Halacha pour mercredi 13 Adar II 5779 20 mars 2019

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme
de la jeune fille Ori Bat Noa z’’l
assassinée sauvagement par un terroriste parce que juive
Qu’Hachem venge son sang Amen

Pour l'élévation de l'âme de Jean Claude Nissim Ben Rose Rzala
Pour l'élévation de l'âme de Rivka Bat Rachel Léa
Pour l'élévation de la Néshama de Sim'ha Bat Ra'hel (Sebban) z''l
Pour l’élévation de la Néshama de Gilles Moshé Ben Aharon DAIEN z’’l

Cette Halacha est aussi dédiée à l'élévation de l'âme de
Mme Colette Rivka bat Messaouda (Bensamoun) z"l

Le jeûne d’Esther

Aujourd’hui (23 mars, veille de Pourim), tombe le jeûne d’Esther que toutes les communautés du peuple d’Israël a l’usage d’observer.

Au temps de Mordéh’aï et Esther, les juifs se sont réunis le 13 Adar afin d’affronter leurs ennemis. Ils avaient besoin de beaucoup de Miséricorde Divine pour que leurs ennemis ne leur portent pas atteinte. Les juifs ont prié et jeûné ce jour-là, à l’instar de Moché Rabbénou qui s’était tenu en jeûne et en prière le jour où Israël avait affronté ‘Amalek, jusqu’à ce qu’Hachem donne la victoire à Israël. Là aussi, Hachem le D. de nos ancêtres écouta leurs supplications et accepta leur repentir et leur jeûne, et le jour fixé par nos ennemis pour exterminer Israël, le destin fut inversé, et se sont les juifs qui battirent leurs ennemis ce jour-là. Le 13 Adar, les juifs tuèrent 75 000 non-juifs qui voulaient porter atteinte à leurs vies, sans compter ceux qui furent tués dans la ville de Chouchann (Suze), capitale de l’Empire perse, et aucun juif ne mourut dans la bataille, « car ce n’est ni grâce à l’armée, ni grâce à la force, mais uniquement grâce à mon esprit, ainsi parle Hachem D. des armées… ». C’est pour cela que nous avons la tradition dans toutes les communautés d’Israël de jeûner ce jour-là chaque année, en souvenir du Miracle dont ils bénéficièrent, et ce jeûne se nomme « Jeûne d’Esther ».

Notre maitre le Méïri écrit dans son livre Beit Ha-Bé’hira (sur Ta’anitt 18a) que selon un avis, le jeûne d’Esther est un jeûne de joie, et ne fait pas partie des autres jours de jeûnes de peine et de souffrance. Certains autres décisionnaires contestent cette opinion.
Les femmes enceintes ainsi que  celles qui allaitent sont exemptes du jeûne d’Esther. En effet, elles sont déjà exemptées des 4 jeûnes mentionnés explicitement dans le livre du prophète Zéh’arya (chap.8, verset 19), excepté Tich’a Béav (9 Av).
Elles sont donc a fortiori exemptées du jeûne d’Esther.
Même le RAMA (Rabbi Moché ISSERLEISS) - dans ses notes sur le Choulh’an ‘Arouh’ (chap.549-1) - écrit que les femmes enceintes, ainsi que celles qui allaitent sont exemptes du jeûne d’Esther.
MARAN n’a pas jugé nécessaire de le préciser, car selon lui, elles sont déjà exemptes des autres jeûnes, il suffit donc de le déduire a fortiori. Alors que le RAMA avait besoin de préciser que les femmes enceintes et celles qui allaitent sont exemptes du jeûne d’Esther, puisque concernant les autres jeûnes - selon la tradition Achkénaze - les femmes enceintes et celles qui allaitent sont tenues de jeûner, sauf dans le cas où elles soufrent de façon considérable.
C’est pour cela que le RAMA précise que pour ce qui est du jeûne d’Esther, elles ont exemptées.

Dès lors que se sont écoulés 3 mois de grossesse, une femme enceinte est exempte de jeûner.
Cependant, si la femme n’a pas encore atteint 3 mois de grossesse, mais ressent des malaises ou des vomissements, elle est également exempte de ce jeûne, en particulier, après 40 jours de grossesse.

Tant qu’elle se trouve dans les 24 mois qui suivent son accouchement, une femme qui allaite est exempte d’observer le jeûne d’Esther.
Même si elle n’allaite plus de façon effective, si elle se sent encore faible, elle est exempte d’observer ce jeûne, tant qu’elle se trouve dans les 24 mois de son accouchement.

Cependant, si elle n’allaite plus et qu’elle se sent en forme, elle doit s’imposer la H’oumra (rigueur) de jeûner.

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

L’obligation d’entendre Parachat Zah’or

« Souviens-toi de ce que t’as fait ‘Amalek » Le Chabbat qui précède Pourim (ce Chabbat 16 mars), lors de l’ouverture du Héh’al à la synagogue, nous sortons 2 Sifré Torah. Dans le 1er nous lirons la Paracha de la semaine (Vaykra)......

Lire la Halacha

« Le symbole du demi-Chékel » (année 5779)

Nous avons l’usage d'offrir avant Pourim l’argent du « Zéh’er Lémah’atsit Ha-Chékel » (l’argent qui « symbolise le demi-Chékel ») que tout le peuple d’Israël donnait à l’époque du Bet......

Lire la Halacha

Le devoir de Matanot La-Evyonim

Il est dit dans la Méguilat Esther (9 – 22): « Faire de ces jours, des jours de festin et de joie, et d’échange de mets mutuels, ainsi que de cadeaux aux nécessiteux. » Il est rapporté dans la Guémara Méguila (7a): Echange de met......

Lire la Halacha

Le jeûne d’Esther

Aujourd’hui (23 mars, veille de Pourim), tombe le jeûne d’Esther que toutes les communautés du peuple d’Israël a l’usage d’observer. Au temps de Mordéh’aï et Esther, les juifs se sont réunis le 13 Adar afin d’affronter......

Lire la Halacha


La lecture de la Méguila – Que faire lorsqu’on n’a pas entendu une partie de la Méguila, pour cause de bruits ou de retard à la synagogue ?

Toute personne a le devoir d’écouter la Méguila le jour de Pourim. Il faut la lire le soir, et la répéter le lendemain, comme il est dit : « Mon D. ! Je t’implore le jour même si tu ne me réponds pas, et je ne me tairais pas la nuit. »......

Lire la Halacha

Les jours de Pourim - La règle de « Michloah’ Manott »

Cette année, les jours de Pourim tomberont – avec l’aide d’Hachem – en fin de semaine prochaine. Le jeûne d’Esther tombe le mercredi, et ensuite le jeudi tombe la fête de Pourim dans la plupart des endroits, alors qu’à Jérusalem Po......

Lire la Halacha

Michloa’h Manott envoyé conjointement par une épouse et son mari

Question: Je suis chez moi pour Pourim, et je n’envois pas moi-même le Michloa’h Manott. Puis-je m’acquitter de mon obligation en me joignant au Michloa’h Manott envoyé par mon mari? Réponse: Nous devons d’abord expliquer le statut des femmes vis-......

Lire la Halacha

Le sauvetage d’Israël à Pourim

Il est dit dans la Méguila d’Esther (chap.3): « Haman dit au roi A’hachvéroch : Il y a un peuple, dispersé et désuni parmi les peuples, dans tous les pays de ton royaume, leur religion diffère de celle de tout autre peuple, ils ne prati......

Lire la Halacha