Halacha pour lundi 15 Elul 5781 23 août 2021

Pour l'élévation des âmes de:
Jacqueline Fortunée Bat Nina z''l (PITOUN, de Netanya et anciennement de Sarcelles)

Pour la guérison totale et rapide de:
Inon ‘Haï Ben Ruthy

Venir prier dans le périmètre d’une personne qui est assise

Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué l’interdiction de s’assoir à proximité d’une personne qui prie la ‘Amida.
Nous avons écrit que cela représente une totale interdiction dès lors où l’on s’assoit devant la personne qui prie ou à ses côtés.
Nous avons également expliqué les raisons à cette interdiction.

« Ba Bigvoulo » 
Si quelqu’un est assis et qu’une autre personne vient prier la ‘Amida à proximité de lui, cette personne s’est introduite d’elle-même dans le périmètre de celle qui était assise à cet endroit avant elle. De ce fait, la personne assise n’est pas tenue de se lever et d’aller s’assoir ailleurs.

Cela signifie que même s’il est interdit de s’assoir à proximité d’une personne qui prie, ceci n’est valable que lorsque la personne avait déjà entamé sa ‘Amida et qu’une autre personne est venue s’assoir ensuite à ses côtés. Mais lorsqu’une personne est assise et qu’une autre personne vient prier sa ‘Amida devant elle, cela ne peut causer à la personne assise de se lever de sa place.
Cette règle se nomme « Ba Bigvoulo » (il est venu dans son périmètre).

Cette règle prend sa source dans la Guémara Bérah’ott (31b) où il est enseigné qu’il est interdit de « s’assoir » à proximité d’une personne qui prie. Or, il n’est pas dit qu’il est interdit « d’être assis » à cet endroit.
Nous en déduisons que l’interdiction n’existe que lorsque l’on vient de soi-même s’assoir dans le périmètre des 4 coudées (2 m) de la personne qui prie. Par contre, lorsque la personne qui prie vient elle-même se placer à proximité de quelqu’un qui est assis, celui-ci n’est pas tenu de se lever.
Il existe d’autres explications sur cette règle.
C’est ainsi que tranche notre maître le ROCH, ainsi que MARANN dans le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.102)

Les propos du Gaon Rabbi Itsh’ak ABOUHAV 
Cependant, le Gaon Rabbi Itsh’ak ABOUHAV écrit que même si selon le strict Din la Halah’a est tranchée selon l’opinion du ROCH selon qui il n’y a pas d’obligation de se lever lorsque la personne qui prie est venue d’elle-même se placer à proximité de quelqu’un qui est assis, il est souhaitable malgré tout de s’imposer la rigueur de se lever par mesure de piété.
En effet, il est humiliant pour une personne de rester assise alors que quelqu’un d’autre est occupé à prier, car cela peut s’interpréter comme un refus de prier.
De plus, c’est également humiliant pour la personne qui est venue se placer à proximité de quelqu’un qui est assis, car par ce fait, elle entraîne la personne assise à être confrontée à cette situation.
C’est pourquoi il est malgré tout souhaitable de se lever par mesure de piété même lorsque la personne est venue d’elle-même se placer à cet endroit pour prier.

En conclusion: Même s’il est interdit de s’assoir à proximité d’une personne qui prie la ‘Amida, malgré tout, si une personne est assise et que quelqu’un vient se placer dans son périmètre de 4 coudées (2 m), la personne assise n’est pas tenue de se lever. Cependant, celui qui s’imposera la rigueur sur ce point est digne de la Bénédiction.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Nérott de Chabbat et Nérott de H’anouka : ordre d’allumage

Nos maitres les Richonim (décisionnaires médiévaux) débattent afin de définir quel ordre devons-nous respecter au sujet de l’allumage des Nérott de H’anouka et des Nérott de Chabbat. Selon l’opinion du Ba’al Halah’ott ......

Lire la Halacha

L’allumage des Nerot de H’anouka

Le devoir de l’allumage Durant les 8 jours de ‘Hanouka – qui tombera à partir de dimanche soir de la semaine prochaine - il est un devoir d’allumer les Nérot de ‘Hanouka. Les Séfaradim ont l’usage d’allumer une seule ‘Hanoukiya po......

Lire la Halacha

Un invité qui rentre chez lui le samedi soir

Question: Un fils marié invité avec son épouse et ses enfants à passer le Chabbat de ‘Hanouka chez ses parents ou chez ses beaux-parents on père, où doit-il allumer le samedi soir lorsqu’il rentre chez lui? Réponse: Lorsqu’un fils......

Lire la Halacha

Lois relatives au voyageur et à l’invité pendant H’anouka, ainsi qu’aux soldats juifs de Tsahal

Question: Comment doit agir une personne qui est invitée ou qui est à l’armée pendant H’anoukka? Réponse: Ce cas mérite d’en débattre car il existe une différence sur ce point entre une personne qui voyage seule mais dont les memb......

Lire la Halacha


H’anouka chez les parents ou les beaux parents, ou à l’hôtel

Dans l’une des précédentes Halah'otes, nous avons abordé le cas de celui qui est hébergé chez un ami durant H’anouka, et qui n’a personne qui allume pour lui à son foyer, par exemple, lorsqu’il n’a pas de famille, ou que sa ......

Lire la Halacha

Conséquence du miracle de H‘anouka sur nous même

Nous avons déjà développé la définition du Miracle de ‘Hanouka, qu’Hachem a réalisé avec nos ancêtres, en les sauvant de l’assimilation des maudits grecs, et en donnant la victoire militaire aux H’achmonaïm Suite &a......

Lire la Halacha

Se laver les mains après une coupe de cheveux

Question: Y a-t-il une obligation de se laver les mains après une coupe de cheveux ou après s’être rasé la barbe? Réponse: Nos maîtres expliquent les différentes situations après lesquelles on doit se laver les mains. MARAN écrit......

Lire la Halacha

« ‘Al Ha-Nissim »

L’obligation de mentionner le passage de « ‘Al Ha-Nissim » Lors de la prière de ‘Arvit du soir de H’anouka (cette année 5782, à partir de ce soir dimanche 28 novembre), on dit le passage de « ‘Al Ha-Nissim » dans la ‘A......

Lire la Halacha