer.
Cette règle est valable même pour les femmes.
En effet, ce cas se produit fréquemment lors des Yamim Noraïm où certaines femmes s’étendent dans leur ‘Amida alors que la femme qui se trouve devant elles a déjà terminé la sienne. Il est interdit à cette femme de reculer tant que celle qui se trouve derrière elle n’a pas encore terminé sa ‘Amida.

Comme expliqué précédemment, toute l’interdiction n’existe que lorsqu’en reculant, la personne va pénétrer dans le périmètre des 4 coudées (2m) de la personne se trouvant derrière et qui n’a pas encore achevé sa ‘Amida, ou bien lorsqu’on se tient debout précisément face à la personne qui se trouve derrière et qui n’a pas encore achevé sa ‘Amida. Par conséquent, si le fait de reculer n’entraîne pas de pénétrer dans le périmètre des 4 coudées de la personne qui se trouve derrière et qui prie encore, il est permis de reculer dans ce cas là, puisque nous avons expliqué que cette interdiction n’existe que lorsque l’on pénètre dans les 4 coudées de la personne qui prie. De même, si l’on ne se trouve pas véritablement face à la personne derrière mais sur ses côtés, il est permis selon le Din de reculer en disant « ‘Ossé Chalom ». 

La règle pour l’officiant 
Un officiant qui termine sa ‘Amida à voix basse et qui ne peut pas reculer puisque se trouve derrière lui une personne qui n’a pas encore terminé sa ‘Amida, puisqu’il ne peut pas attendre que la personne termine pour reculer, car cela engendrera une incommodité pour l’assemblée, dans ce cas, l’officiant ne recule pas et entame directement la répétition de la ‘Amida à la fin de laquelle il dira « Ossé Chalom… » à voix basse en reculant de 3 pas.
Si toutefois cet officiant a reculé malgré la personne qui se trouvait derrière lui et qui n’avait pas encore terminé sa ‘Amida, cet officiant a sur qui s’appuyer.

En conclusion: Lorsqu’on termine la ‘Amida et que derrière se trouve une autre personne qui n’a pas encore terminé sa ‘Amida, il est interdit de reculer jusqu’à ce que l’autre personne termine sa ‘Amida, car il est interdit de se tenir debout devant une personne qui prie lorsqu’on se trouve dans son périmètre de 4 coudées (2 m).
Si la personne qui prie ne se trouve pas véritablement derrière, mais seulement sur les côtés, ou bien qu’elle se trouve au-delà d’une distance de 4 coudées, si en reculant on ne pénètre pas dans son périmètre de 4 coudées, il est permis de reculer sans attendre.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Laws of Mentioning “Mashiv Ha’Ruach”

We Begin Reciting “Mashiv Ha’Ruach” “Mashiv Ha’Ruach U’Morid Ha’Geshem” is a praise we recite to Hashem during the winter months within the “Mechayeh Ha’Metim” blessing of the Amidah as is printed in all Siddurim. We begin recitin......

Lire la Halacha

The Laws of One Who Forgets to Mention “Ve’Ten Tal U’Matar” in the “Blessing of the Years”

In the previous Halacha, we have discussed in a general manner that our Sages enacted that beginning from the Seventh of Marcheshvan (outside of Israel from the Fourth or Fifth of December), one begins reciting “Ve’Ten Tal U’Matar” (a request for dew and rain) in the “B......

Lire la Halacha

When the Sanctity of Shevi’it Will Apply to Fruits and Vegetables and More on “Heter Mechira”

In the previous Halachot we have explained that any produce grown in Jewish-owned fields in the Land of Israel this year (5782) retain the sanctity of Shevi’it. We have likewise discussed the ramifications of this sanctity and the proper way to treat such produce. This sanctity rests even on f......

Lire la Halacha

Eating and Washing One’s Self Yom Kippur

Some Laws of Yom Kippur All are obligated to fast on Yom Kippur, including pregnant and nursing women. Any woman whose health is at risk due to the fast should consult a prominent Torah scholar who is well-versed in these laws and he should render his ruling whether or not she must fast. One whose ......

Lire la Halacha


The Laws of Shevi’it in a Cooperative Garden

This year (5782) is the Shemitta year. In previous Halachot, we have already explained the basic laws of Shemitta including the fact that one may not plant in or work (in any manner) any land within the Land of Israel unless the work is meant to protect the crops from harm that will befall them if t......

Lire la Halacha

“The Blessing of the Years”

Beginning from last night, the Seventh of Marcheshvan, we have begun to request rain in the Amida prayer (only in the Land of Israel; the law for those outside of Israel will be discussed further). Let us therefore review some of these pertinent laws. The Enactment of the Sages to Request Rain O......

Lire la Halacha

Sprouting Avocado Pits During Shevi’it and the Blessing on Hydroponic Produce

Question: What is the blessing on vegetables that grow from the water (and not from the ground)? Likewise, is it permissible to plant such hydroponic produce during Shevi’it? Answer: The Blessing on Mushrooms and Truffles The Mishnah in Masechet Berachot (40b) states: “On things whi......

Lire la Halacha

Forbidden and Permissible Forms of Work During Shevi’it

In this Halacha and the next, we shall discuss the basic laws of tending to a garden during Shevi’it. We shall not discuss all of the details of these laws, for these laws do not apply to those residing outside of Israel. Works Forbidden by Torah Law and Rabbinic Enactment Some works forbi......

Lire la Halacha