Halacha pour jeudi 19 Tevet 5780 16 janvier 2020

Utilisation d’un thermomètre pendant Chabbat

Question: Est-il permis d’utiliser un thermomètre pendant Chabbat?

Réponse: S’il s’agit d’un thermomètre électronique, son utilisation est totalement interdite pendant Chabbat.
Reste à définir si la Halacha permet l’utilisation d’un thermomètre classique, non électronique, qui contient du mercure dont le niveau monte en fonction de la chaleur et indique la température de la personne, afin de savoir si sa température est normale, et comment traiter son cas. (Ses dernières années, on a découvert les propriétés particulièrement dangereuses du mercure, et il est reconnu comme étant très toxique, car lorsqu’un thermomètre se brise, le mercure se déverse au sol, et peut provoquer un empoisonnement. De ce fait, on trouve plus fréquemment des thermomètres qui contiennent plutôt une matière alcoolisée, dont l’action est comparable à celle du mercure, du point de vu Halachique.)

Il faut tout d’abord définir son utilisation comme étant interdite, car il est interdit d’effectuer des activités servant à mesurer pendant Chabbat (comme peser).
Cependant, on ne peut pas interdire l’utilisation du thermomètre pendant Chabbat, uniquement à cause de cet interdit, car prendre la température d’un malade constitue une Mitsva, afin que l’on sache quel traitement lui administrer. Or, il est expliqué dans le Choulh’an Arouh’ (chap.306) qu’il est permis de mesurer pendant Chabbat pour les besoins d’une Mitsva, comme mesurer pour un malade (sa température), ou bien mesurer un Mikvé afin de savoir s’il contient bien 40 Séa (la quantité d’eau minimale nécessaire pour qu’un Mikvé soit Cacher).
Hormis cela, notre maître la Rav z.ts.l écrit dans son livre Chou’t Yabiy'a Omer (tome 9 page 261) qu’il y a un autre argument pour autoriser. Cet argument est celui du MAHARIKACH concernant une montre qui fonctionne pendant Chabbat, qui ne représente pas l’interdit de mesurer, car nous ne réalisons aucune action de mesure qui permet à la montre de fonctionner, mais au contraire, elle fonctionne et mesure le temps par elle-même. C'est pourquoi il n’y a pas de raison d’interdire son utilisation pendant Chabbat.
C'est pourquoi, même le thermomètre - avec lequel nous ne mesurons pas manuellement la température, car c’est le thermomètre qui fonctionne de lui-même et réalise lui-même la mesure de la température - doit être autorisé pendant Chabbat. Notre maître le Rav z.ts.l rapporte d’autres arguments pour autoriser.
Par conséquent, il semble que l’on peut autoriser de prendre la température au moyen d’un thermomètre pendant Chabbat. C’est ainsi que tranchent les Guéonim Rabbi Moché FEINSHTEIN z.ts.l dans son livre Chou’t Igrot Moché, ainsi que Rabbi Chélomo Zalman OYORBAH' z.ts.l dans le livre Méoré Eich, ainsi que d’autres grands décisionnaires de ces dernières générations.

Cependant, le Gaon Rabbi Chémouel Ha-Levy WOZNER z.ts.l, dans Chou’t Chevet Ha-Levy, écrit que même si l’on autorise l’utilisation du thermomètre pendant Chabbat, malgré tout, il est interdit d’agiter le thermomètre pendant Chabbat pour pouvoir s’en servir une nouvelle fois pendant Chabbat, car le fait de l’agiter fait redescendre le mercure au bas du thermomètre, et grâce à ce geste, le thermomètre sera de nouveau apte à être utilisé, ce qui représente l’interdit de Métaken Kéli pendant Chabbat (Métaken Kéli signifie rendre un objet utilisable).

Cependant, concernant ce point également, notre maître le Rav z.ts.l écrit que le geste d’agiter le thermomètre est un geste simple que l’on a l’habitude de réaliser fréquemment.
De plus, ce geste n’a pas l’importance d’un geste de réparation d’un objet afin de le rendre utilisable, comme écrit le Maguen Avraham pour un objet que l’on a l’habitude d’ouvrir et de fermer en permanence, et pour lequel il n’y a pas d’interdiction de Métaken Kéli (réparer un objet). Par conséquent, il semble que l’on peut permettre d’agiter le thermomètre.
C’est ainsi que tranche le Gaon Rabbi Eli’ezer Yéhouda WALLDENBERG z.ts.l, dans Chou’t Tsits Eli’ezer, ainsi que d’autres grands décisionnaires.

En conclusion: Il est permis d’utiliser un thermomètre pendant Chabbat, afin de prendre la température d’un malade, pour savoir comment le traiter. De même, il est permis d’agiter le thermomètre après utilisation, afin de pouvoir s’en servir une nouvelle fois. Par contre, il est certain qu’il est totalement interdit d’utiliser un thermomètre électronique pendant Chabbat.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

The Customary Order of Rosh Hashanah

It is customary to eat certain symbolic foods during the two nights of Rosh Hashanah which signify good fortune for the entire upcoming year. It is therefore customary to eat black-eyed peas, pumpkin, leek, spinach, dates, pomegranates, apples dipped in honey, and meat of a sheep’s head on the......

Lire la Halacha

Some Details Regarding the Prayers of the Days of Awe

Anyone who appreciates the loftiness of the Days of Awe customarily tries to recite all prayers of these days with much precision and care. There are many Machzorim on the market containing several versions for various texts, some which can be relied upon and others which cannot be relied upon at al......

Lire la Halacha

Lighting Candles on Rosh Hashanah and the Issue this Year

The Laws of Candle-Lighting on Rosh Hashanah On the first day of Rosh Hashanah, we customarily light Yom Tov candles before the onset of Yom Tov similar to the way we light them on Erev Shabbat. If the candles were not lit before the onset of Yom Tov, a woman may even light the candles on Yom Tov i......

Lire la Halacha

Should One Cry on Rosh Hashanah?

Question: What is the proper way to behave during the prayers of Rosh Hashanah: Should one arouse himself to cry during the prayers in order for Hashem to pity us and grant us all of our requests or should one pray amid great joy? Answer: The Mitzvah to be Glad on Rosh Hashanah The Poskim deli......

Lire la Halacha


Repenting for Speaking Lashon Hara and Rendering a Mistaken Halachic Ruling

Question: If I have spoken Lashon Hara (evil slander) about my friend, must I confront him and tell him what I have done in order to request his forgiveness? Also, what is the law regarding a rabbi who has ruled stringently on a matter when, in fact, there is actually room for leniency, must he ask ......

Lire la Halacha

One Should Constantly View Himself as Half Innocent and Half Guilty

Our Sages (Kiddushin 40b) teach us that one should always view himself as half innocent and half guilty. If one performs one Mitzvah, one is praiseworthy, for one has tipped the scale to the innocent side. If one transgresses one prohibition, woe unto him, for he has tipped the scale to the guilty s......

Lire la Halacha

Preparing for the Day of Judgment

During the days preceding Rosh Hashanah, every single member of the Jewish nation must contemplate his/her actions and perform some sort of self-introspection in order to ascertain how one can improve one’s actions and Mitzvah observance so as to guarantee one’s self powerful defenders o......

Lire la Halacha

Atonement for Sin, Torah Study, and Sinners in Our Generation

In the previous Halacha we have discussed four varying levels of sin. We have also pointed out that there are some sins for which one cannot obtain atonement until suffering or death befalls him, as the verse states, “I shall remember their iniquities with a staff and with affliction their sin......

Lire la Halacha