Halacha pourvendredi 18 Cheshvan 5781 novembre 5 2020

« Rétsé » dans le Birkat Ha-Mazon du Chabbat

Dans la Birkat Ha-Mazon du Chabbat, avant la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm » (Vétivné), il faut ajouter le passage de « Rétsé Véhah’alitsénou », comme imprimé dans les rituels de prières, puis poursuivre avec la bénédiction de « Vétivné Yérouchalaïm Irah’… »
Il faut dire le passage de « Rétsé » à chacun des repas de Chabbat, au même titre qu’il faut ajouter le passage de « Yaalé Véyavo (Elo-hénou Vélo-hé Avoténou…) » les jours de fêtes et de Roch H’odech.

L’ajout de « Rétsé » est une obligation instaurée par nos maitres, comme expliqué dans la Guémara Bérah’ott (48b). (Chou’t Yabiya’ Omer vol.6 chap.28 parag.1).

Nous allons à présent expliquer de quelle façon faut-il procéder lorsqu’on a oublié de mentionner le passage de « Rétsé » dans Birkat Ha-Mazon du Chabbat.

Si l’on se rend compte de l’omission de « Rétsé » au milieu de la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm », après avoir dit seulement les mots « Barouh’ Ata A. D. O. N. A. Y », mais sans avoir dit la suite (« Boné Yérouchalaïm »), la règle est qu’il faut dire à ce moment-là les mots « Lamédéni H’oukéh’a », (puisque la phrase « Barouh’ Ata A. D. O. N. A. Y Lamédéni H’oukéh’a » est un verset du Téhilim 119, et que le fait de terminer ainsi ne représente que la mention d’un verset, et non pas la prononciation du nom d’Hachem en vain), ensuite on ajoute le passage de « Rétsé » que l’on a omis, puis on continue « Vétivné ».
Si l’on se rend compte de l’omission de « Rétsé » seulement après avoir conclue la bénédiction de « Boné Yérouchalaïm », nous devons dire à ce moment-là:
Barouh’ Ata A. D. O. N. A. Y Elo-hénou Méleh’ Haolam Chénatan Chabbatot Limnouh’a Léamo Israël Béahava Léot Vélibrite Barouh’ Ata A. D. O. N. A. Y Mékadèch HaChabbat (Cette formule figure dans tous les rituels de prières), puis nous poursuivons avec la bénédiction de « Hatov Véhamétiv (…Laad Ha-el Avinou Malkénou…) »

Par contre, si l’on se rend compte de l’omission de « Rétsé » après avoir entamé la bénédiction de « Hatov Véhamétiv », après avoir prononcé le mot « Laad »:
Si cela se produit au repas du vendredi soir, ou au repas du Chabbat matin, il faut recommencer le Birkat Ha-Mazon depuis le début.
Si cela se produit à Sé'ouda Chélichit (le 3ème repas de Chabbat), on poursuit le Birkat Ha-Mazon sans le recommencer.
La raison à cette différence réside dans le fait qu’aussi bien pour « Rétsé » le jour de Chabbat, aussi bien pour « Yaalé Véyavo » (Elo-hénou Vélo-hé Avoténou…) les jours de fête, si ce repas est une obligation, par exemple le soir de Pessah’ où nous sommes tenus de consommer la Matsa, dans ce cas si l’on a omis de dire « Retsé », on est tenu de recommencer le Birkat Ha-Mazon, puisque l’omission de la mention de l’évènement dans lequel nous nous trouvons (« Yaalé Véyavo » dans lequel est mentionné l’événement, comme la fête de Pessah’), lors d’un repas obligatoire, invalide le Birkat Ha-Mazon, et si l’on a omit de mentionner l’événement, on doit recommencer du début.

C’est pour cela que lors d’un repas de Roch H’odech (qui tombe un jour de semaine), où nous n’avons pas une réelle obligation de manger du pain, si on omet de dire « Yaalé Véyavo » dans Birkat Ha-Mazon, on ne recommence pas, puisque l’omission de l’évènement dans lequel nous nous trouvons, lors d’un repas qui n’est pas obligatoire selon le Din, n’invalide pas le Birkat Ha-Mazon.

Il en est de même pour la mention de « Retsé » le jour de Chabbat.
Au même titre que celui qui omet de dire « Yaalé Véyavo » dans Birkat Ha-Mazon, un jour où le fait de manger du pain dans ce repas est une totale obligation selon le Din, et qu’il s’en rend compte après avoir dit le mot « Laad » de la bénédiction de « Hatov Véhamétiv (…Laad Ha-el Avinou Malkénou…) », cette personne doit recommencer du début, de la même façon, celui qui omet de dire « Rétsé » dans Birkat Ha-Mazon lors des repas de vendredi soir et de Chabbat matin où il y a une totale obligation de manger du pain selon le Din (comme nous l’avons déjà expliqué), et qu’il se rend compte de son omission après avoir prononcer le mot « Laad » de la bénédiction de « Hatov Véhamétiv (…Laad Ha-el Avinou Malkénou…) », cette personne doit recommencer depuis le début.

