Halacha pour mardi 25 Tishrei 5781 13 octobre 2020

Pour l'élévation des âmes de : André Avraham Ben Ma'hlouf TAÎB z"l de Lyon
Mme Sarah Bat Ra'hma AMAR z"l de Lyon
Mme Esther Bat Sa'ouda MARCIANO z"l de Lyon
Mme Esther Bat 'Hassiba El baz z"l de Lyon
Pour la guérison totale de Ethan Chlomo Ben Yoni  parmi tous les malades d'Israël Amen
Pour l'élévation de l'âme de Louis Avraham Ben Israël SAURA z''l (de Lyon)
Pour la guérison totale et rapide de Jacky Yaakov Ben Esther (Benadiba) de Lyon, parmi tous les malades d'Israël Amen.

La bénédiction sur les éclairs et le tonnerre

Lorsque l’on voit un éclair, on doit réciter la bénédiction suivante:
Barouh’ Ata A-D-O-N-A-Ï Elohénou Mélèh’ Ha’olam ‘Ossé Ma’assé Béréshit.
Lorsque l’on entend le tonnerre, on doit réciter la bénédiction suivante:
Barouh’ Ata A-D-O-N-A-Ï Elohénou Mélèh’ Ha’olam Shékoh’o Ougvourato Malé ‘Olam.

Combien de temps pour réciter ces bénédictions? 
Il faut impérativement réciter ces bénédictions immédiatement après avoir vu l’éclair ou entendu le tonnerre. Dans tous les cas, on ne doit pas réciter ces bénédictions au-delà du laps de temps nécessaire pour dire les mots « Shalom ‘Aléh’a Rabbi », après que l’on a vu l’éclair ou que l’on a entendu le tonnerre. Si ce temps s’est écoulé, il ne faut pas réciter ces bénédictions, et il faudra attendre le prochain éclair ou le prochain tonnerre pour réciter.

Doit-on réciter ces bénédictions avec la mention du Nom d’Hachem? 
Nos maîtres les décisionnaires discutent s’il faut oui ou non réciter ces bénédictions avec Chem OuMalh’out (avec la mention du nom d’Hachem en disant les mots « Ata A.D.O.N.A.Ï Eloh-énou Méleh’ Ha-‘Olam »). Selon le RAAVAD, il faut réciter ces bénédictions sans le nom d’Hachem, et l’expression de Sa Royauté (c'est-à-dire sans les mots "Ata A-D-O-N-A-Ï Elohenou Meleh’ Ha’olam"). Selon cet avis, il faudrait dire : Barouh’ ‘Ossé Ma’assé Béréshit pour l’éclair, et Barouh’ Shékoh’o Ougvourato Malé ‘Olam pour le tonnerre.
Cependant, la grande majorité de nos maîtres les Rishonim (décisionnaires de l’époque médiévale) réfutent l’opinion du RAAVAD sur ce point, et selon eux, il faut réciter les bénédictions sur les éclairs et le tonnerre avec Shem OuMalh’out, car la Guémara dit dans le traité Bérah'ot (40b) que toute bénédiction qui ne contient pas Shem OuMalh’out, n’est pas une bénédiction.
MARAN Rabbénou Yossef KARO tranche dans le Choulh'an ‘Arouh’ selon l’opinion majoritaire de ces Rishonim, selon lesquels il n’y a pas de différence entre ces 2 bénédictions et toutes les autres que nous récitons, dans tous les cas, nous les récitons avec Shem OuMalh’out.

Les propos du Pétah’ Ha-Dévir et l’opinion de notre maître le Rav z.ts.l 
Le Gaon Rabbi H'aïm PONTRIMOLI z.ts.l – auteur du livre Pétah’ Hadévir - rapporte que certains ont l’habitude de réciter la bénédiction du tonnerre sans la mention du Shem OuMalh’out. Dans un premier temps, l’auteur du Pétah’ Hadévir exprime son étonnement envers un tel usage, qui n’est pas conforme à la Halah’a, puisque toute bénédiction qui ne contient pas Shem OuMalh’out, n’est pas une bénédiction. Mais ensuite, il justifie leur tradition en avançant l’argument selon lequel nous devons réciter ces bénédictions immédiatement après avoir entendu le tonnerre, et si l’on n’a pas récité la bénédiction à ce moment précis, on peut encore le faire tant que ne s’est pas écoulé le laps de temps de Toh’ Kédé Dibour (tant que ne s’est pas écoulé le temps nécessaire pour prononcer les mots « Shalom Aléh’a Rabbi ») et pas davantage. Or, tout le monde n’est pas forcément expert en la matière pour savoir évaluer si ce laps de temps s’est déjà écoulé ou non. Qui plus est, d’autres paramètres Halah'ique entrent en ligne de compte sur ces bénédictions, et ils exigent une compétence particulière. C’est pour cela, selon le Péta’h Hadévir, que certaines personnes ne récitent pas ces bénédictions avec Shem OuMalh’out.
Mais il conclue ses propos en disant que celui qui maîtrise la Halah’a, doit réciter ces 2 bénédictions avec Shem OuMalh’out, tel que l’ont instauré nos H’ah’amim.

