Halacha pour dimanche 4 Tishrei 5778 24 septembre 2017

Cette Halacha est dédiée à l’élévation de l’âme de
Avraham Ben Yaacov et Esther MELKA z”l

Son gendre Shlomo PARTOUCHE

Le jeûne de Guédalya cette année (5778)

 Le jeûne de Guédalya tombe à la date du 3 Tichré.
Ce jeûne a été instauré par nos maîtres pour marquer l’assassinat, de Guédalya Ben Ah’ikam.
L’assassinat de Guédalya eut pour conséquence le départ en captivité du reste des juifs qui étaient autorisés à habiter Erets Israël, et le pays d’Israël fut laissé à l’abandon et frappé de désolation pendant 70 ans. (Voir livre de Jérémie chap.40). Cette année 5778, le 3 Tichré est tombé un Chabbat, et puisqu’il est interdit de jeûner un Chabbat (excepté Yom Kippour), le jeûne a été repoussé au dimanche 4 Tichré.

Le jeûne de Guédalya est soumis à toutes les règles relatives aux autres jeûnes, que vous pouvez consulter chez nous aux règles relatives au jeûne du 17 Tamouz.

Le jeûne de Guédalya – jeûne reporté
Rabbenou Yeroh’am écrit que Guédalya Ben A’hikam fut assassiné le jour de Roch Ha-Chana, mais comme il est interdit de jeûner le jour de Roch Ha-Chana en raison de Yom Tov, nos maîtres ont instauré le jeûne au lendemain de Roch Ha-Chana, le 3 Tishré. MARAN rapporte cette opinion dans le Beit Yossef (fin du chap.549).
C’est ainsi que pensent également le Meïri et le RADAK.

Or, une Halah’a est tranchée dans le Choulh’an Arouh’ (chap.559), selon laquelle lorsqu’un jeûne publique tombe un Chabbat, et pour cette raison le jeûne est repoussé au lendemain dimanche (excepté Yom Kippour), les 3 Baalé Berit (le père du bébé, le Mohel – celui qui pratique la circoncision – ainsi que le Sandak – celui qui porte l’enfant pendant la circoncision), sont exempts de jeûner dans ce cas là.
Par exemple: Si le jeûne du 9 Av tombe un Chabbat, il est repoussé au lendemain dimanche, et dans ce cas, les Ba’alé Bérit pourront manger ce jour là.
Il y a d’autres cas pour lesquels on est plus souple lorsque le jeûne est repoussé.

Par conséquent, à la lueur de ce que nous avons rapporté plus haut au nom de Rabbenou Yero’ham, selon qui le jeûne de Guédalya devait être instauré le jour de Roch Ha-Chana, mais qu’il fut repoussé au lendemain à cause de Yom Tov, selon cette opinion, le TAZ (Touré Zahav) écrit que si une Bérit Mila tombe le jour du jeûne de Guédalya, les 3 Baalé Berit, n’ont pas besoin de jeûner, puisque c’est un jeûne repoussé.

Mais on peut réfuter cette opinion car en général, nous distinguons réellement lorsqu’un jeûne a été repoussé, par exemple, un 9 Av qui tombe un Chabbat, tout le monde sait qu’il doit tomber Chabbat, mais qu’en raison de la sainteté de Chabbat, le jeûne a été repoussé au lendemain Dimanche.
Mais pour le jeûne de Guédalya, dont le report n’est pas réellement distinct puisqu’il est repoussé chaque année au 3 Tishré depuis son instauration, les 3 Baalé Berit ne sont donc pas exempts de jeûner.
Cette nuance est approuvée par le Gaon Rabbi Yéhouda ‘Ayach, qui considère la réfutation du TAZ comme sensée.
Telle est également l’opinion de notre maître le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l qui tranche que lorsque le jeûne de Guédalya est observé à sa date réelle (3 Tishré, lendemain de Roch Ha-Chana), même les 3 Ba’alé Berit sont soumis à l’obligation de jeûner.

Par conséquent, lorsque le jeûne de Guédalya tombe en semaine, son statut reste le même que les autres jeûnes, et les Ba’alé Bérit ne sont pas autorisés à manger.
Cependant, cette année (5778), le jeûne a été repoussé (il est tombé Chabbat et il est repoussé au dimanche), et dans ce cas, selon tous les avis, on peut se montrer plus souple pour ce jeûne. 

Questionner Le Rav


8 Halachot Les plus populaires

Le Seder de Roch Ha-Chana – « Réjouissez-vous en tremblant »

Pendant les 2 soirs de Roch Ha-Chana, nous avons la tradition de consommer certains aliments en guise de bon signe pour toute l’année. C’est pour cela que nous mangeons ces soirs-là, des haricots (Roubya en araméen ou Loubya en arabe), de la courge (Kr’a), du ......

Lire la Halacha

L’obligation d’entendre Parachat Zah’or

Le Chabbat qui précède Pourim (ce Chabbat 11 mars), lors de l’ouverture du Héh’al à la synagogue, nous sortons 2 Sifré Torah. Dans le 1er nous lirons la Paracha de la semaine (Tétsavé), et dans le 2ème, nous lirons le passage de &la......

Lire la Halacha

Les quantités de Matsa que l’on doit consommer le soir du Séder

Question: Quelle quantité de « Kazaït » de Matsa doit-on consommer le soir de Pessah’? Réponse: Le soir du Seder de Pessah’, l’obligation est de consommer au total 3 fois la quantité de Kazaït de Matsa. Le Kazaït correspo......

Lire la Halacha

Cachérisation des ustensiles pour Pessah’ (suite)

Dans la précédente Halah’a , nous avons expliqué qu’il faut utiliser durant Pessah’ uniquement des ustensiles qui n’ont pas absorbés de H’amets, c'est-à-dire, des ustensiles neufs (ou des ustensiles réservés pour Pess......

Lire la Halacha


Cachérisation des ustensiles pour Pessah’

Dans une précédente Halah’a , nous avons mentionné l’interdiction d’utiliser durant Pessah’, la vaisselle que l’on utilise durant toute l’année, puisque cette vaisselle a absorbé du H’amets, comme nous l’avons expliqu......

Lire la Halacha

Les femmes et la loi de Chémitatt Késsafim (Dettes annulées par la Chémita)

Cette Halacha est dédiée à la prompte et totale guérison de mon beau père Its'hak Ben ‘Aisha (BENICHOU) d’Ashdod, de Charly Israël Ma’hlouf Ben ‘Aisha (BENICHOU) d’Ashdod, de Ménou’ha Elia......

Lire la Halacha

Le symbole du demi-Chékel (année 5777)

Nous avons l’usage d'offrir avant Pourim l’argent du « Zéh’er Lémah’atsit Ha-Chékel » (l’argent qui « symbolise le demi-Chékel ») que tout le peuple d’Israël donnait à l’époque du Bet......

Lire la Halacha

Le mariage d’un Cohen avec une fille Israël

Cette Halacha est aussi dédiée à la prompte et totale guérison de mon beau père Its’hak Ben ‘Aisha (BENICHOU) d’Ashdod, de Charly Israël Ma’hlouf Ben ‘Aisha (BENICHOU) d’Ashdod, de Chim’on Ben Méssa’ouda ......

Lire la Halacha