Mais si cette omission se produit lors du Birkat Hamazon de Sé'ouda Chélichit (3ème repas), bien que MARAN tranche qu’il faut absolument prendre également ce repas avec du pain (Choulh’an Arouh’ O.H chap.291), cependant, puisque certains décisionnaires (décisionnaires) sont d’avis qu’il n’est pas nécessaire selon le Din de manger du pain pour Sé'ouda Chélichit, si l’on a omis de dire « Rétsé » dans Birkat Ha-Mazon, nous ne recommençons pas. Comme MARAN le tranche lui-même (chap.188 parag.8).

Conclusion: Si l’on a omis de dire « Rétsé Véha’halitsénou » dans le Birkat Ha-Mazon, le jour de Chabbat, et que l’on s’en rend compte après avoir dit seulement le nom d’Hachem de la bénédiction de Boné Yérouchalaïm sans avoir poursuivit « Boné Yerouchalaïm », on dit les mots « Lamédéni H’oukéh’a », on ajoute « Rétsé », et on poursuit « Vétivné ».
Si l’on s’en rend compte après avoir dit les mots « Boné Yérouchalaïm », on dit la formule de substitution mentionnée plus haut.
Si l’on s’en rend compte après avoir dit le mot « Laad »:
Si l’on est au repas du vendredi soir ou du Chabbat matin, on recommence depuis le début du Birkat Ha-Mazon.
Si l’on est à Sé'ouda Chélichit, on ne recommence pas le Birkat Ha-Mazon.

Dans la suite, nous expliquerons – avec l’aide d’Hachem – quel est le Din lorsqu’on a terminé Birkat Ha-Mazon, et qu’on a le doute si l’on a mentionné « Retsé » ou non.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Megillah Reading- Coronavirus

Every member of the Jewish nation is obligated to read the Megillah on the day of Purim. One must read it during the night and once again the next day, as the verse states, “My G-d, I call out to you during the day and you do not answer; during the night I have no rest.” This verse is wr......

Lire la Halacha

The Laws of Hearing Parashat Zachor- Coronavirus

“Remember What Amalek Has Done to You” On the Shabbat preceding Purim, which is this coming Shabbat, after the opening of the Ark immediately following Shacharit prayers, two Sifrei Torah are removed; in the first one, we read the weekly Parasha (which is Parashat Vayikra this year, 577......

Lire la Halacha

Caution Regarding Chametz Issues

Our Sages (Tosefta Pesachim, Chapter 3) taught: “We inquire about and expound the laws of Pesach from thirty days before Pesach.” Based on this, great rabbis throughout the generations have taken the opportunity to teach the laws of Pesach to the public between Purim and Pesach since eve......

Lire la Halacha

Silver Vessels

Question: May one continue to use silver vessels or utensils, such as a Kiddush goblet, on Pesach after they have been used throughout the rest of the year? Answer: All vessels used all year round with cold foods or beverages may be used on Pesach after having been thoroughly washed beforehand, f......

Lire la Halacha


The Laws of Koshering Vessels for Pesach

One may not use Chametz vessels on Pesach since vessels which have been used to cook in or have had hot Chametz placed in them have Chametz flavor absorbed in them. Thus, just as we separate between meat and dairy utensils all year long, we must likewise separate between the utensils we use all year......

Lire la Halacha

Matanot La’Evyonim- Coronavirus

In the previous Halacha we briefly discussed the Mitzvah of “Matanot La’Evyonim” on Purim day which is the distribution of two monetary gifts, one to each pauper. What Must One Give? In order to fulfill this Mitzvah, one need not give actual gifts; rather, it is permissible to ......

Lire la Halacha

The Days of Purim and the Laws of Mishloach Manot- 5781

The Days of Purim Purim will be celebrated in approximately two weeks from today. This year, we must discuss several unique laws, first of all, because Purim day (the 14th of Adar) falls out on a Friday. Second of all, in Jerusalem, a “three-day Purim” will be celebrated since the 15th ......

Lire la Halacha

The Mitzvah of the Purim Feast This Year (5781)

Holding the Purim Feast at Night The holiday of Purim is different than all other holidays we celebrate in that whereas regarding other holidays the Mitzvah of partaking of a joyous holiday meal applies during the day and night, regarding the holiday of Purim, there is only a Mitzvah to hold a feas......

Lire la Halacha