Mais notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l, réfute les propos du Pétah’ Hadévir sur ce point, en disant que la Halah’a est très claire sur ce sujet, et le fait d’évaluer le laps de temps de Toh’ Kédé Dibour n’exige pas spécialement une sagesse particulière.
Par conséquent,il faut enseigner que ces 2 bénédictions doivent être récitées avec Shem OuMalh’out tel que l’ont institué nos maîtres, et conformément à l’opinion de la quasi-totalité des décisionnaires et de MARAN dans le Choulh'an ‘Arouh’, comme c’est la règle pour toutes les autres bénédictions que nous récitons.

Ceci est l’une des nombreuses règles que notre grand maître le Rav z.ts.l a définitivement fixé pour les générations à venir, que les gens s’habituent à réciter ces bénédictions avec Shem OuMalh’out, conformément à l’opinion de MARAN l’auteur du Choulh’an ‘Arouh’. Les propos de notre grand maître le Rav z.ts.l ont fait des fruits puisqu’un grand nombre de personnes ont changé leur usage sur ce point et récitent désormais ces bénédictions avec Shem OuMalh’out conformément à la Halah’a.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

« Mouktsé Mé-H’amatt H’essronn Kiss »

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué les principales règles de « Mouktsé » pendant Chabbat, selon lesquelles nos maîtres ont interdit de déplacer certains objets pendant Chabbat. Nous avons appris jusqu’à pr&eacut......

Lire la Halacha

Tirer profit pendant Chabbat d’une chose « Mouktsé »

Question: Est-il permis de s’assoir pendant Chabbat sur des grosses pierres, et est-il également permis de s’appuyer sur une voiture pendant Chabbat? Réponse: Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué certaines règles concernant l&rsq......

Lire la Halacha

Déplacer des livres et des journaux le Chabbat

Question: Est-il permis de déplacer et de lire dans des livres de médecine ou dans un annuaire durant Chabbat, et est-il permis de lire des journaux le jour du Chabbat. Les paroles du Choulh’ann ‘Arouh’ à propos de la lecture de livres profanes et des livres......

Lire la Halacha

Principes généraux dans les règles de « Mouktsé »

Dans les précédentes Halachot, nous avons traité de manière générale la source de cet interdit, et nous avons écrit qu’il y a certains objets que nos sages ont interdit de déplacer pendant Chabbat pour les raisons que nous avons cit&......

Lire la Halacha


Le Seder de Roch Ha-Chana – « Réjouissez-vous en tremblant »

Pendant les 2 soirs de Roch Ha-Chana, nous avons la tradition de consommer certains aliments en guise de bon signe pour toute l’année. C’est pour cela que nous mangeons ces soirs-là, des haricots (Roubya en araméen ou Loubya en arabe), de la courge (Kr’a), du ......

Lire la Halacha

Déplacer de la viande crue pendant Chabbat

Question: Est-il permis de déplacer de la viande ou des poissons crus pendant Chabbat? Réponse: Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué le principe de l’interdit de déplacer pendant Chabbat une chose qui a le statut de « Moukts......

Lire la Halacha

Déplacer une couverture électrique ou un ventilateur pendant Chabbat

Question: Est-il permis d’utiliser une couverture électrique pendant Chabbat, ou bien y a-t-il une interdiction de la déplacer d’un point de vue de « Mouktsé »? De même, est-il permis de tourner un ventilateur vers une direction pendant C......

Lire la Halacha

Un objet destiné à une activité interdite pendant Chabbat

Dans les précédentes Halachot, nous avons expliqué les principales règles de Mouktsé pendant Chabbat, selon lesquelles nos maitres ont interdit de déplacer certaines choses pendant Chabbat. Les objets dont l’activité principale est autoris&eacut......

Lire la Halacha