Halacha pour mercredi 9 Sivan 5779 12 juin 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de la Rabbanitt Messa’ouda Bat ‘Hanna (Toledano) z’’l
digne épouse de mon vénéré maitre Rabbi Yossef TOLEDANO z.ts.l
Dédié par: David PITOUN

Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Suite des règles de la prière de rattrapage

Lors des dernières Halachot, nous avons traité du cas de la personne qui a oublié l’une des prières journalières, et nous avons établi que cette personne est tenue de rattraper la prière manquée, en priant 2 fois la ‘Amida lors de la prière suivante, en considérant la première comme étant celle qu’il doit prier à ce moment, et la deuxième comme étant la prière manquée.

Les décisionnaires débattent afin de définir si la prière de rattrapage doit impérativement suivre la prière d’obligation.
Selon certains, il faut faire suivre la prière de rattrapage immédiatement après avoir achevé la ‘Amida.
Selon d’autres, ce n’est pas nécessaire. Selon ce dernier avis, il serait tout à fait possible à une personne qui a oublié de prier ‘Arvit, ou qui a oublié de mentionner « Ya’alé Véyavo » dans la ‘Amida de ‘Arvit de H’ol Ha-Mo’ed ou autre, de prier Chah’arit le lendemain matin avec l’assemblée, et après avoir prié la ‘Amida, cette personne pourra dire « Achré » et « Ouva Lé-Tsion », terminer toute la prière avec l’assemblée, et ensuite prier la ‘Amida supplémentaire en rattrapage de ‘Arvit.

Le Gaon Rabbi David YOSSEF Chlita écrit qu’à priori il est préférable de prier la ‘Amida de rattrapage immédiatement après avoir achevé la prière d’obligation, sans s’interrompre entre les deux. Il est donc préférable d’enchaîner véritablement la ‘Amida de rattrapage à la ‘Amida d’obligation, sans poursuivre en disant « Achré » et « Ouva Lé-Tsion » et le reste de la prière, entre les deux prières, et encore moins en mangeant ou en buvant entre les deux prières. Il faut au contraire s’empresser de prier la ‘Amida de rattrapage. Cependant, si à posteriori on s’est interrompu entre les deux prières, aussi bien en disant « Achré » et « Ouva Lé-Tsion », aussi bien par le fait d’avoir consommer, il faut malgré tout arrêter ce que l’on est en train de faire et prier immédiatement la ‘Amida de rattrapage, en émettant au préalable une condition verbale en disant : « Si je suis tenu de prier de nouveau la ‘Amida, qu’elle soit considérée comme une ‘Amida obligatoire, sinon, qu’elle soit considérée comme une ‘Amida offerte à titre personnel. »
Cependant, notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l écrit qu’il est permis d’écouter d’abord la répétition de la ‘Amida avant de prier la ‘Amida de rattrapage, car la répétition n’est pas considérée comme une interruption.

Nos maîtres ont instauré la prière de rattrapage seulement pour la personne qui n’a pas prié, de façon involontaire. Mais s’il s’agit d’une personne qui a volontairement négligé la prière, cette personne fait partie de la catégorie des gens « dont les actes ne peuvent être corrigés ».

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

המנהג שלא להוציא ציציות בחוץ
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

8 Halachot Les plus populaires

Les boissons alcoolisées (Cognac ; Brandy ; Champagne) – Les juifs naufragés

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué la règle selon laquelle nos maîtres ont décrété une sévère interdiction sur le vin des non-juifs, qui inclus non seulement un interdit de le consommer, mais aussi un interdit d&......

Lire la Halacha

Le vin des non-juifs (Yaïn Néssèh’)

Question: Un vin Cachère servi par un serveur non-juif dans un restaurant, est-il interdit à la consommation? Réponse: Dans l’antiquité, les non-juifs idolâtres avaient l’usage de verser du vin en l’honneur de leurs idoles. Cet usage étai......

Lire la Halacha

Les choses que l’on ne distingue qu’au moyen d’un microscope

Les poissons ne sont permis à la consommation que lorsqu’ils possèdent les 2 critères de pureté explicités dans la Torah: les nageoires et les écailles. Les Poskim (décisionnaires) débattent au sujet de poissons qui possèdent des ......

Lire la Halacha

Poison et pesticide contre les nuisibles pendant Chabbat – 2ème partie

Résumé de la précédente Halah’a Nous avons expliqué dans la précédente Halah’a qu’il est permis de placer un animal pendant Chabbat au-dessus de l’herbe, afin que l’animal le consomme, même si l’animal arrach......

Lire la Halacha


Poison et pesticide contre les nuisibles pendant Chabbat – 1ère partie

Question: Est-il permis de poser ou d’asperger du poison contre des nuisibles pendant Chabbat? Réponse : Cette question est liée à un autre sujet que nous allons développer dans cette Halah’a. Dans la prochaine Halah’a, nous conclurons la r&egrav......

Lire la Halacha

Prendre pendant Chabbat des vitamines ou des comprimés qui ne sont pas destinés à soigner

Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué le décret érigé par nos maîtres selon lequel il est interdit à une personne qui n’est pas réellement malade de prendre des médicaments pendant Shabbat, sauf s’il ......

Lire la Halacha

Poser des pièges pendant Chabbat

Question: Est-il interdit de poser des pièges pour animaux, lorsque le piège va fonctionner pendant Chabbat? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que l’une des activités interdites pendant Chabbat est celle de captur......

Lire la Halacha

Poser des pièges à souris pendant Chabbat

Question: Est-il permis de poser des pièges à souris pendant Chabbat? Réponse: Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué que l’une des activités interdites pendant Chabbat est celle de capturer un animal (Tséda), ce qui sig......

Lire la Halacha