Halacha pour vendredi 6 Tevet 5779 14 décembre 2018

Pour l'élévation de l'âme de  Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala

Pour l'élévation de l'âme de  Rivka Bat Rachel Léa

Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l

Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est dédiée à l'élévation de la Néchama de notre ami

Richard Michaël Ben Chélomo Checkroun z’’l, décédé brutalement

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de

Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Questions/Réponses Halacha Yomit - Perdre du temps pouvant être consacré à l’étude de la Torah – Respirer le parfum d’un fruit – Fermer les yeux

Recueil de réponses données ces derniers temps

Perdre du temps pouvant être consacré à l’étude de la Torah – Respirer le parfum d’un fruit – Fermer les yeux

Question: Y a-t-il un interdit à titre de « Bitoul Torah » (perdre du temps que l’on  peut consacrer à étudier la Torah) lorsqu’on lit des Téhilim?

Réponse: La lecture des Téhilim représente une très grande Mitsva.
Il est rapporté dans la Midrach que le Roi David demanda à Hachem que la lecture des Téhilim soit considérée comme l’étude des « Néga’im et Aholott » (les parties les plus complexes de la Torah).
Cependant, un homme ayant la capacité d’étudier la Torah, qui investit une grande partie de son temps dans la lecture des Téhilim, transgresse l’interdit de Bitoul Torah comme l’explique notre maitre le Rav z.ts.l à travers un enseignement de nos maitres : « Quel est l’homme fort ? C’est celui qui maitrise son penchant. » Pourquoi employer le terme « son penchant » et non pas « le penchant » ? Car chacun possède son propre penchant. Les érudits qui étudient la Torah avec assiduité, le mauvais penchant les incite à aller s’adonner à la Tsédaka et à la pratique de la bonté, ou à lire des Téhilim toute la journée. Non pas qu’il désire véritablement qu’ils s’adonnent à la pratique de la bonté et qu’ils lisent des Téhilim, mais uniquement qu’ils n’étudient pas la Torah, car rien ne dépasse l’étude de la Torah. Les riches, qui ont les possibilités de soulager les nécessiteux, les orphelins et les veuves de leurs soucis, il les incite à aller étudier la Torah à plein temps, et à lire Téhilim 2 fois par jour ou autre…

 

Question: Lorsqu’un fruit est posé sur la table afin d’être consommé, et que l’on veut présentement respirer son parfum, pouvons-nous réciter la bénédiction sur le parfum de ce fruit?

Réponse: Lorsqu’on s’apprête à respirer le parfum d’un fruit, on récite au préalable la bénédiction « Ha-Noten Réya’h Tov Ba-Pérott ». Si un fruit a été servi afin d’être consommé, comme un ananas par exemple, et dont on veut présentement respirer le parfum, les décisionnaires débattent si l’on doit ou pas réciter la bénédiction du parfum sur un tel fruit. Selon le ‘Hazon Ich z.ts.l, on ne doit pas réciter la bénédiction du parfum sur un tel fruit, car on ne peut réciter cette bénédiction que sur un fruit réservé uniquement à respirer son parfum.
Mais notre maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l (Chou’t Yabiya’ Omer vol.11 chap.17) cite des preuves selon lesquelles on ne doit pas craindre cet argument, et même si le fruit n’était pas destiné à respirer son parfum, dès lors où on le prend dans la main pour respirer son parfum, on doit réciter la bénédiction « Ha-Noten Réya’h Tov Ba-Pérott ».

 

Question: Il a été dit dans la « Halacha Yomit » qu’il faut prier la ’Amida avec les yeux fermés. Selon cela, est-il interdit de prier dans le Siddour (rituel de prières)? 

Réponse: Il faut prier la ‘Amida soit avec les yeux fermés, soit en regardant le Siddour. Au contraire, il est bon de prier en regardant le Siddour. Tel était l’usage de notre maitre le Rav z.ts.l qui priait toujours à travers le Siddour.

הלכה יומית מפי הראש"ל הגאון רבי יצחק יוסף שליט"א

זמן ברית המילה
לחץ כאן לצפייה בשיעורים נוספים

Les dernières Halachot publiées

"תנא דבי אליהו כל השונה הלכות בכל יום מובטח לו שהוא בן העולם הבא"

נדה ע"ג א'

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Allumage de H’anouka à la sortie de Shabbat ; allumage de ‘Hanouka avec une lampe électrique

A la sortie du Chabbat H’anouka, à la synagogue, (après la prière de ‘Arvit), on allume d’abord les Nerot de H’anouka, et ensuite, on récite la Havdala, afin de « concrétiser la sortie de Chabbat » le plus tard possible. Mê......

Lire la Halacha

Nérott de Chabbat et Nérott de H’anouka : ordre d’allumage

Nos maitres les Richonim (décisionnaires médiévaux) débattent afin de définir quel ordre devons-nous respecter au sujet de l’allumage des Nérott de H’anouka et des Nérott de Chabbat. Selon l’opinion du Ba’al Halah’ott ......

Lire la Halacha

L’allumage des Nérott de H’anouka la veille de Chabbat

Devancer la prière de Minh’a à l’allumage des Nérott de H’anouka Il est bon de s’imposer la rigueur de prier Minh’a la veille de Chabbat – ‘Hanouka avant d’allumer les Nérot de ‘Hanouka, car la prière de Minh&r......

Lire la Halacha

L'obligation des femmes d'allumer les bougies de H'anouka

Les femmes aussi sont tenues d'allumer les bougies de H'anouka, du fait qu'elles aussi, ont contribuées au miracle, comme il est raconté à propos de Yéhouditt la fille de Yoh’anann le grand prêtre, qui avait enivré l'empereur grec pour l......

Lire la Halacha


La bénédiction « HaTov VéHaMétiv »

De nombreuses personnes demandent: Quand doit-on réciter la bénédiction de « HaTov VéHaMétiv »? Réponse:  Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué la règle selon laquelle lorsqu’o......

Lire la Halacha

Règles relatives à l’allumage des Nerot de H’anouka

La quantité d’huile Avant d’allumer les Nerot de ‘H'anouka, il faut s’assurer qu’il y a suffisamment d’huile pour qu’elles brûlent pendant au moins une demi-heure depuis l’allumage. De même, lorsque l’on allume avec des b......

Lire la Halacha

Les conditions de la bénédiction de « HaTov VéHaMétiv »

Dans la précédente Halah’a, nous avons expliqué l’institution de nos maîtres selon laquelle lorsque des personnes consomment du vin ensemble, et qu’un autre vin leur est servi ensuite, il faut dans ce cas réciter sur le deuxième vin la b&eac......

Lire la Halacha

« ‘Al Ha-Nissim »

L’obligation de mentionner le passage de « ‘Al Ha-Nissim » Lors de la prière de ‘Arvit du soir de H’anouka (cette année 5779, à partir de ce soir dimanche 2 décembre), on dit le passage de « ‘Al Ha-Nissim » dans la &l......

Lire la Halacha